Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/le-changement-climatique-ralentit-le-courant-de-locean-atlantique/
RSS

Le courant océanique responsable des conditions météorologiques en Amérique du Nord et en Europe ralentit, probablement en raison du changement climatique, selon deux études publiées cette semaine.

La circulation méridienne atlantique (AMOC) est un système de courants océaniques dans l’Atlantique Nord qui agit comme un convoyeur pour déplacer l’eau et l’air, créant ainsi des systèmes météorologiques et redistribuant la chaleur sur notre planète. L’eau chaude et salée coule vers le nord dans les couches supérieures de l’océan Atlantique, tandis que l’eau plus froide coule vers le sud dans les zones plus profondes. Il transporte la chaleur de l’hémisphère sud et des tropiques vers le nord.

Les changements dans la circulation de l’AMOC ont un impact sur le système climatique mondial, depuis les pluies de mousson en Afrique et en Inde jusqu’aux ouragans en Amérique du Nord et en Europe occidentale.

Selon une étude publiée dans la revue Nature, l’AMOC a ralenti d’environ 15% depuis le milieu du 20ème siècle – le plus lent en 1500 ans – refroidissant l’océan Atlantique subpolaire et réchauffant la région du Gulf Stream.

Les chercheurs ont pris des mesures à partir d’une zone d’eau froide de 5,2 millions de kilomètres carrés (2 millions de miles carrés) dans l’Atlantique Nord – connue sous le nom de «blob froid» – pour mesurer les cycles de circulation et les températures saisonnières à la surface de l’océan. Ces changements sont probablement attribuables à l’augmentation du dioxyde de carbone dans l’atmosphère jumelé à des températures mondiales plus chaudes observées au cours des 150 dernières années.

« La poursuite du réchauffement climatique devrait affaiblir l’AMOC à long terme, en modifiant le cycle hydrologique, la fonte des glaces et la fonte accélérée de la calotte glaciaire du Groenland, entraînant un nouvel assèchement de l’Atlantique Nord », ont déclaré les auteurs. .

Le ralentissement s’intensifie et, selon une deuxième étude publiée dans Nature, il ouvre les portes à un éventuel arrêt complet du courant océanique qui constituerait un «point de basculement». Les auteurs préviennent qu’un tel effondrement se produirait au moins dans quelques décennies, mais serait néanmoins catastrophique.

Vous pourriez vous demander: Qu’est-ce que le réchauffement climatique a à faire avec tout cela? Eh bien, quelques petites choses.

Tout d’abord, l’eau plus chaude rend plus difficile le coulage et le retournement de l’eau froide et plus dense. À mesure que les calottes glaciaires et les glaciers fondent au Groenland, l’eau douce se déverse dans l’océan où ce processus de barattage se produirait normalement. Ici, l’eau devient moins dense et moins salée, ce qui diminue sa capacité à couler. Des précipitations accrues dans l’hémisphère nord et une plus grande évaporation dans le sud aggravent cette situation.

Deuxièmement, le vent a également un impact sur la façon dont les systèmes actuels se déplacent et peuvent changer les courants de manière significative lorsqu’ils sont combinés avec de l’eau douce. La réduction de la force du vent au-dessus de l’océan peut provoquer un «affaiblissement immédiat» de la salinité verticale et modifier la stratification de l’océan, tout en déclenchant un ralentissement de la circulation thermohaline.

Certains chercheurs affirment que ces projections ne sont pas encore suffisamment soutenues par suffisamment de données.

Source: http://www.iflscience.com

Traduit par arcturius.org


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius- Au service de la Nouvelle Terre


Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !

°°°°°°°°°°°°°
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
http://arcturius.org/le-changement-climatique-ralentit-le-courant-de-locean-atlantique/
RSS