Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/crise-dangoisse-les-4-erreurs-a-eviter-pour-vous-en-debarrasser-pour-de-bon/
RSS

Afin de me libérer complètement de la crise d’angoisse, j’ai eu à déjouer de nombreux pièges.

La crise de panique est en effet un problème très vicieux, et il est nécessaire de bien le comprendre afin d’avoir une chance de s’en défaire.

Dans cet article, je souhaite partager avec vous les 4 erreurs que vous devez absolument éviter si vous souhaitez en finir pour de bon avec la crise d’angoisse.

Pour information, je les ai absolument toutes faites !

Première erreur : penser que la crise d’angoisse est le signe d’une maladie mentale

C’est Faux : la crise d’angoisse, la panique, l’anxiété généralisée… tout ça ne sont pas des maladies mentales.

Cela correspond simplement à du stress, certes à un niveau excessivement élevé, mais ça reste du domaine du stress. Et même si le stress peut poser problème, il n’a jamais été synonyme de folie…

…ou alors nous sommes tous des fous 😉

Souvent, quand on a une crise d’angoisse, on va commencer à croire qu’on est en train de devenir fou ou qu’on va perdre le contrôle par exemple. Moi-même j’ai souvent pensé ça, et donc je sais bien à quel point ça peut être effrayant.

Avec le temps, j’ai pris conscience à quel point la crise d’angoisse n’avait en fait absolument rien à voir avec de la folie.

J’ai compris que la crise d’angoisse n’était en rien synonyme d’une perte de contrôle… mais bien au contraire !

En effet si on regarde bien, pendant une crise d’angoisse, on est en SUR SUR SUR contrôle 😉

On cherche à tout contrôler et notre corps nous écoute! Il nous envoie même l’énergie qu’il faut pour le faire…

…et c’est cette énergie qui cause la majorité des symptômes.

Quoiqu’il arrive, vous resterez en contrôle de votre corps. Mais le paradoxe, c’est que plus vous essayez de le contrôler, et plus vous avez des symptômes qui apparaissent et qui vous donnent l’impression du contraire.

Je le répète encore une fois car c’est très important : une crise d’angoisse c’est le contraire, l’exact opposé de la perte de contrôle…

… c’est même plutôt le summum du contrôle !

Alors s’il y a un point dont vous pouvez être sûr, c’est que vous n’allez pas perdre le contrôle, ni devenir fou ou finir à l’asile à cause d’une crise d’angoisse.

Deuxième erreur : croire que si vous ne vous en sortez pas, c’est parce que vous êtes lâche

Très souvent, des personnes m’écrivent et me disent qu’elles ont des crises d’angoisse, et que vu qu’elles n’osent plus faire certaines choses elles se sentent lâches.

Elles n’arrivent pas à se sortir de la crise d’angoisse, et elles se sentent coupables car elles pensent que c’est parce qu’elles ne sont pas assez courageuses.

Là encore, c’est faux, et c’est encore une fois tout le contraire.

Pourquoi?

Et bien parce que quand on souffre d’anxiété et de crise d’angoisse, on est constamment mis en face de nos plus grandes peurs.

Que ces peurs soient justifiées ou non, en terme de ressenti, on s’en fiche c’est comme si elles l’étaient.

Pour certains, cela va être la peur de parler en public, la peur de conduire, la peur de perdre le contrôle, la peur des supermarchés… la peur de la peur elle même.

Mais en fait, peu importe même la chose qui nous fait peur, on y est confronté chaque jour!

Certains d’entre vous sont même persuadés qu’ils vont mourir : c’est bien normal d’avoir peur dans cette situation !

… et même si tout ça est faux, vous pouvez en être persuadé à 200%.

Allez dire au mec le plus courageux du monde «eh, tu as un cancer, et en plus dans 2 minutes, tu vas avoir une crise cardiaque !»…et on verra s’il a peur ou pas 😉

Ou alors c’est comme si vous mettiez tous les jours une araignée dans la main de quelqu’un dont c’est la plus grande peur !

Encore une fois, peu importe que ce soit réel ou non !

Même si la peur est dans votre tête, alors il faut énormément de courage pour y résister, et continuer à vivre malgré cela.

Peut-être que vous continuez à vivre chaque jour malgré vos peurs, à travailler, étudier, vous ressourcer ou vous occuper de votre famille…

Et bien il faut un sacré courage pour faire cela, pour ne pas abandonner, pour continuer de chercher des solutions en lisant cet article par exemple.

Il faut être courageux pour continuer à y croire après tous ces mois difficiles, ces années difficiles même, pour certains, et après toutes ces années d’angoisses.

Une personne lambda n’a pas eu, et n’aura jamais à faire face à toutes ces peurs… mais vous si.

Et vivre en étant confronté à autant de peurs est véritablement quelque chose de courageux.

Vous êtes donc courageux… et d’ailleurs ça tombe bien car du courage, il vous en faudra encore.

Ça peut d’ailleurs être beaucoup plus facile avec les bonnes techniques, les bons outils, et un accompagnement adapté mais ça on y reviendra plus tard.

Pour le moment, retenez simplement que du courage vous en avez.

Entre nous, avoir à faire face à toutes ces peurs au quotidien a d’ailleurs probablement développé chez vous un courage que peu de personne ont.

