(Petit conte pour les futurs astrologues)

C’est l’histoire d’une toute jeune graphologue, qui, à un séminaire de graphologie, rencontra un vieux monsieur très intéressant.

Appelons-les Marie et Alexandre.

Alexandre fit une intervention sur l’écriture mercurienne

Intriguée, Marie l’écouta. Elle connaissait l’écriture Sacré Cœur, l’orale, la retenue, la lâchée, la plongeante, la gladiolée et bien d’autres encore. Mais l’écriture mercurienne ? Que nenni !

Alexandre expliqua que « l’écriture mercurienne était celle des personnes fortement marquées par Mercure ». La planète Mercure. Cette petite planète toute proche du Soleil qui « nous influence de telle façon qu’on finit par écrire comme ça ».
Quoi ? Alexandre voulait-il faire croire qu’à cause d’une minuscule planète, quantité de personnes préféraient, par exemple, l’encre noire ? Alors que Vénus, elle, poussait, à choisir l’encre  bleue ?
Quelle affirmation fantaisiste !

Marie attendit la fin de la conférence pour aller dire à Alexandre ce qu’elle en pensait. Mais elle y renonça, car il l’accueillit si gentiment et brossa d’elle un tel portrait qu’elle en resta toute coite.
Comment Alexandre, qui ne connaissait pas Marie, pouvait-il faire d’elle une description aussi exacte ?
Evidemment, elle posa la question.

astrologieNullement surpris, Alexandre répondit en souriant que, comme Mercure influençait la façon d’écrire en agissant sur le mental, Mercure dessinait aussi notre physique, notre aspect extérieur. Et que, justement, elle, Marie, avec sa petite taille fine, son visage triangulaire au menton pointu, son regard si mobile, elle était fortement marquée par Mercure.

Par déduction, Alexandre pouvait deviner le comportement de Marie et, par la même occasion, tracer les grandes lignes de son destin, essentiellement mental, en éternelle étudiante puis, probablement, plus tard, enseignante et toujours en quête de nouvelles connaissances. Et de nouvelles rencontres.

Plus Alexandre affinait les détails, plus Marie était ébahie

Ainsi, d’un simple coup d’œil, Alexandre pouvait voir autant de chose sur une inconnue ?
Alexandre s’amusa de l’étonnement de Marie. Lui avait l’habitude ! Et depuis le temps qu’il pratiquait l’astrologie, plus grand-chose ne lui échappait.

  • Vous êtes magicien ! déclara Marie toujours plus intriguée par ses propos.
  • Non !  rectifia Alexandre. Je suis astrologue. Juste astrologue.

Et devant l’intérêt grandissant de cette jeune personne si attentive à ses paroles, il ajouta :

  • L’astrologie n’est pas beaucoup plus compliquée que la graphologie. Alors, si vous le souhaitez, je vous enseignerai l’astrologie. C’est fait pour vous !

Ce fut le début d’une belle amitié entre une insatiable curieuse, toujours avide d’apprendre et un retraité, heureux de pouvoir partager sa passion. C’est ainsi que Marie découvrit le cosmos, le système solaire, les planètes et les signes du zodiaque.
Alexandre lui expliqua comment tous ces éléments émettaient des rayons cosmiques et comment le corps humain les captait.

  • Donc, moi aussi ?
  • Bien sûr Marie. Et imaginons que nous parlions de toi. D’accord ?
  • D’accord ! répondit Marie avec enthousiasme.
  • Alors voilà : les astres que nous étudions sont comme une grande famille. La tienne. Chacun a son rôle à jouer dans ta vie. Chacun t’encourage, te protège ou te chicane, tour à tour. Ton père, le Soleil, et ta mère, la Lune, font du mieux qu’ils peuvent pour préserver ta santé et ta part de rêve. Ton frère ou ta sœur qui sont jumeaux, Mercure, justement, se perd en bavardage mais te pousse à réfléchir et te présente ses copains. Ta sœur, Vénus, t’enseigne comment t’embellir pour t’éveiller à l’amour. Ton mari, Mars, t’apprend à te battre pour concrétiser tes envies. Ton grand-père, Saturne, surveille tes écarts et te ramène dans le droit chemin, si nécessaire. Et ton oncle, Jupiter, te porte chance et te pousse à t’expanser.
  • Vraiment une famille ! Chacun son rôle, chacun sa place. Mais comment puis-je communiquer avec eux ? Je ne sais même pas où ils sont !
  • Il faut faire la carte du ciel au moment de ta naissance ! avait répondu Alexandre, au tout début. Ainsi, tu les verras et tu apprendras à les connaître pour agir avec eux du mieux possible. Car certains seront moins disposés que d’autres. Tu devras les amadouer. Ou d’autres seront partis, bannis, exclus, craints, parfois.
  • Ah bon ! Lesquels ?
  • Par exemple, l’excentrique tante Uranus. Elle refuse de faire comme tout le monde. C’est une femme indépendante, hors normes. Alors la famille la rejette. Mais ça lui est égal car elle s’est libérée de tout et vit heureuse, en accord avec elle-même. Pareil pour l’oncle Neptune, cet illuminé qui prêche la foi à tout bout de champ et prétend voir dans l’invisible. Viré, lui aussi. Quant à l’oncle Pluton, le vieil alchimiste, lui, c’est le bouquet. On va jusqu’à l’accuser de satanisme parce qu’il passe son temps à des trucs bizarres, soit disant, pour toujours faire mieux.
  • Mais si je veux quand-même les connaître ? Ils sont aussi de ma famille !
  • En effet, Marie. Et ils pourront t’apporter beaucoup. A condition, bien sûr, que tu leur demandes et que tu fasses l’effort de les rencontrer.
  • Oui, mais, comment les trouver ?
  • Une planète discrète nommée Chiron t’offrira le voyage entre Saturne et Uranus. Et Uranus te conduira à Neptune et Pluton. Après, tu reviendras dans ta famille traditionnelle, si tu le désires. Mais tellement plus enrichie par l’enseignement de ces oncles et tantes éloignés !

Alexandre expliqua combien cette carte du ciel était révélatrice d’une part importante du destin. Elle en traçait les grandes lignes, parfois pas très faciles à suivre. Mais, en même temps, elle donnait les outils nécessaires à ce cheminement unique, chacun ayant le sien propre car aucun ne ressemblait à un autre.

  • Les signes du zodiaque marquent l’automatisme et celui où tu es née t’influencera plus particulièrement que les autres.
  • La Vierge !
  • Encore Mercure ! se contenta de répondre Alexandre.
  • Mercure !
  • astrologieLa carte dessine aussi 12 grands secteurs, les principaux centres d’intérêt de ta vie. C’est comme un château avec 12 chambres. Chaque porte abrite un domaine de ton existence : ta famille, tes études, ton couple, ta carrière, tes enfants, tes obligations… Quelle porte ouvriras-tu d’abord ? Et les ouvriras-tu toutes ? Peut-être que certaines ne t’inspireront pas. Ou plus tard…
  • Et tout ça est caché dans cette carte ?
  • Tout ça et bien d’autres choses. Cette carte qui s’appelle un thème astral t’indiquera également quand tu accompliras une mission plutôt qu’une autre. Comment tu pourras évoluer en grandissant et comment tu pourras accéder aux niveaux supérieurs quand tu auras fait le tour du premier étage. Car tout est écrit, et de façon si logique !

Marie s’émerveillait toujours plus en avançant dans l’enseignement. Chaque planète, chaque signe, chaque élément du thème devenait un personnage, un événement lui révélant un secret sur elle-même, pour qu’elle apprenne à se connaître et à se transformer, si besoin.

Comme avait prévenu Alexandre, certaines planètes lui jouaient des tours ou se rebellaient et elle avait bien du mal à les tenir. Cela lui demandait de gros efforts sur elle-même mais lui évitait de refaire les mêmes erreurs. D’autant plus qu’Alexandre lui avait enseigné le système des transits : une méthode pour prévoir l’arrivée des planètes et s’y préparer. Alors, même si ce n’était pas toujours facile, elle réussissait de mieux en mieux à éviter les pièges pour donner à sa vie le sens qu’elle avait décidé.

Et surtout, elle adorait Tante Uranus, l’imprévisible, qui lui révélait comment devenir elle-même, sans se soucier du regard des autres. Alors, elle la suivait particulièrement et se mettait en harmonie totale avec les transits de cette planète, tellement chaotique mais tellement initiatique.

Son thème astral, maintenant, elle le connaissait par cœur et en décelait tous les secrets. Elle en surveillait l’évolution avec application et commençait à travailler sur le thème astral des autres.

Alexandre appréciait les progrès de Marie. Mais ce qui lui plaisait le plus était de voir combien il avait réussi à inculquer à Marie sa passion pour l’astrologie.

Les années passaient

Marie travaillait toujours autant, régulièrement, avec la même conviction, le même enthousiasme. Evidemment, il n’existait pas de diplôme dans ce domaine mais elle savait qu’elle atteignait le niveau professionnel, celui où on peut exercer ce métier et l’enseigner à son tour. C’est ce qu’elle fit.

