Grâce à plusieurs expériences sur le pouvoir du sourire réalisées à travers le monde, nous savons aujourd’hui qu’il ne suffit pas de sourire, il faut également que ce sourire soit sincère et reflète des sentiments authentiques.

Sourire fait partie de ces facultés typiquement humaines, bien que nous cherchions parfois des sourires chez les chats, les chiens ou les éléphants. C’est une expression qui provoque un grand impact. La preuve en est que l’on a réalisé plusieurs expériences sur le pouvoir du sourire et que presque toutes sont parvenues à cette conclusion.

Au-delà du fait que la science ait réalisé des expériences sur le pouvoir du sourire, n’importe qui peut faire des expériences dans son quotidien pour tirer ses propres conclusions. Par exemple, essayez simplement de demander quelque chose à quelqu’un en affichant une expression sérieuse et ensuite, faites de même, en souriant. Observez si cela entraîne un changement.

Nous avons tous plus confiance en quelqu’un qui sourit. Des mécanismes inconscients nous permettent de détecter si quelqu’un nous sourit sincèrement ou non. Si le geste n’est pas authentique, l’effet inverse se produit : nous nous méfions. C’est ce qu’ont démontré les expériences sur le pouvoir du sourire. Penchons-nous sur 3 d’entre elles.

« Chaque sourire est un coup de jeune. »

-Proverbe chinois-

Une femme qui sourit

1. La « colle sociale », l’une des expériences sur le pouvoir du sourire

L’une des expériences sur le pouvoir du sourire les plus intéressantes a été réalisée par le scientifique Ron Gutman, qui a étudié le sujet pendant plusieurs années. Les conclusions ont été publiées dans la revue Forbes dans un article intitulé The Untapped Power of Smiling (Le pouvoir secret du sourire).

Cette étude nous donne une information importante. On a placé un singe avec deux personnes. L’un d’entre elles souriait et l’autre non. L’animal s’est approché de celle qui souriait. L’expérience a été répétée plusieurs fois, avec le même résultat. Il se passe quelque chose de similaire avec les humains.

L’article évoque une étude réalisée à l’université de Upssala en Suède sur les réactions générées par les différentes expressions faciales. On a conclu que la bonne humeur des personnes qui sourient a tendance à être contagieuse. Ron Gutman écrit ainsi que « le sourire est évolutivement contagieux ». Par conséquent, le sourire pousse les gens à se réunir. Il agit comme une « colle sociale ».

2. Le sourire entraîne un meilleur souvenir

Une autre expérience sur le pouvoir du sourire a été réalisée à l’université Duke (États-Unis). On a demandé à 50 volontaires d’interagir avec une femme d’une agence de voyages imaginaire. Certains ont été reçus par une femme qui demeurait sérieuse, d’autres par une femme qui semblait triste et les autres par une femme qui était souriante.

Au final, tous les volontaires qui ont interagi avec la femme souriante ont déclaré se sentir plus attirés par l’entreprise en question. Ils ont également affirmé qu’ils étaient plus enclins à retravailler avec elle. Les scientifiques ont établi que face à une personne qui sourit, le cortex orbitofrontal s’active. Ce dernier est une zone du cerveau liée à la satisfaction.

On a également démontré qu’un visage souriant entraînait un meilleur souvenir. En produisant une expérience satisfaisante, nous avons tendance à l’enregistrer d’une manière plus nette dans notre mémoire. En outre, nous avons tendance à être plus ouverts aux demandes que formulent les personnes souriantes.

Une femme qui est en train de téléphoner

3. Les faux sourires n’aident pas beaucoup

En 1980, le psychologue allemand Fritz Strack, de l’université de Wurtzbourg a réalisé une autre expérience sur le pouvoir du sourire. Bien qu’il ait utilisé une méthodologie précaire, les résultats de son étude sont devenus très célèbres. Strack a conclu que si une personne est triste ou de mauvaise humeur et qu’elle s’oblige à sourire -même faussement- son humeur a tendance à s’améliorer.

Néanmoins, 17 autres chercheurs dans plusieurs endroits du monde, ont souhaité répéter l’expérience de Strack. Ils ont obtenu des résultats plutôt flous. Ainsi, le chercheur Eric-Jan Wagenmakers, de l’université d’Amsterdam, a décidé de réaliser une étude plus approfondie pour analyser le sujet en détail.

On a réalisé l’expérience avec 1 894 personnes et une méthode très rigoureuse. On a conclu qu’il n’existe aucune raison de croire que forcer le visage à sourire améliore l’humeur d’une personne. De fait, on ne détectait aucun changement subjectif en soi en forçant le sourire.

Tout cela nous permet d’indiquer que le sourire n’est pas seulement une expression faciale. Il doit être accompagné d’un sentiment réel pour être efficace. Certes, nous pouvons chercher des stimuli qui nous permettent de sourire. Dans ce cas, il est vrai que notre humeur change d’une manière notable

[Source] https://nospensees.fr/


Votre contribution volontaire aide à maintenir ce site ouvert.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !