Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/la-somatisation-des-emotions-chez-les-personnes-dependantes/
RSS

Vous connaissez probablement le concept de somatisation des émotions si vous avez déjà souffert d’anxiété. Notre corps commence à manifester une série de symptômes qui semblent ne posséder aucune cause apparente. Par exemple, noter quelque chose qui obstrue la gorge, l’apparition d’une éruption cutanée ou de problèmes digestifs. Nous découvrirons aujourd’hui que la somatisation des émotions chez les personnes dépendantes est habituelle et encore plus puissante que la normale.

Le grand problème qui se pose lorsque nous somatisons les émotions est l’incapacité de relier ce que nous ressentons à ce qui se manifeste dans notre corps. Nous avons tendance à justifier le mal au ventre par le fait d’avoir mangé quelque chose qui n’était pas de bonne qualité. Nous considérons même que l’eczéma est le produit d’une réaction allergique. Il peut parfois en être ainsi. Mais nos symptômes signifient probablement plus si nous souffrons d’anxiété et que nous nous trouvons dans une relation de dépendance.

Nous raconterons l’histoire de Rebecca (nom fictif) pour mieux comprendre comment fonctionne la somatisation des émotions chez les personnes dépendantes. Nous pénétrerons dans une relation d’attachement insensée avec ce personnage. De sorte que nous pourrons constater comment la symptomatologie lui indique qu’elle devrait sortir de cette relation.

Les pathologies de Rebecca

Rebeca était en couple depuis 3 ans, alors même que la relation de fonctionnait pas. Son conjoint jouait en permanence aux jeux vidéo et voulait tout le temps rester à la maison. Elle, en revanche, voulait sortir davantage et faire d’autres types d’activités. Il existait par ailleurs de nombreux autres aspects qui indiquaient qu’ils ne s’entendaient pas. Rebecca était néanmoins entrée dans cette relation par peur d’être seule. De sorte qu’elle ne l’abandonnerait pas aussi facilement.

Rebecca avait en outre de nombreux problèmes relationnels avec la mère de son conjoint. Cette dernière avait été une mère célibataire et était très attachée à son fils. Les appels constants et même le fait de prétendre qu’elle se sentait mal pour attirer l’attention de son fils étaient fréquents, et générés de nombreuses discussions. Rebecca protestait, se mettait en colère, mais rien ne changeait vraiment.

somatisation des émotions chez une femme dépendante

Rebeca commença à éprouver quelque chose d’étrange lors de cette troisième année vie de couple. Elle souffrait parfois d’une réaction allergique sur le visage dans des situations les plus inattendues. L’éruption apparaissait parfois alors qu’elle avait des relations avec son conjoint. Rebecca n’y prêta pas attention au début. Elle prit des antihistaminiques et continua sa vie.

Il s’agit là d’un exemple parfait d’émotions qui se manifestent à travers le corps. Comme nous le disions au le début de cet article, la somatisation des émotions chez les personnes dépendantes est une indication claire que quelque chose ne va pas. Le corps se manifestera à travers d’autres problèmes (digestifs, douleurs, dermatite) à mesure que les symptômes disparaîtront, jusqu’à ce que la personne réalise ce qui se passe et prenne des mesures pour changer cela.

Le moment où tout empira

Un jour, lors d’un dîner avec des amis de la mère de son conjoint, elle commença à avoir des difficultés pour parler. Il semblait que sa gorge se fermait. Rebeca se contrôla, mais cela se répéta dans d’autres situations à partir de ce jour-là. Lorsqu’elle consulta, le médecin, lui dit qu’elle avait un « globe hystérique » .

Comme elle l’avait fait avec l’éruption cutanée, Rebecca n’y accorda que peu d’importance. Elle ignora le fait qu’elle commençait à souffrir de paralysie du sommeil, de maux de tête très intenses et de nausées, ainsi que de fortes douleurs abdominales.

somatisation des émotions chez une femme dépendante

Une fois, après s’être mise en colère contre son conjoint à propos de sa mère, elle passa une journée entière sans nouvelles de lui. Il ne répondait pas lorsqu’elle l’appelait. Il ne montrait aucun signe de vie. Rebeca songea au pire, que son conjoint voulait la quitter. Elle commença alors à ressentir un mal de tête insoutenable. Rebeca perdit tout désir de manger et souffrit d’une baisse de tension. Elle ne pouvait se lever du canapé parce qu’elle avait le vertige. Cette symptomatologie diminua jusqu’à disparaître complètement lorsque son conjoint l’appela.

La relation de dépendance

Rebeca ne réalisait pas qu’elle ne voulait plus être avec son conjoint. Elle lui reprochait systématiquement de devoir rester à la maison pour jouer aux jeux vidéo et de ne pas imposer de limites à sa mère… Elle en avait assez de supporter la même situation. Plus encore, elle était fâchée contre elle-même parce qu’elle ne disait rien au début, était aveugle, et tout la dérangeait à présent.

Elle voulait intérieurement mettre fin à la relation parce qu’elle l’épuisait. Elle n’en était cependant pas capable, et avait très peur d’être seule. Son incapacité à prendre une décision cohérente se manifestait dans son corps. Elle n’était pas dans une relation qui la faisait se sentir bien. Rebeca mit finalement un terme la relation, mais elle pensait déjà à une autre personne pour éviter d’être seule. Les mêmes symptômes revinrent après un certain temps, mais multipliés par 100. Le cycle se répétait de nouveau et les symptômes s’aggravaient.

Comme nous pouvons le constater, la somatisation réapparaîtra dans d’autres circonstances et avec d’autres personnes si le problème qui y conduit ne sont pas résolus. La somatisation des émotions montre aux personnes dépendantes qu’elles devraient se plonger dans ces problèmes qu’elles ignorent depuis trop longtemps.

La somatisation des émotions chez les personnes dépendantes peut devenir très grave. Elle peut provoquer des crises de panique, des malaises physiques très importants et un grand mal-être. Ceux qui souffrent de dépendance ne réalisent pas ce qui leur arrive. Ils sauraient cependant qu’ils veulent se sortir de la situation dans laquelle ils se trouvent s’ils s’arrêtaient et prenaient le temps de s’écouter.

Nous souhaitons, à travers cette histoire, vous apprendre à identifier ce que les signaux dans le corps des autres essaient de dire, mais également à les reconnaître afin de décider d’agir. Si vous pensez que votre corps vous envoie un message, essayez de l’écouter. Vous finirez par découvrir quelque chose de vraiment précieux.

Source : https://nospensees.fr/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius- Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/la-somatisation-des-emotions-chez-les-personnes-dependantes/
RSS