Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/5-phrases-sur-limportance-de-savoir-attendre-2/
RSS

Savoir attendre est tout un art. Une personne ayant développé ce talent prouve qu’elle a atteint un important degré d’évolution personnelle. Car cela suppose un contrôle de soi, une tolérance à la frustration, une tempérance et la capacité de voir la réalité avec du recul.

Lorsque nous naissons, nous sommes tout le contraire de cela. Le bébé ne remet pas à plus tard la satisfaction de ses besoins. Il veut ce qu’il demande et le réclame immédiatement. S’il n’y parvient pas, il désespère et se met à pleurer.

Savoir attendre est donc une force qui ne s’acquiert qu’avec le temps, l’expérience et un travail sur soi. Il s’agit d’une grande qualité qui protège et renforce devant les adversités. Elle nous permet de surmonter les mauvais moments avec une excellente attitude. Les grands penseurs en sont bien conscients et c’est pour cela qu’ils nous ont offert de merveilleux maximes sur ce thème. En voici quelques-unes.

« Qui ne désire pas ne se frustre pas. Et qui ne se frustre pas ne s’avilit pas. Ainsi, le véritable sage attend tranquillement, pendant que tout se passe et que les désirs ne dirigent rien. Ainsi, la paix et l’harmonie se développent et le monde suit son cours naturel ».
-Lao-Tseu-

1. Le plaisir de savoir attendre

S’il y a bien des personnes qui cultivent l’art de savoir attendre, ce sont les chasseurs et les pêcheurs. C’est pour cette raison que l’une des phrases de Joseph Antoine René Joubert dit: « Le plaisir de la chasse est le plaisir de l’attente ». Comme nous le voyons, dans ce cas, l’attente n’est pas vue comme un sacrifice mais comme quelque chose qui apporte de la satisfaction.

L’attente du chasseur est une attente active. Elle fait partie du défi qui consiste à capturer sa proie. La seule façon de l’attraper est de lui donner du temps pour qu’elle sorte de sa cachette et lui donne l’occasion d’agir.

La même chose se passe avec les pêcheurs. Dans le fond, il s’agit d’une métaphore de la vie. Tous les moments ne sont pas opportuns. Il faut attendre l’instant propice et savoir agir quand il se présente.

2. La meilleure façon d’attendre

Voici une phrase de Gustave Flaubert: « il faut attendre lorsqu’on est désespéré et marcher lorsqu’on attend ». C’est précisément le paradoxe du « savoir attendre ». Cela ne signifie pas rester passif mais aller dans la direction adéquate.

Une attente active est liée au fait de ne pas simplement regarder le temps passer. Il est important de continuer à avancer, même si cette avancée est limitée ou si elle n’offre pas exactement ce que nous cherchons à ce moment précis.

3. Il vaut mieux ne pas avoir d’attentes

Une partie de l’art du « savoir attendre » consiste à ne pas se projeter dans le futur, surtout lorsque celui-ci est lié à des problèmes possibles mais non présents. Très souvent, nous perdons du temps à essayer de résoudre des problèmes qui n’ont même pas surgi.

C’est ce que nous rappelle Julia Navarro lorsqu’elle nous dit: « Lorsque nous arriverons au fleuve, nous parlerons du pont ». En reprenant la métaphore, nous ne savons pas si nous arriverons au fleuve. Nous ne l’atteindrons peut-être jamais mais nous passons notre temps et notre vie à construire ce pont dans notre imagination.

4. Attendre avec de l’espoir

Cette phrase de Samuel Johnson dit la chose suivante: « Il est nécessaire d’espérer, même si l’espoir doit toujours être frustré, car il constitue une bénédiction et ses échecs, aussi fréquents soient-ils, sont moins horribles que son extinction ».

Comme Johnson le dit, l’espoir en lui-même est une bénédiction. Cela signifie regarder vers l’avenir avec optimisme et avec des attentes positives. Même si ce que l’on attend ne se réalise pas, notre attitude sera un plus pour notre vie. Le désespoir, lui, est la mort de toute illusion. Avec lui, la vie commence à perdre de la valeur.

5. Tout vient à point…

Il s’agit de l’une des phrases les plus simples mais aussi les plus explicites sur le thème de l’attente. Elle dit la chose suivante: « Tout vient à point à qui sait attendre ». L’auteur de cette maxime est Henry W. Longfellow. Il a résumé, en une seule phrase, tout ce que l’on peut dire sur cette capacité à savoir attendre.

Très souvent, nous n’obtenons pas ce que nous voulons parce que nous ne persévérons pas assez. Or, il faut parfois du temps et ce temps peut être considérable. Cette longue attente peut nous pousser à nous précipiter pour agir ou à abandonner prématurément notre objectif. Nous oublions que plus nous persévérons, plus les probabilités d’obtenir ce que nous recherchons augmentent.

Savoir attendre est lié à la maturité, à l’équilibre, au caractère. C’est l’une des batailles les plus difficiles de la vie, mais aussi l’une des plus belles et des plus enrichissantes. Celui/celle qui sait attendre sait aussi vivre.

Source : https://nospensees.fr/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/5-phrases-sur-limportance-de-savoir-attendre-2/
RSS