Dieu a dit:

Toutes vos pensées, tous vos mots, tous vos rêves – alors que vous êtes en train d’y penser – vous êtes en train de les créer devant vos yeux mêmes. Tout est ce qui est, cependant tout est plus que ce qu’il peut sembler être. Vous pouvez rester immobiles, pourtant vous avez l’air d’avancer. Vous pouvez être sage pour le monde alors même que vous n’en avez aucune idée, Mes Très Chers.

Les mots créent des images. Les mots, qu’ils soient prononcés ou non, sont aussi des vibrations. Pour dire : s’étendre dans de verts pâturages signifie plus que les mots eux-mêmes. Il y a une forme, pourtant il y a ce dont une forme est faite. Une forme peut assembler ou dissocier. Il y a une signification plus grande que vous la saisissiez ou non.

Les chansons sont des chansons, pourtant une berceuse n’est pas une marche militaire. La musique est de la musique, pourtant une harpe et des gongs jouant les mêmes notes sont cependant très loin dans les chemins qu’ils prennent. L’on peut dire que la musique et vous convolez.

Même un nom absurde a un effet. Chacun des mots que vous dites ou chacune des pensées que vous pensez produit quelque chose quelque part. Hello ! Chaque mot, chaque action produit un effet qui parcourt le monde.

Qu’on le distingue d’un autre ou pas – et jamais effacé – les mots se transmettent. Les passages sont des passages. Vous pouvez ne pas entendre les innombrables battements rythmés, pourtant ils battent en rythme.

Lorsque le soleil se couche à l’ouest, vous ne voyez plus le Soleil, pourtant à l’évidence le Soleil existe même sans qu’on le voie. Ce que vous voyez et ce que vous ne voyez pas vous affecte sûrement. Ce que vous savez et ce que vous ne savez pas fait une différence. Tout fait une différence, pourtant on peut également dire qu’il n’y a absolument aucune différence.

Vous pouvez être un reclus. Pourtant vous êtes quand-même affectés pas tous et tout ce qui est autour de vous et à l’autre bout du monde. Vous n’avez pas à constater que vous êtes affectés pour être affectés.

Consciemment, tout ce qui ricoche peut ou pas s’assembler. Dans les mots quotidiens, vous pouvez vous en tirer avec tout, cependant il y a quelque part une conscience de cela même dont vous n’êtes apparemment pas conscients. Vous préférez un sol épais, pourtant vous pouvez partir sur de la glace fine.

Tout est connu d’une façon ou d’une autre.

La Vie va à la vitesse de la Lumière. C’est une autre façon de dire aussi que: « Ce moment est tout ce que vous avez. »

La Vie est un éclair. Flash, observé, parti. Flash, observé, parti. Une photo dans la nuit et puis une autre.

Et, pourtant, dans l’Infini, vous êtes insolubles dans les eaux flottantes. Vous êtes immergés dans les eaux, mais vous n’êtes pas submergés. Vous glissez sur la surface de la Vie même si vous êtes au plus profond de Moi. Vous vivez dans une Citerne dans le même temps fictif où vous êtes l’Essence de Moi, plus que l’Essence, l’Unique Facteur de Moi semblant avoir des connexions dans la Vie alors que la Vie saute partout et ne rend pas de comptes sur elle-même. Vous êtes laissés aussi libres qu’un avion de repérage qui fait des loopings et ne se pose jamais dans le monde imaginaire. Vous existez vraiment hors de ce monde. Vous n’y avez jamais vraiment atterri. Vous croyez à la Vie comme vous avez cru qu’elle était.

Votre Vie a toujours été une histoire de fantôme. Rien n’a existé. Vous avez fait un rêve. Vous avez vécu dans deux rêves. Vous avez regardé deux écrans dans lesquels vous coulez et nagez et plongez dans et hors d’une Vie imaginaire. Quelle que soit votre Vie, elle est davantage. Elle est plus grande.

Vous êtes plus grands, même si vous êtes tout et rien du tout.

En tant qu’Un, Nous signifions tout en même temps.

Traduit par Anaïs Cabanes
Page originelle:http://www.heavenletters.org/every-word-has-an-effect.html


ATTENTION: Votre discernement est requis par rapport à ces textes.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

- POSER UN GESTE D'AMOUR -
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre