L’Église en a parfois de bonnes ! En choisissant Isidore de Séville, une personne née il y a près de 1 500 ans, comme Saint patron d’Internet, elle a le sens du paradoxe et même de la provocation. Pourtant, en y regardant de plus près, ce choix apparait très logique.

Qui est Isidore de Séville ?

Isidore est né à la fin du VIe siècle, en Andalousie. Son amour des études fit de lui l’un des esprits les plus érudits de son temps. Avant Charlemagne, Isidore est connu comme « le Maître d’école du Moyen Age ».

Il choisit la carrière ecclésiastique, et monta sur le siège métropolitain de Séville. Il fut évêque pendant 35 années.  Il est célèbre pour avoir eu le souci permanent d’apprendre et d’instruire.

Isidore de Séville désigné saint patron d’Internet

Isidore de Séville fut choisi officiellement en 2002 par le Vatican. Internet prenant alors de plus en plus d’importante, le Vatican lança une réflexion sur le réseau des réseaux. Un comité fut chargé de déterminer un saint patron, et c’est Isidore de Séville, archevêque de la ville espagnole au VIIe siècle, qui fut désigné.

Pourquoi ce choix ? Havre de paix dans l’Occident de la fin du VIe siècle, l’Espagne devient le conservatoire de la culture antique. La bibliothèque Sévillane en est alors le centre le plus brillant. Puisant dans la très riche bibliothèque de Séville et s’appuyant sur une équipe importante de copistes, il compile une somme énorme de connaissances visant à doter la nouvelle église catholique de solides fondations intellectuelles.

Isidore devint ainsi le génie de la compilation en écrivant une œuvre encyclopédique considérable : Étymologies. Condensé des savoirs de son époque, Étymologies fut longtemps un ouvrage de référence. L’exhaustivité de l’ouvrage évoque le potentiel d’Internet, et sa structure, les bases de données informatiques :

  • Vingt volumes traitent aussi bien de grammaire, de médecine, de religion, d’histoire, de géographie, d’agriculture…
  • Étymologies est en quelque sorte un Wikipédia avant l’heure, mais avec un seul rédacteur.

Isidore était en avance sur son temps et son œuvre constitua un pont culturel entre l’Antiquité et le Moyen Âge. Ces faits le rapprochent des internautes qui sont au tournant d’une nouvelle étape de l’Histoire.

Il faut savoir qu’Isidore de Séville a dû « batailler » avec des concurrents prestigieux pour être choisi Saint patron d’Internet. L’archange Gabriel, annonciateur de toutes les nouvelles divines (bonnes ou mauvaises) mais aussi Fra Angelico, le Saint patron des artistes et des peintres, étaient sur la liste. Mais l’un et l’autre étaient déjà forts occupés, cela fit la différence en faveur d’Isidore.

Si un jour vous n’arrivez pas à vous connecter sur Internet ou que votre imprimante vous fait défaut, vous saurez maintenant qui invoquer !

Source: http://www.chretiensaujourdhui.com/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius- Au service de la Nouvelle Terre


Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !

°°°°°°°°°°°°°
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !
Copyright © 2017 Les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre.
Fièrement propulsé par WordPress avec un thème modifié par Arcturius