Et même si vous n’avez pas l’impression d’avoir fait de grandes choses, vous avez déjà affronté certaines de vos pires peur… et c’est pas le cas de tout le monde.

Troisième erreur : croire qu’une crise d’angoisse est dangereuse, qu’elle représente une menace et que vous risquez quelque chose

Et là encore … c’est faux ! La crise d’angoisse n’est pas dangereuse.

Tout d’abord, personne n’est jamais mort d’une crise d’angoisse. Et ça parait normal… pourquoi?

Et bien si vous avez lu les autres articles du blog, vous devez commencer à le comprendre, et peut-être même que vous l’avez accepté, l’angoisse c’est quoi?C’est juste votre corps qui se met « à fond » car il veut vous défendre.

Il est possible que vous soyez dans un contexte dangereux, si vous vous retrouvez face à un lion par exemple, et que cette situation déclenche votre système de défense.

Mais l’angoisse en elle-même, les symptômes que l’on ressent, et la crise d’angoisse qui peut en découler n’a rien de dangereux.

Tout cela est déclenché par votre système de défense qui lui est là pour vous aider. Ce système de défense est là, à la base, pour vous sauver la vie !

Malheureusement vous ne le saviez pas, personne ne vous l’a expliqué, et donc vous avez sûrement cru comme moi que tous ces symptômes étaient dangereux… alors qu’en fait pas du tout !

Ces symptômes sont simplement la conséquence de ce système de défense.

Vous aviez peut-être l’impression comme moi d’être en danger de mort, d’être sur le point d’avoir une crise cardiaque, de tomber dans les pommes, de faire un avc…

…alors qu’en fait votre corps était simplement en train d’essayer de vous sauver d’un danger.

Et plus vous pensiez que ces symptômes étaient dangereux, plus ils augmentaient et plus votre corps croyait que le danger était encore plus gros que ce qu’il pensait… bref le cercle vicieux.

La crise d’angoisse n’est pas dangereuse. Ce qui est bête dans tout ça, c’est qu’on est effrayé par quelque chose qui est en fait là pour nous sauver.

Quatrième erreur : croire que le temps va venir résoudre tous vos problèmes

Cette dernière erreur est sans doute la pire, étant donné que c’est souvent tout le contraire qui se passe.

En effet sans les bons outils ni les bonnes compréhensions… plus le temps passe, et plus la peur gagne du terrain !

Plus le temps passe, et plus on devient prisonnier de nous-même, et emprisonné dans un cercle vicieux dont il devient très difficile de sortir seul.

Et si on se dit que ça ira mieux avec le temps, alors le risque c’est de sombrer encore plus profondément dans le précipice de l’angoisse…

…et petit à petit laisser la peur s’introduire dans les moindres recoins de notre cerveau !

Le risque est grand de perdre espoir à tout jamais.

Alors s’il vous reste encore un peu d’espoir, agissez au plus vite. Ne prenez pas le risque de laisser la crise d’angoisse continuer de gâcher chaque aspect de votre vie : vos projets, vos relations, votre santé…

Ne faites pas l’erreur de croire que ça disparaitra tout seul avec le temps : c’est FAUX.

Le temps ne changera rien… d’ailleurs entre nous : est-ce que le temps a vraiment changé quelque chose pour vous jusqu’à maintenant? Pouvez-vous vraiment dire que vous êtes « libéré » de la crise d’angoisse?

…ou est-ce qu’elle continue de pourrir votre vie?

Personnellement, la crise d’angoisse a longtemps pourri ma vie, mais aujourd’hui j’en suis complètement libéré.

Et si vous le souhaitez, j’aimerais vous permettre d’en faire autant.

Après plusieurs années à travailler dessus, j’ai enfin réussi à mettre au point une méthode qui peut vous permettre d’en finir avec la crise d’angoisse.

Je l’ai nommé « La méthode CLEF ».

Si la crise d’angoisse est toujours un problème pour vous, ou que vous avez l’impression qu’elle peut vous retomber dessus à chaque instant, alors elle pourra sans doute vous intéresser.

Pour en finir avec la crise d’angoisse, au final, c’est comme pour faire un gâteau : il suffit d’avoir la bonne recette !

Vous êtes peut-être resté 5 ans sans recette, et donc forcément à chaque fois vous ratez votre gâteau. Et tant que vous n’aurez pas la bonne recette, vous raterez votre gâteau…

Maintenant imaginez que je vous apporte la bonne recette, avec les bons ingrédients, dans le bon ordre, avec la bonne température de cuisson, le nombre exact d’oeufs et de sucre à mettre…

…pensez-vous que vous aurez de meilleures chances de faire un bon gâteau? 😉

Avec la crise d’angoisse c’est pareil : il suffit d’avoir la bonne recette. Cette recette pour en finir avec la crise d’angoisse, je l’ai cherché pendant des années… et j’ai fini par la créer !

Je vous explique pas à pas les étapes, les idées importantes, les points à comprendre, la méthode CLEF, et comment l’appliquer.

Jetez-y au moins un oeil par curiosité, vraiment ça vaut le coup. Je suis convaincu que cela peut vous aider.

Source : guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr

Source : https://www.conscience-et-eveil-spirituel.com


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius- Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/crise-dangoisse-les-4-erreurs-a-eviter-pour-vous-en-debarrasser-pour-de-bon/
RSS