Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/4-cles-de-la-therapie-gestalt-pour-traiter-la-depression/
RSS

Traiter la dépression avec la thérapie Gestalt est une stratégie aussi bien utile qu’intéressante. Elle nous permet par exemple de nous réajuster à notre réalité de manière plus créative, en résolvant les blocages émotionnels afin d’avoir une relation plus valide et plus sûre avec nous-même et ce qui nous entoure.

Nous sommes face à une approche qui, il est important de le dire, n’a pas encore trouvé sa place dans le monde médical. En revanche, son efficacité est évidente, et elle vaut la peine d’être approfondie un peu dans le courant de la psychologie. Par exemple, le point central qui la définit est l’idée que les personnes sont en transformation constante.

« Apprends à savoir comment tu es, de manière à voir qui tu es et comment tu es. Laisse un instant ce que tu dois faire et découvre ce que tu fais réellement. »

-Fritz Perls-

Ainsi, dans cette transformation constante, il est commun que des conflits surgissent tout comme des désaccords et des tensions. Dans cette interaction continue entre notre organisme et ce qui nous entoure, il y a souvent des pièces qui nous dérangent et qui brisent l’équilibre entre nous-même et le « tout » qui nous entoure.

La dépression est sans doute l’un des problèmes (ou déséquilibres) les plus communs. Selon la psychothérapie Gestalt, les troubles dépressifs surviennent lorsqu’il existe un blocage, lorsque notre réalité cesse d’être en harmonie et lorsque nous perdons même la capacité à nous connecter avec nous-même et avec nos besoins.

Il est clair néanmoins que chaque approche psychologique, et chaque école thérapeutique a sa stratégie particulière pour aborder cette maladie. En revanche, il convient de dire que la thérapie Gestalt est très efficace pour travailler sur les blocages cités précédemment et favoriser également notre réalisation personnelle. Voyons 4 clés afin de comprendre un peu mieux cette ligne de travail.

sentiments

1.Technique expressives de la thérapie Gestalt pour traiter la dépression

Avec les techniques expressives de le Thérapie Gestalt, on recherche quelque chose de très concret : faire sortir nos tensions internes, canaliser cette énergie qui génère le nid de nos conflits et définir peu à peu et à voix haute la source de nos problèmes.

  • Nous ne pouvons pas oublier que selon ce type d’approches, la dépression est pour l’être humain une expérience adverse qui nous isole et nous met à part. nous sommes tellement centrés sur nous-mêmes que l’unique chose que nous souhaitons faire est accumuler de l’énergie négative. Nous souhaitons nous alimenter exclusivement de ce torrent de sensations et de pensées si négatives qu’elles nous fragmentent encore davantage…

Il est donc nécessaire d’exprimer ce qui se trouve en notre intérieur, de prendre contact avec nos émotions et de les laisser sortit en permettant à la lumière d’émerger.

2.Techniques suppressives

Pour traiter la dépression, selon la thérapie Gestalt il est très important que le patient applique une démarque « suppressive ». Mais, qu’entendons-nous par technique suppressive ? Tout comme son nom l’indique, cette technique revient à éliminer quelque chose, quelque chose qui rompt cette harmonie avec laquelle nous nous entourons et qui à la fois bloque l’union saine que nous devons avoir avec notre être interne.

  • Nous devons ainsi « supprimer », contrôler et gérer toutes les pensées et les dynamiques qui nous éloignent du moment présent, du maintenant et ici.
  • Au lieu de nous immerger dans un torrent infertile de préoccupations qui ne nous mènent nulle part, nous devons nous permettre d’ « expérimenter » le moment, de ressentir chaque seconde de manière ouverte et réceptive.
  • Il faut éliminer également de notre discours interne « il faudrait », les « il se pourrait », les « peut-être », les « il est possible que » … Tout ce qui nous éloigne également du maintenant et ici.

éliminer le mal

3.Techniques intégratives

Pour la théorie Gestalt, l’expérience dépressive suppose une défragmentation personnelle. Notre réalité se trouve décomposée et nous nous trouvons nous-mêmes à la fois déconnectés de nos nécessités internes et de ce contexte qui nous entoure où, rapidement, nous ne nous sentons plus identifiés. La thérapie Gestalt cherche à favoriser cette intégration entre notre organisme et l’environnement, cet équilibre désormais perdu. Les techniques intégratives ont cet objectif et y travaillent au moyen de deux stratégies :

  • La rencontre intra-personnelle : de manière à favoriser un dialogue habile et efficace. C’est un échange où prendre conscience de certains éléments et de certaines circonstances. Par exemple : « Je pense que je ne vaux rien à quels faits concrets me font penser cela ? »
  • Assimilation de projections : par exemple « Je pense que tous mes collègues de travail me haïssent » à Projection : mettez-vous désormais à la place de vos collègues de travail et pensez que vous êtes l’un d’entre eux ” quelles raisons concrète et logiques ont-ils de vous haïr ?”

Ainsi, il convient de dire que ce processus entre le thérapeute et le patient atteint des résultats excellents que le succès se produit. En fait, cela correspond au moment où la personne « se rend compte », prend conscience de ce qu’elle pense, de ce qu’elle ressent et de ce qu’il se passe dans son intérieur.

4.L’ajustement créatif

Le travail thérapeutique de la théorie Gestalt ne recherche pas uniquement à nous libérer de nos blocages ou à libérer des sujets non résolus. Il cherche également à rompre l’équilibre avec cette totalité qui nous conforme. Ce que le thérapeute parviendra à obtenir de nous est que la thérapie nous transforme en personnes plus libres, plus créatives au moment de résoudre nos problèmes quotidiens.

Pour autant, le fait de surmonter et soigner une dépression n’est pas suffisant. Il faut apprendre de ce processus en ayant recours à un ajustement créatif, en obtenant quelque chose de nouveau de lui, un élan puissant permettant d’acquérir de nouvelles ressources et capacités afin de créer un présent plus riche, plus favorable et bien entendu, joyeux.

créativité

Comme l’a dit Fritz Perls, l’ajustement créatif est une impulsion transformatrice. Une impulsion qui nous permet d’aller de l’avant, de nous sentir renouvelés, plus forts et également plus habiles. De cette manière et pour conclure, nous pouvons oublier le fait qu’il est nécessaire ; pour retrouver notre homéostasie interne et cette harmonie parfaite avec laquelle nous vivons ; d’intégrer de nouvelles habilités dans ce chemin afin de suivre le voyage de la vie avec une meilleure solvabilité.

Source: https://nospensees.fr/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius- Au service de la Nouvelle Terre


Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !

°°°°°°°°°°°°°
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/4-cles-de-la-therapie-gestalt-pour-traiter-la-depression/
RSS