Elle avait compris qu’attendre d’être prête pour enseigner n’était pas la bonne méthode. Il fallait qu’elle commence les consultations. C’est ainsi qu’elle se sentirait prête.
A nouveau, c’est ce qu’elle fit. Elle surveilla juste que tante Uranus, la planète de l’astrologie, donc son initiatrice, sa protectrice, soit bien placée dans son thème.
L’histoire s’arrête là.

Qu’est devenue Marie ?

Elle étudie toujours, elle enseigne toujours.
Et ne cesse de s’émerveiller !
Depuis, sa famille astrale s’est agrandie. Les oncles et tantes éloignés ont mené Marie bien plus loin que tout ce qu’elle pouvait imaginer. Et même si le quotidien, l’ordinaire, restent la base de son activité d’enseignante, elle rencontre souvent des étudiants doués, curieux, prêts à suivre le même chemin qu’elle, dans la recherche intérieure et l’évolution spirituelle.

astrologieMarie a fait connaissance avec la Lune-Noire, une tante encore plus rebelle qu’Uranus, très sexualisée et même, parfois, franchement indécente. Elle a traversé l’axe du Dragon, à la recherche de ses vies passées, franchi la Porte Invisible pour se guérir de sa blessure existentielle, testé la Part de Fortune, cette chance liée au mérite personnel.

Tante Uranus lui a présenté ses protégées : Junon, qui s’applique à créer l’idéal dans le couple ; Cérès, qui lui révèle son amour pour la planète Terre et Chiron, bien sûr, son meilleur messager, le passage initiatique entre Uranus et Saturne.
Elle a même pu entrevoir le Soleil Noir, Dionysos, au savoir si profond qu’on ne peut y accéder que par un portail secret.
Oui, la famille de Marie s’agrandit toujours plus.

Et bien qu’Alexandre ait quitté ce monde, Marie ressent qu’il l’accompagne toujours, parmi ces personnages stellaires qui se croisent, continuellement, chacun apportant un petit supplément à sa vie.
Comme son thème astral le lui proposait, elle est passée d’une étape à l’autre en essayant toujours de retenir les leçons et d’exploiter les chances.
Bien sûr, elle aurait aussi pu ne jamais rencontrer Alexandre, ne jamais découvrir l’astrologie et continuer à vivre comme avant : menée par les événements, sans en comprendre la raison.

Elle aurait pu aussi découvrir autre chose, d’autres enseignements qui l’auraient aussi mise sur la voie de son évolution.
Ou vivre tout simplement, en acceptant son quotidien comme il était. Et remettre à plus tard tout questionnement existentiel.
Elle aurait pu, oui, elle aurait pu…

Mais l’astrologie l’avait choisie. Uranus l’avait choisie. D’ailleurs, Uranus n’avait-elle pas la place la plus importante dans son thème astral ?
L’astrologie est une porte comme une autre. Ni meilleure, ni pire. C’est juste celle que Marie a ouverte. Parmi beaucoup d’autres, bien sûr. Car il semble que les 12 chambres ne soient pas toujours toutes explorées. Elles contiennent tellement de richesses !

astrologieD’ailleurs l’astrologie n’est qu’une porte qui, elle aussi, révèle d’autres portes. Comme la graphologie a mené Marie à l’astrologie.

Une histoire de portes ? Et vous, laquelle avez-vous choisie ? Où vous mènera-t-elle ? Qu’importe, du moment qu’elle vous mène où vous souhaitez aller.
C’est le but de ce petit conte. La grande famille astrologique fait partie de ma vie car elle est devenue la mienne. Pourquoi pas la vôtre ?

Se découvrir un père Soleil ; une mère Lune ; des jumeaux, frère et soeur, espiègles, Mercure ; la belle Vénus, l’ainée ; Mars, le mari turbulent ! Jupiter, l’oncle sympa ; Saturne, le grand père râleur et moralisateur… Et les autres : Uranus, Neptune et Pluton, pour que la famille entière apprenne à mieux se connaître, à  collaborer, sans juger.

Et qu’ainsi, chacun retrouve sa place, son rôle et son utilité.

  • C’est de la pure magie ! s’exclamait Marie, bien souvent.
  • Non ! rectifiait toujours Alexandre. C’est de l’astrologie. Rien que de l’astrologie !
agnes andersen
Astrologue, écrivain, ésotéricienne
Tél.: 06 76 49 86 47 (après 18h30)

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius- Au service de la Nouvelle Terre


Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !

°°°°°°°°°°°°°
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !
Copyright © 2017 Les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre.
Fièrement propulsé par WordPress avec un thème modifié par Arcturius