Le plus grand cratère de la LUNE cache un métal ancien d’un impact d’astéroïde il y a 4 milliards d’années, selon des données de la NASA.

L’agence spatiale américaine NASA a détecté une mystérieuse masse de matière sous un cratère de 1931 kilomètres de diamètre à la surface de la Lune. Le bassin du pôle Sud-Aitken, sur la face cachée de la Lune, est considéré comme le plus grand cratère du système solaire, s’étendant sur plusieurs kilomètres de profondeur. Selon les recherches de la NASA, le matériau récemment découvert pèse sur le fond du bassin de plus d’un kilomètre.

Les scientifiques soupçonnent que l’anomalie inhabituelle sous le cratère pourrait contenir du métal provenant de l’astéroïde qui l’a formé.

Le Dr Peter James, de l’Université Baylor et auteur principal de l’étude de la NASA, a déclaré : “Imaginez un tas de métal cinq fois plus grand que la grande île d’Hawaii et enterré sous la surface.”

“C’est à peu près la masse inattendue que nous avons détectée.”

Les chercheurs ont analysé les données provenant de la mission GRAIL (Gravity Recovery and Interior Laboratory) de la NASA.

Le Dr James a ajouté : “Lorsque nous avons combiné cela avec les données topographiques lunaires de l’orbiteur de reconnaissance lunaire de la NASA, nous avons découvert que la masse inattendue de centaines de kilomètres sous le bassin du pôle Sud-Aitken était importante.”

“Une des explications de cette masse supplémentaire est que le métal de l’astéroïde qui a formé ce cratère est toujours incrusté dans le manteau lunaire.”

Les simulations des chercheurs suggèrent que le matériau pourrait être le noyau de fer et de nickel d’un astéroïde qui, s’il est dispersé dans le manteau supérieur, pourrait exercer un effet d’attraction dans le bassin.

Ou l’anomalie pourrait aussi être une concentration d’oxydes denses provenant du dernier stade de la solidification du magma lunaire dans l’océan.

Le Dr James a ajouté : “Nous effectué fait des calculs et montré qu’un noyau suffisamment dispersé de l’astéroïde à l’origine de l’impact pourrait être suspendu dans le manteau de la Lune jusqu’à aujourd’hui, plutôt que de sombrer dans le noyau de la Lune”.

On pense que le bassin lui-même a été créé il y a environ 4 milliards d’années, faisant du pôle Sud de la Lune-Aitken le cratère le mieux préservé du système solaire.

Selon le chercheur, le cratère lunaire est “l’un des meilleurs laboratoires naturels pour l’étude des impacts catastrophiques, un processus ancien qui a façonné toutes les planètes rocheuses et les lunes que nous voyons aujourd’hui”.

Un consensus scientifique de plus en plus large croit que la lune s’est formée après que la Terre a été frappée par une planète de la taille de Mars il y a des milliards d’années, une hypothèse appelée hypothèse de l’impact géant.

La théorie suggère que la lune est constituée de débris restants à la suite d’une collision entre notre planète et un corps il y a environ 4,5 milliards d’années.

Le corps en collision est parfois appelé Theia, du nom de la Titan Grecque qui était la mère de Sélène, la déesse de la Lune.

Source: Express.co.uk, le 11 juin 2019 – Traduction Nouvelordremondial.cc


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !