Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/la-glande-pineale-lenigme-de-notre-esprit/
RSS

La glande pinéale a toujours suscité un grand intérêt chez les scientifiques.

Descartes disait que cette toute petite glande située au centre de notre cerveau était le siège de l’âme et le centre de toutes nos émotions.

D’autres personnes évoquent cette structure comme un troisième œil, une sorte de vortex énergétique qui nous offre une perception du monde qui va bien au-delà de notre sens de la vue.

Si nous laissons de côté toutes les perspectives mystiques et spirituelles, qui forment à elles seules un courant de pensée très coloré sur ce sujet, la glande pinéale, ou épiphyse cérébrale, renferme en son sein une fonction aussi intéressante qu’énigmatique.

Elle régule nos cycles, nos rythmes circadiens, l’entrée dans la maturité sexuelle et certaines de nos sensations. C’est une structure aussi singulière que fascinante.

La glande pinéale est un peu plus qu’un troisième œil. C’est un petit chef d’orchestre, inspiré par la lumière du soleil, qui rythme de manière subtile nos cycles, nos instants de relaxation, notre éveil à la maturité…

L’un des aspects les plus intéressants de la glande pinéale est qu’elle est très petite (à peine 8 mm) et qu’elle reçoit pourtant un afflux de sang important, quasiment équivalent à celui de nos reins.

Elle a la forme d’un arbre (d’où le qualificatif de “pinéale”) mais son tronc et ses branches se solidifient très rapidement.

En effet, entre 12 et 20 ans, elle est touchée par un processus de calcification qui progresse très vite.

Cependant, elle continue tout de même à mener toutes ses fonctions essentielles, que nous allons vous expliquer en détails.

tete-glande-pineale

La glande pinéale : la régulatrice de nos cycles et notre œil vestigial

La glande pinéale est une structure photosensible dont la principale fonction biologique est de sécréter de la mélatonine.

Cette hormone, dérivée de la sérotonine, module tous nos schémas de vigilance et de sommeil (les rythmes circadiens) et régule, en même temps, notre entrée dans la puberté.

Nous savons aujourd’hui qu’elle agit comme une horloge biologique extrêmement précise et que son activité est très intense jusqu’à nos 7-8 ans.

En effet, à cet instant de notre vie, notre production de mélatonine commence petit à petit à chuter, car notre maturité sexuelle se met doucement en place.

De nombreuses études nous indiquent que cette structure est très sensible à divers produits chimiques qui se trouvent dans notre environnement.

Dans certains États des États-Unis d’Amérique, les jeunes filles parviennent très rapidement à la puberté à cause des composants chimiques présents dans leur environnement, comme le fluorure par exemple.

Nous sommes donc face à une glande qui, malgré son positionnement au centre de notre cerveau, est incroyablement sensible à notre environnement.

C’est le petit phare biologique de l’être humain et un organe vestigial chez certains animaux.

Les sphénodons, par exemple, sont des reptiles endémiques de Nouvelle-Zélande, connus pour avoir au centre de leur crâne un troisième œil pariétal ou pinéal.

Il dispose d’une rétine et d’un cristallin mais ne joue qu’une fonction hormonale et thermorégulatrice. Une donnée fascinante, n’est-ce pas ?

captura-de-pantalla-2016-09-21-a-las-13-22-40

Comment prendre soin de ce régulateur interne

Les neurologues cherchent avant toute chose à écarter les aspects mystiques et spirituels qui entourent la glande pinéale, pour se concentrer sur le scientifique.

Nous sommes en effet face à une petite structure que nous connaissons très mal, même si des revues, comme le “Journal of Pineal Research”, nous offrent continuellement des études qui nous permettent de délimiter le rôle de cet épiphyse cérébral.

Bien des personnes la considère comme la clef de voûte de l’activation d’une grande partie de nos glandes internes.

La glande pinéale est une pièce maîtresse de notre cerveau qui traduit les signaux de notre encéphale en réponses endocriniennes.

Nous allons vous proposer un exercice simple. Dès aujourd’hui, vous allez prendre en compte ce petit œil interne qui régule secrètement la plupart de nos cycles au quotidien.

Pensez-y comme à une sorte de boussole, comme à un petit et merveilleux organe qui vous permet d’être en harmonie avec votre corps et votre environnement.

glande-pineale-illustration

Quelques clés pour prendre soin de votre glande pinéale

Nous allons vous donner quelques conseils pour que vous puissiez prendre soin de cette pièce maîtresse de votre cerveau :

  • Apprenez à réguler vos cycles et vos habitudes du quotidien. La glande pinéale est un régulateur endocrinien photosensible, ce qui signifie qu’elle a besoin d’être en harmonie avec le rythme de la lumière solaire. Il est donc très important que vous alliez vous coucher tous les jours à la même heure.
  • Ne vous exposez pas trop aux ondes électromagnétiques, car elles ont le pouvoir d’affecter cette petite structure de notre cerveau.
    Ces ondes peuvent en effet interrompre le processus de sécrétion de la mélatonine. Le simple fait d’aller au lit avec un téléphone portable ou un ordinateur peut provoquer des altérations de la glande pinéale.
    Tout cela se traduit par de l’insomnie, de la fatigue, du stress et une réduction de la productivité professionnelle. Une donnée très importante à prendre en compte.
  • Méditez et recherchez des moments de calme. L’épiphyse cérébrale nous permet de profiter de nos moments de calme et de relaxation pour mieux nous connecter avec nous-mêmes.
    Les personnes qui pratiquent la méditation, par exemple, expérimentent une sensation de plaisir grâce au fait que la glande pinéale sécrète des endorphines pour les récompenser de ces moments enrichissants qui mettent en harmonie le corps et l’esprit.

Comme vous pouvez le voir, nous sommes face à un sujet intéressant qui nous permet de faire des découvertes sur notre corps tous les jours. Restez connecté, nous vous tenons au courant de la moindre évolution dans l’étude de la glande pinéale !

pineal-2

Source: https://nospensees.fr/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/la-glande-pineale-lenigme-de-notre-esprit/
RSS