Chers êtres humains,

Je suis la voix de la Terre. Je vous porte dans mon corps. La planète sur laquelle vous vivez et vous marchez est mon corps, l’expression de mon âme. Vous êtes bienvenus ici, car vous faites partie de mon corps. Votre corps est une part de moi, il est fait de matière terrestre. Ayez bien conscience des cellules de votre corps, qui sont des entités indépendantes, minuscules, qui savent exactement ce qu’elles sont censées faire. Elles œuvrent pour l’équilibre, l’harmonie et la coopération dans votre corps.

À présent, imaginez-vous sous la forme d’un soleil brillant dans votre corps. Votre lumière n’est pas de la Terre ; vous venez du cosmos. Vous êtes une âme vivante capable de prendre des formes variées et maintenant, vous êtes présent-e sous une forme terrestre. Imaginez que la lumière de votre âme rayonne au centre de votre corps, le centre proche du cœur. Voyez une lumière brûler à cet endroit et rappelez-vous qui vous êtes : un être âgé de milliers d’années. Vous avez vécu de nombreuses vies, vous n’êtes pas ici pour la première fois.

Rappelez-vous qui vous êtes ! Sachez que vous êtes indépendant-e de ce corps, de cette vie, et de la société qui vous entoure. Vous êtes venu-e apporter ici quelque chose de neuf, d’unique, qui n’est pas encore très bien compris de ceux qui vous entourent. Cela demande du courage d’oser initier quelque chose de neuf, car ce qui est nouveau cause de la résistance. C’est pour cela qu’il est si important de vous rappeler qui vous êtes : un être libre et indépendant. Ce n’est qu’alors que vous pouvez être réellement vous-même dans cette réalité et répandre votre lumière.

Je vous demande maintenant, depuis ce qui est votre cœur, de connecter la lumière de votre âme avec toutes les cellules de votre corps qui ont leur propre conscience individuelle, mais font cependant partie de moi, la Terre. Imaginez que la lumière de votre cœur, de votre âme, se joint à la conscience des cellules corporelles. Votre lumière brille dans vos cellules et vos cellules répondent avec joie. C’est ce qu’elles veulent – elles veulent être inspirées par votre âme ! C’est leur but, leur fonction.

Peut-être pensez-vous que le but de vos cellules est simplement de maintenir votre corps en état de fonctionnement et de survie. À un certain niveau, c’est vrai, mais non au niveau le plus profond. Votre but le plus élevé ici sur Terre est de fournir un instrument grâce auquel votre âme peut se manifester ; c’est la raison d’être de votre corps. Il est donc très important de connecter votre âme avec la conscience de votre corps, car celui-ci passe en ce moment par une transformation inexplicable au niveau matériel.

Imaginez à présent que la lumière issue de votre cœur divin se répand lentement à partir de votre cœur et touche toutes les cellules avec tendresse : dans la poitrine et les épaules, et traverse la nuque et la gorge. Puis permettez aux cellules de la tête d’être touchées par l’énergie de votre âme et de l’absorber de façon à pouvoir recevoir une direction et une guidance depuis la Source divine. Laissez l’énergie de votre âme, la lumière de votre cœur, traverser le plexus solaire puis s’écouler dans le ventre, l’abdomen, et ressentez quelques instants le centre de l’abdomen. Il peut y avoir encore de vieilles émotions bloquées là, ou bien des résistances envers la vie qui rendent difficile le passage de la lumière de votre âme. Vous vous demandez : “Est-ce que c’est sûr ? Puis-je réellement être ici avec mon énergie unique, avec ma lumière ?”

Voyez si la lumière de votre âme peut pénétrer dans l’estomac, le coccyx, le pubis. Si vous ressentez des zones qui offrent une résistance, qui ne laissent pas passer la lumière, observez juste ce qu’il se passe et ne forcez rien. Voyez juste s’il y a un point sombre ou une tension dans le corps, où l’énergie est quelque peu crispée et dissimulée. Avec un regard d’acceptation et d’ouverture, focalisez votre attention sur ces points de lourdeur. Votre conscience est très souple et flexible, et telle une douce brise, elle entoure ce point de votre attention.

Dans cette énergie bloquée, se trouve de la vie qui a été cachée là pour diverses raisons. Encouragez cette vie à se faire connaître de vous. Posez-lui la question : “Qui es-tu ? N’aie pas peur de moi, montre-toi.” Voyez si quelque chose se présente : une image, un symbole ; ce peut être aussi un animal ou un être humain, ou encore un enfant. Tout ce qui est bloqué ou caché chez une personne veut s’échapper, veut être libre. Mais cela a peur, et c’est la raison pour laquelle cela se cache parfois. Afin d’être en mesure de l’atteindre, il est nécessaire de ne rien forcer ; il suffit que vous soyez présent-e avec gentillesse et d’écouter. Ne rien vouloir changer, ne pas souhaiter s’en débarrasser, telle est l’approche la plus efficace.

Donc, regardez calmement ou ressentez ce qui veut se révéler de cette part d’ombre. Imaginez que vous tendiez la main à cette part qui se manifeste et vous la rassurez en lui disant : “Tu es bonne, tu as le droit d’être qui tu es.” Vous accueillez cette part de vous en prenant la responsabilité de votre énergie, en lui promettant d’œuvrer avec elle. Car dans toute cette énergie bloquée et obstruée, il y a aussi de la force, une potentialité qui vous appartient. Jamais vous ne devez avoir l’intention de faire disparaître un blocage ou un problème. Il s’agit de transformer et de relâcher des vieilles énergies, et donc fondamentalement, que le cœur de lumière en vous peut se joindre à elles. C’est pourquoi, l’amour est le moyen, et non la lutte contre des énergies négatives ou des problèmes qui sont en vous, aimez-les !

Enfin, laissez la lumière de votre âme s’écouler du pubis jusqu’aux hanches et aux cuisses, et donnez une attention spéciale aux genoux. Imaginez que les os des genoux s’ouvrent pour laisser entrer la lumière de votre cœur. Rappelez-vous la joie de vivre et d’agir sur Terre, retrouvez donc ces souvenirs joyeux. Puis laissez votre lumière descendre le long des mollets et des chevilles, puis dans les pieds, les talons, les plantes de pieds et les orteils.

Confiez la lumière de votre âme à la Terre. Je suis ici pour vous ; vous êtes bienvenu-e en moi et sur moi. Il n’est pas nécessaire de faire ce chemin tout seul. Plus vous permettez à votre âme d’être ici, plus vous êtes protégé-e et porté-e par votre sagesse et votre connexion avec moi, la Terre.

Je vous salue du fond du cœur et vous remercie pour votre présence ici et maintenant.

© Pamela Kribbe

Traduit de l’Anglais par Christelle Schœttel


ATTENTION: Votre discernement est requis par rapport à ces textes.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

- POSER UN GESTE D'AMOUR -
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre