Une personne que j’apprécie se lamentait que la conjonction des astres pour lui en ce moment était trop difficile. Il vient parfois un temps où les problèmes paraissent insurmontables pour ceux qui les vivent et les réalisations sont exaltées pour ceux qui les accomplissent. Cela me fait penser à un grand sage de l’Inde qui enseigna longtemps aux États-Unis, Yogananda, qui fit des expériences pour démontrer que malgré les influences des astres il  pouvait réussir tout ce qu’il voulait, même dans les circonstances astrales les moins propices. Anastasia disait la même chose: « s’il le faut, les étoiles se déplaceront dans le ciel pour répondre aux désirs de l’Homme ».  J’ai vu une phrase du Dalaï-Lama hier : « Si vous pensez être trop petit pour changer les choses, passer une nuit avec un moustique, vous verrez lequel des deux empêchera l’autre de dormir! » Mon aîné, Sun Bear des Chippewas, me disait: « Cultive ton pouvoir et tu n’auras jamais besoin de travailler, le monde sera à ton service ». Regardez tous ce qu’a réussi la petite femme humble et effacer qui s’appelait Mère Teresa.  Et comment un petit homme humble, seul, sans aucune organisation pour l’aider, libéra sans violence, son pays du joug des Britanniques: Mahatma Ghandi.

Ces pensées viennent parce que j’ai régulièrement des courriels de personnes qui se lamentent sur leur sort.  « J’ai tellement souffert, j’ai vécu ceci et cela, toute ma vie est une catastrophe, etc., etc. » Je flush, j’efface, je ne réponds jamais à ce genre de jérémiades, je ne perds pas mon temps avec les personnes qui sont enfoncées dans ces attitudes stériles. On se pose en victime, on accuse le gouvernement, les circonstances, nos familles, tout ce qui est extérieur à soi que nous ne contrôlons pas.  Mais, le Grand Mystère est là, dans nos cœurs, et il a tout pouvoir. Nous sommes Hommes, à l’image du Grand Esprit, rien ne peut arrêter l’accomplissement de nos désirs.  Geindre et se plaindre sont des énergies perdues qui ne font que perpétuer nos problèmes.  En effet, la parole et la pensée étant créatrices, d’exprimer nos souffrances en se lamentant ne fait que les amplifier.

Je travaille ces jours-ci sur un article de fonds sur les dépendances.  C’est pourquoi s’apitoyer sur son sort me paraît particulièrement ridicule ces jours-ci.  Lorsque je vois des gens qui ont vécu l’enfer des grosses dépendances comme les drogues dures et qui s’en sortent et d’autres qui se plaignent de leurs petites misères… Il y a une différence entre exprimer ce que l’on vit et s’en plaindre.  Il est important d’exprimer à une personne qui sait rester neutre et ne pas offrir de conseils, nos problèmes. Cela permet de les sortir de soi, de les regarder avec plus d’objectivité, de les sortir à la lumière pour mieux les comprendre. Si nous pouvons vivre l’émotion, pleurer, sortir de soi le trop-plein accumuler, cela peut être bénéfique. Par contre, s’en lamenter les amplifie, ce n’est vraiment pas utile.  La ligne entre les deux est mince, mais néanmoins évidente.  Ne jamais oublier que nous sommes des Êtres Humains, créés à l’image du Grand Esprit, que cette terre et tout ce qu’elle contient a été créé pour nous.  Alors, il faut retrousser ses manches et se mettre au boulot, en chantant!

Paix, Amour et Joie

Aigle Bleu

Source : https://aiglebleu.net/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !