Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/crimson-circle-serie-emergence-shoud-1/
RSS

Les Enseignements du Crimson Circle
Série Émergence

SHOUD 1 – ADAMUS SAINT-GERMAIN,
canalisé par Geoffrey Hoppe

Présenté au Crimson Circle, le 4 Août 2018

LINDA ET LE PUBLIC: “Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire, joyeux anniversaire Adamus, joyeux anniversaire !” (Acclamations et applaudissements du public, alors que Linda amène un gâteau et des ballons)

ADAMUS: (riant) Ah! Je Suis Ce Que Je Suis, un peu ému (quelques rires alors que Linda lui met un collier autour du cou) en cette belle journée. Un peu ému. Merci. Ah! (Elle dispose sur la table un verre de cristal et une carafe) Oh, ah! De l’eau. C’est de l’eau?

LINDA: Oui, monsieur. Dans un service à eau Dom Pérignon.

ADAMUS: Et le pauvre Cauldre qui est déjà tout prêt de m’éjecter? et maintenant ça? Ah! Je dois dire, eh bien, je dois dire que je vous aime tous, chacun d’entre vous (plus de rires). Vraiment.

Vous savez, j’étais au Club des Maîtres Ascensionnés hier soir et alors que nous discutions, ils m’ont dit: “Adamus, vas-tu vraiment faire cette chose de l’Emergence demain? Êtes-vous vraiment prêts pour cela? Les Shaumbra sont-ils prêts pour ça? ”

Et ça m’a fait bien rire. Ça m’a fait tellement rire, et la réponse est : “Absolument.” Je crois même que la vraie réponse, c’est : “Pourquoi attendre plus longtemps? Pourquoi attendre plus longtemps? ” Et alors, comme ils savaient que j’allais venir ici aujourd’hui pour être avec vous, comme ils savaient ce que nous sommes en train de faire… Nous sommes en train d’effectuer une traversée. Une traversée. Après avoir vécu vies après vies après vies, à présent nous sommes en train d’effectuer notre traversée, et voilà comment je suis accueilli… C’est …

LINDA: Faites un vœu!

ADAMUS: … assez pour tirer les larmes d’un Maître Ascensionné (quelques rires), lui tirer de nombreuses larmes même, et j’ai hâte de retourner au Club des Maitres Ascensionnés ce soir – si on pouvait prendre des photos très vite (à Crash) – afin que je puisse leur ramener et leur dire: «Regardez! Regardez ce que les Shaumbra m’ont offert. Regardez la beauté de cela. ” Et oui, c’était mon anniversaire hier, et je suis Lion, absolument. Y a-t-il d’autres Lions? Vous savez à quoi ça ressemble. Vous savez à quoi ça ressemble (plus de rires et quelqu’un dit “Soufflez sur vos bougies”).

Je dois faire … (quelqu’un crie “Faites un vœu”) Je dois faire un vœu.

LINDA: Dépêchez-vous avant que la dernière (bougie) ne s’éteigne.

ADAMUS: Je dois faire un voeu et qu’est-ce que je désirerais le plus ? Parmi toutes les choses au monde, parmi toutes les choses dans le cosmos.

JOANNE: Eh bien, qu’Edith change de chaise (rires).

ADAMUS: Ouais, c’était … mon premier voeu c’était qu’Edith change de chaise. Elle a reculé d’une rangée (plus de rires). Alors, je ne vais pas … (la dernière bougie s’éteint) … oh, nous allons rallumer les bougies. Nous allons les rallumer.

SHAUMBRA 1 (femme) Il n’est pas obligé de les souffler maintenant.

ADAMUS: Ouais. Tout l’air chaud que je remue les a fait s’éteindre (quelques rires). Que souhaiter d’autre, puisque Edith a changé de chaise? Que souhaiter quand on est déjà un Maître Ascensionné? Que puis-je souhaiter ? Il y a très, très peu de choses que je désire, rien dont j’ai besoin, rien que je n’ai vraiment déjà expérimenté. Vous savez, c’est un peu comme vous, si on y pense. Il n’y a rien que vous ne vouliez vraiment, rien dont vous avez vraiment besoin, rien dont vous n’ayez pas fait l’expérience. Que pourriez-vous souhaiter?

Ah! Alors, je vais faire semblant qu’elles sont toutes allumées, parce que vous pouvez le faire (quelqu’un dit “La voici”, alors que Linda apporte plus de bougies pour le gâteau). Oh, Linda va sauver notre journée. Mais mon souhait reste le même, et je le partagerai avec vous après avoir soufflé la bougie qui a déjà été soufflée. Vous savez, c’est un peu comme d’arriver ici avant vous. C’est déjà fait, mais vous revenez en arrière et refaites l’expérience de ce que ça fait de souffler une bougie, même si la bougie a déjà été soufflée et que le souhait a déjà été formulé. Mais … (Bonnie apporte un briquet à Linda) Ah, c’est grave … ça ressemble à une arme à feu. Je croyais qu’elle allait tirer sur quelqu’un (rires).

LINDA: Ne me tentez pas!

ADAMUS: Je ne suis pas habitué à toutes ces nouvelles … d’accord. Allez-vous les allumer toutes?

LINDA: Bien sûr.

ADAMUS: Parce que, eh bien, il devrait y avoir environ 300 000 bougies là (plus de rires). Ok, qu’est-ce que je souhaite?

LINDA: Vous voyez ça: “Joyeux Anniversaire, Adamus”?

ADAMUS: Je vois ça. Oui.

LINDA: Voulez-vous plus de bougies?

ADAMUS: Non, non, ça va. Faisons juste ça. Vous savez, on pourrait s’asseoir et en parler pendant longtemps, un peu comme pour votre illumination, ou on peut simplement (il souffle dessus) le faire (acclamations et applaudissements).

J’ai souhaité passer de nombreuses autres heureuses années avec vous, avec vous tous. C’est ce que j’ai souhaité, parce que je ne voyais pas quoi d’autre je pouvais ou peux souhaiter autant que de partager cela avec vous, partager toute cette illumination incarnée.

 

Ça y est

Vous savez, j’étais au Club des Maîtres Ascensionnés, comme je vous le disais, et j’ai réalisé que ça y est. Nous y sommes. Ils étaient en train de me questionner et me taquinaient en disant: “Y êtes-vous vraiment ou essayes-tu juste de nous en mettre plein la vue?” Vous savez, il y avait d’autres Maîtres Ascensionnés qui canalisent et enseignent à travers d’autres humains, et ils étaient un peu jaloux, vous savez, pensant que tout ça n’était que du baratin. Maintenant, je vais pouvoir leur en rendre compte et leur montrer certaines des transformations que vous traversez, mais je crois qu’ils vont penser que je suis juste en train d’essayer de les coiffer au Poteau (de les devancer sur la ligne d’arrivée). Mais non, c’est vrai, autrement je ne le dirais pas. Autrement, je n’aurais pas le message que j’ai pour vous aujourd’hui.

C’est très vrai. Nous y sommes. Pourquoi attendre plus longtemps? Il n’y a vraiment pas beaucoup d’autres enseignements qui traitent de votre venue dans la Réalisation. Il n’y en a vraiment aucun. Là où nous nous dirigeons à présent et ce dont nous allons parler, c’est de la vie sur Terre en tant qu’êtres réalisés et éclairés. C’est là-dessus que nous allons nous concentrer. Il n’y a guère plus dont nous puissions parler. Nous y sommes. Ça y est.

Il y a quelques points à retenir, et Tobias m’a demandé de vous les présenter. Il a dit, alors que nous effectuons notre traversée à présent.., je parle d’effectuer une traversée – vous savez, toutes ces vies que vous avez vécues et à présent vous passez juste à travers. Vous ne les fuyez pas, vous ne faites que vous y immerger et ensuite vous en émergez. Donc, alors que nous allons actuellement dans ce processus, il voulait que je vous rappelle deux choses importantes.

 

Premier rappel en provenance de Tobias

Tout d’abord, vous n’êtes pas fous. Combien de fois n’avez-vous pas pensé que vous étiez fous? Combien de fois ne vous êtes-vous pas réveillés au milieu de la nuit en vous disant : “Qu’est-ce que, diable, je suis en train de faire ?” Combien de fois ne vous êtes-vous pas interrogés profondément sur qui vous êtes et sur ce voyage? Et ce faisant, vous avez souvent voulu rebrousser chemin; peut-être que vous auriez mieux fait d’être juste un humain ordinaire. Mais vous ne pouvez pas. Vous ne pouvez pas. Vous avez essayé, et vous ne pouvez pas.

Vous n’êtes pas fous. Il y en a qui peuvent vous traiter de fous. Cliniquement parlant, je crois que vous l’êtes (rires). Cliniquement parlant … oui, c’est très vrai. C’est un très beau verre, très élégant. Merci (il prend une gorgée). Mmm, elle est vraiment très bonne.

Cliniquement parlant, je crois que vous pourriez être taxés de “délirants”, “bipolaires”, peu importe comment on les appelle de nos jours, “psychotiques”, “barjots” (plus de rires) – parce que les gens ne comprennent pas. Mais comme nous vous l’avons toujours dit, peu importe combien ils vous critiquent ou vous attaquent, ils veulent en réalité que vous le soyez pour de vrai. Vraiment. Ils veulent avoir l’espoir qu’il y a plus à vivre – en particulier les plus anciens –, qu’il y a plus que cette courte vie sur Terre. Ils veulent croire qu’il y a de la magie, qu’il y a plus.

Et ensuite les réincarnistes, ceux qui croient en la réincarnation, vous savez, les réincarnistes? Ouais. Vous savez, ils veulent croire ça aussi, mais souvent ils sont tellement coincés dans leurs habitudes, leurs dogmes, leurs rituels spirituels que – en fait, vous l’avez peut-être ressenti, ils vous regardent de haut parfois, parce que vous ne vous asseyez pas en méditation huit heures par jour et que vous n’êtes pas nécessairement végétariens ou véganes, et que vous n’avez pas d’autels chez vous – pour la plupart; parce que je sais que certains d’entre vous en ont encore – et que vous ne pratiquez pas de rituels. Tout est à votre encontre, si bien qu’ils pensent parfois: «Eh bien, il s’agit-là d’un groupe de gens un peu timbrés. C’est vraiment une bande de hippies qui font tout ce qu’ils veulent. La spiritualité, vous savez, se doit d’être stricte et elle doit être disciplinée et vous devez suivre des règles. Et voilà un groupe qui fait fichtrement tout ce qu’il veut. Ils boivent, ils fument, ils jurent. ” (Rires et acclamations)

Même dans les autres dimensions, pas au Club des Maîtres Ascensionnés, mais dans certaines des autres dimensions que vous qualifiez de conscience supérieure, même là, on se gratte la tête en disant: “On ne peut pas aller au paradis de cette façon.”  On ne peut pas aller au paradis avec la voiture de Daemien, parce que cette putain de vieille guimbarde n’ira pas aussi loin! (Adamus rit) Ils s’interrogent sur ce groupe étrange, et nous les avons en quelque sorte démenti. Nous avons fait le job, vous avez fait le job, et il s’agissait de lâcher prise; quand vous en arrivez au cœur du processus, du processus de lâcher prise et de Permettre. Il ne s’agit pas de remplacer un rituel, un piège mental par un autre, mais simplement de lâcher prise, de tout relâcher. Et en relâchant, il s’agit finalement d’aller vers la sagesse.

Vous vous demandez, quand vous relâchez quelque chose, où ça va. Lorsque vous relâchez des blessures, lorsque vous relâchez des couches et des couches de structures et de schémas répétitifs à être assise sur la même chaise, vous vous demandez où ça va. Cela va à la sagesse. Et quand vous permettez, vous permettez à cette sagesse de venir ici. Ici. Non, vous n’êtes pas fous.

Bien sûr, comme vous pouvez le réaliser, il n’y a probablement pas un de ce qu’on peut qualifier d’être célèbre, de pionnier, que ce soit en science, en technologie, en philosophie ou autre; il n’y a pas un seul pionnier à ma connaissance, qui n’ait pas été considéré comme fou d’une façon ou d’une autre. Je crois que vous devez l’être pour prendre un chemin différent. Vous devez entrer en contact avec cette connaissance intérieure. Vous devez le faire différemment. Vous ne pouvez pas en arriver là en restant dans les églises ou à suer dans des loges ou des ashrams, etc. Vous en arrivez à ce point en lâchant prise vers la sagesse, en lâchant prise pour la sagesse, et alors, vous permettez à la sagesse de revenir dans votre vie. C’est tout. Vous n’êtes pas fous.

C’était probablement la chose sur laquelle Tobias a le plus travaillé avec vous: vous n’êtes pas fous. Et il y avait ce ressenti à l’époque, alors que toutes les énergies étaient tellement chaotiques, “Qu’est-ce qui ne va pas chez moi?” C’était la question permanente. “Que dois-je réparer?” Rien. Lâchez prise tout simplement. Rien.

 

Deuxième rappel en provenance de Tobias

Et puis, l’autre chose qu’il voulait que je vous transmette. Vous n’êtes pas seuls. Vous savez, souvenez-vous à l’époque – pour certains d’entre vous, c’était il n’y a pas si longtemps, pour d’autres, il y a plusieurs années, mais à l’époque – ce ressenti de profonde solitude. Vous pouviez faire partie d’un groupe, vous pouviez fréquenter des gens, sortir, vous pouviez être au bureau, en famille, mais vous vous sentiez toujours horriblement seuls. N’était-ce pas terrible?

Tout cela était aussi des moyens de vous ramener à vous, de vous ramener à vous-même, parce qu’il n’y avait probablement rien d’autre (comme moyens) à l’époque. Vous ramener à l’intérieur, en vous, plutôt que regarder les choses autour de vous, plutôt que d’avoir besoin de miroirs pour vous voir.

Vous n’avez plus besoin d’un miroir pour vous voir. C’est énorme.

Depuis presque aussi longtemps que vous avez vécu des vies sur Terre, vous avez toujours utilisé les personnes à l’extérieur pour vous voir. “Qui suis-je?” à travers les autres personnes. Comment vous voient-ils? C’est en quelque sorte comme ça que vous vous êtes vus. Que ce soit à travers un professeur ou des amis ou des membres de la famille ou des ennemis ou quoi que ce soit d’autre, il y avait toujours ce miroir. Il y avait toujours ce miroir à cause des autres, parce que vous ne vouliez pas vous voir dans votre propre miroir. Mais maintenant vous pouvez.

Vous ne vouliez pas vous voir dans ce miroir, parce que c’était peut-être moche. Peut-être que vous aviez fait de mauvaises choses. Peut-être que ce n’était pas le reflet de ce que vous vouliez vraiment être. Peut-être aviez-vous été tellement piétinés par les autres, piétinés ensuite par vous-mêmes, que vous ne pouviez pas tenir ce miroir de vous vers vous. Vous ne pouviez pas le regarder, alors vous avez utilisé les autres comme miroir. Ce qu’ils voyaient en vous, vous l’avez vu en vous-mêmes.

C’est intéressant. C’est une manière intéressante de percevoir la réalité. Mais finalement, vous prenez ce miroir et vous vous voyez vous-mêmes. Je veux dire cela au sens métaphorique, mais aussi de façon réelle. Maintenant, vous pouvez vous regarder dans le miroir.

Quand vous vous regardez dans le miroir, ce n’est pas seulement une projection des autres, ce que vous voyez là, c’est le Dieu intérieur, c’est le Je Suis Ce Que Je Suis, c’est la sagesse et la beauté. Essayez ça dans les prochains jours. Essayez avant qu’on se revoie à notre prochaine session. Regardez-vous dans le miroir. Vous savez comme c’est difficile à faire parfois. En fait, certains d’entre vous évitent réellement de se regarder dans un miroir. Mais maintenant regardez-vous dedans. Vous allez voir quelque chose de totalement différent. Vous n’avez pas besoin que les autres soient votre miroir. C’est l’une des meilleures choses qui soient à présent, alors que nous allons dans l’Emergence.

Mais le fait est que vous avez traversé de nombreux jours de solitude, de très, très nombreux jours de solitude. Quand bien même vous aviez une famille et un compagnon et tout le reste, vous vous sentiez seul, en pensant que vous étiez le seul à être comme ça, et à présent regardez ce que nous avons ici, ici au Colorado, et ici avec vous tous qui êtes en ligne. Vous êtes tous souverains. Vous êtes tous indépendants. Il n’y a pas d’unité ici autre que celle de votre propre soi. Nous n’allons pas vers cette unité globale. Ce serait la pire chose au monde, de retourner dans l’unité, celle dont vous arrivez de si loin avec votre souveraineté. Ce que nous avons ici c’est vous.

Et vous découvrez que pendant tout ce temps, vous n’avez jamais été seuls, et non seulement nous avons cette belle famille de Shaumbra, mais je vous ai dit il y a longtemps que ça n’avait pas d’importance pour moi qu’il n’y en ait que cinq. C’était un peu mon seuil à moi, d’en avoir juste cinq. Si j’en avais eus moins que cela, j’aurais pu partir, mais juste cinq et c’était bon. Eh bien, regardez ça à présent. Vous n’êtes pas seuls et ce que cela signifie vraiment, c’est qu’il y a tellement de choses en vous. Vous n’êtes pas juste cet humain isolé à présent. Il y a le Maître; il y a le Je Suis, il y a l’Humain. Il y a toutes les facettes que vous avez apportées, avec la transformation de vos aspects en facettes. Ce sont toutes vos expériences. Mais tout cela aboutit à l’humain, au Maître et au Je Suis.

Je ne pourrai plus vous qualifier d’humains à présent. Juste d’humains. Je ne pourrai plus m’adresser à vous comme tels. Je m’adresserai à vous en tant que Maîtres Humains, car à partir de maintenant, il n’y a plus à être juste des humains solitaires, isolés. Maintenant, c’est tout ensemble.

Prenons une bonne et profonde respiration avec ça.

Et même si j’adore le gâteau, je vais vouloir – et vous allez vouloir que j’aille et vienne à travers les allées (Linda emporte le gateau sur la table à roulettes). Alors…, et faites-vous vraiment plaisir avec ce gâteau. Je… – à chaque fois que vous prendrez une bouchée de ce gâteau – je serai avec vous en train de le goûter, alors faites-vous plaisir, vraiment. Oh, tout ce sucre en vous (quelques rires).

SART: Ouais!

ADAMUS: Donc, nous en arrivons à ce point intéressant et j’ai dit aux Maîtres Ascensionnés: “Absolument, nous sommes prêts pour cela.” Que pouvons-nous apprendre de plus? Que pouvons-nous libérer de plus? De quoi de plus pourrions-nous parler? Parce que ce ne sont que des répétitions de la même chose. C’est en fait, vous pouvez le regarder comme ça, il s’agit toujours des interactions dont Tobias a parlé, et particulièrement dans ses deux ou trois premières séries. Nous sommes allés plus profond. Nous sommes allés dans l’expérience, plutôt que de simplement en avoir une idée intellectuelle. De quoi de plus pourrions-nous parler? Pourquoi attendre? Pourquoi attendre?

Je pense qu’il y a presque une nervosité, une tension dans tout cela, un sentiment que “Eh bien, non, il y a quelque chose que nous n’avons pas bien compris. Il y a quelque chose que nous devons continuer à discuter. Nous avons une raison de revenir le mois prochain et de continuer à parler des ailes et de tout le reste. ” Non, ça y est, l’Emergence.

 

Le dernier tour de piste (la grande finale) de l’humain

C’est intéressant ce qui est arrivé, en particulier je dirais, durant le dernier mois. Vous avez peut-être ressenti de l’intensité au cours de la dernière semaine, en particulier. C’est le temps du dernier tour de piste de l’humain (de sa grande finale). J’en ai parlé l’autre jour lors du webcast des Anges, le dernier tour de piste de l’humain.

Vous savez, laissez-lui faire son tour de piste. Laissez-lui jouer sa dernière pièce de théâtre. Il le mérite. Il l’a bien gagné, en quelque sorte. Le dernier tour de piste de l’humain, au sens où vous vous sentez plus fou qu’un asile d’aliénés (quelques rires). Vous avez l’impression que tout est sens dessus dessous à l’intérieur de vous. Mais le plus drôle à ce sujet, c’est que bien que tout soit sens dessus dessous, il y a une part de vous, dans tout ce chaos, il y a toujours cette part qui est juste assise là avec un grand sourire, en disant: “OK, fais ton numéro, humain. Fais ton numéro. Vas-y. Fais ton fou (fais ton imbécile). Danse ta dernière danse. Ouais, sors et bourre-toi la gueule si tu veux. Sois un humain totalement méprisable.” Vous savez bien faire ça (quelques rires). Le dernier tour de piste, la grande finale.

Le dernier tour de piste, la grande finale, c’est d’avoir une bonne dispute avec votre conjoint, vous savez, ou avec quelqu’un. Jurez et insultez-le. C’est votre grande finale. Ce corps est malade et fatigué. Votre dernier tour de piste, ce serait de dire (rires, alors qu’Adamus utilise une voix gémissante) : “Que fais-je sur cette planète? Qu’est-ce que je suis censé être … ” Laissez-le juste faire son dernier tour, sa grande finale. Et aussi celui de l’humain qui prend conscience de la présence du Maître à présent. L’humain qui gueule au Maître (d’une voix gémissante à nouveau), “Eh bien, répare-moi ceci” et “Répare-moi ça” et “Amène-moi de l’argent” et “Amène-moi un partenaire”. (plus de rires) Non, (c’est véridique, vous dites ce genre de trucs), je vous écoute.

Mais la chose qui est différente par rapport à avant, c’est  – j’entends ça depuis longtemps, très longtemps maintenant – mais à présent je suis assis à côté de vous, et vous et moi, le Maître et moi, on est assis là à regarder le film en quelque sorte – “Le dernier tour de piste de l’humain”. Finissez-en avec ça. Sortez-en. Allez-y avec vos dernières pleurnicheries. Faites votre victime une dernière fois. Faites votre dernier: “Je dois sortir et me sentir désolé pour moi-même (me victimiser), boire trop, me défoncer”, quoi que ce soit. Sentez-vous juste du genre “Je suis en train de devenir fou” et “Oh! Je n’ai pas de passion et je suis fatigué tout le temps. ” (dit d’un ton pleurnichard. Plus de rires)” Aghhh! Personne ne m’aime et on ne me respecte pas, et il y a tellement de choses que je voulais faire, mais…”(dit d’un ton pleurnichard.) Laissez tout cela arriver à présent. Quelqu’un se sent-il concerné par tout ça, ou y en a-t-il seulement un ou deux depuis la semaine dernière? (rire)

Et, vous savez, le plus drôle c’est qu’à présent, nous – vous, le Maître et moi – pouvons nous asseoir là et regarder cela avec stupéfaction, et une part de vous va se mettre à dire: “Oh mon dieu, c’était moi ça!” Oui ça l’était! Une part de vous va se mettre à dire: “Oh, je ne peux pas croire que j’ai agi comme ça. Je ne peux pas croire que j’étais comme ça. ” Et moi je vous répondrai,” Ouais, c’était bien toi. ” (Plus de rires) Et alors tout à coup, vous allez comprendre. Vous allez réaliser et dire un truc du genre, “Mais je ne suis plus comme ça. Cette part est en train de disparaître. Elle sera toujours dans ma mémoire. Ce sera toujours une belle expérience, mais je ne serai plus jamais cet humain qui lutte pour avoir juste un peu d’air, un peu de pain, un peu de cirque. Je ne serai plus jamais cet humain qui crie et pleure «pourquoi ceci et pourquoi cela? Je suis ce que je suis.”

Et donc, je peux voir comment tout ça est en train de se transformer, les aspects se transformant en facettes, en belles facettes, n’ayant plus besoin de faire leur numéro. Plus besoin de jouer le répertoire du “pauvre de moi”. Plus besoin même de faire ce truc autour du cheminement spirituel, du genre “Où en suis-je sur mon chemin? Comment se fait-il que je ne sois pas plus avancé? ” (dit d’un ton pleurnichard) Et tout le reste. Vous regardez tout se transformer en facettes, en belles expressions. Sans plus lutter contre vous-même. Il n’y a plus de bataille en vous. Il n’y a plus de bataille. C’en est fini. A présent, tout cela amène la sagesse.

Alors, amusez-vous avec ça. Le dernier tour de piste, la grande finale, combien de temps va-t-elle durer? Je ne sais pas. “Je ne veux plus être ici. Je ne sais pas … ” (dit d’un ton pleurnichard) Mais asseyez-vous et regardez-le à présent cet humain, dans toute sa beauté, dans toute sa théatralité pendant qu’il est en train de s’en aller, pendant qu’il se dirige vers la sortie. Ce qui s’en vient maintenant, c’est un Maître très sage. Un Maître très sage.

Et, vous savez, ce n’est pas comme si tous les problèmes s’évanouissaient, mais vous avez une façon différente de les regarder. Tant que vous serez dans ce corps physique, vous aurez des épreuves à surmonter. Tant qu’il y aura des gens, d’autres personnes sur la planète et que vous resterez dans un corps physique, vous aurez des défis à relever. Ça concernera même votre corps physique lui-même, avec de la douleur ou une maladie ou quelque chose comme ça, mais vous aurez une toute autre façon de voir les choses. Ce ne sera plus, “Pourquoi moi?” Ce ne sera plus, “Que va-t-il se passer demain? Est-ce que je vais mourir? Est-ce que ma maison va brûler? ” Ce sera une toute autre façon de voir les choses. Et soudain, les solutions seront là immédiatement. Vous n’aurez pas à passer des mois ou des années à travailler sur certaines choses. Soudain – (snap!) – ce sera comme ça. Vous saurez juste quoi faire et vous saurez comment amener quoi que ce soit à la sagesse. Cela arrivera instantanément, dans l’instant.

Autrefois, la sagesse vous arrivait souvent à la fin d’une vie. Vous arriviez dans les autres dimensions (d’après vie) et nous nous nous asseyions ensemble, juste après que vous ayez terminé une vie difficile, et vous pleuriez et vous sentiez très mal, sans même vraiment réaliser que vous étiez mort, et nous étions obligé de vous sortir la merde des yeux (rire). Oh, vraiment (Adamus rit). J’ai dit à Cauldre que je n’allais pas dire de grossièretés aujourd’hui, mais je ne peux pas m’en empêcher. Non, nous étions obligé de vous mettre des baffes. Vous savez bien comment parfois, une simple – bam! – vous savez, une baffe spirituelle. Mais non, nous devions plutôt vous dire: “Whoa! Respirez profondément. Dépassez cela ! Lâchez prise tout simplement.”

Et alors la sagesse commençait à venir. Nous commencions à vous faire revivre les événements de cette vie passée en vous disant : “Ok, hé, vous vous souvenez quand cette chose est arrivée dans votre vie et vous vous souvenez…” – c’était un peu comme d’activer des hologrammes ou de jouer des vidéos pour vous –“ vous vous souvenez quand ceci est arrivé? Vous vous souvenez comment vous vous êtes senti mal? Vous vous souvenez comme vous ne vous en souveniez même plus jusqu’à ce que nous le fassions réémerger? ” Et ensuite nous vous demandions de l’amener à la sagesse. C’est un peu plus facile à faire, en fait, dans les autres dimensions, et c’est pourquoi c’est à ce moment là que vous le faisiez. Mais à présent, au lieu d’attendre la fin de votre vie, à présent, cela se produit immédiatement. Dès l’instant où vous vous arrêtez un instant, que vous prenez une profonde inspiration, “Whoa! Je suis le Maître “, cela l’amène à la sagesse. C’est tout.

Quoi qu’il en soit, permettez-vous à la fois la sagesse et le divertissement de ce dernier tour de piste de l’humain. Laissez-vous profiter de ça. Certains d’entre vous essaient de le refouler, et en particulier en ce moment même où nous arrivons à ce point d’émergence, vous vous dites: “Oh, je dois…, je dois… – je ne peux plus être comme ça.”  Eh ! C’est une part de vous. Elle joue simplement sa dernière partition et sa dernière pièce, et ensuite ce sera la fin. Plus besoin d’être seulement humain. Nous passons à autre chose.

Prenons une bonne et profonde respiration avec ça.

 

Traverser

Donc, oui, en effet, nous sommes prêts pour l’Emergence, et vous savez, la question a été posée par Cauldre environ 8 000 fois cette semaine (quelques rires), “Est-ce que tout le monde effectue cette traversée? Sommes-nous tous en train de la vivre? ” Tôt ou tard, oui, tout le monde. Et vous allez tous le faire différemment. Vous allez tous le faire à votre propre rythme, avec votre propre niveau de confort. Mais, oui, cela va vraiment arriver à chacune et chacun d’entre vous qui êtes connectés avec cela, qui êtes prêts à y aller. Nous nous sommes débarrassés de la plupart de ceux qui ne le sont pas, de la plupart de ceux pour qui nous étions encore un passe-temps spirituel, de la plupart des vampires énergétiques. Et nous avons dû les écarter afin de pouvoir faire ensemble cette traversée, ce que nous sommes en train de faire à présent.

Certains d’entre vous l’effectueront, pourriez-vous dire, plus rapidement. Ce n’est pas une course, pas du tout, mais certains d’entre vous sont tellement fichtrement prêts que vous allez effectuer cette traversée très rapidement. D’autres vont prendre leur temps. Certains d’entre vous vont – comment appelle-t-on ça, Cauldre? C’est le sillage – vous serez dans le sillage, le courant d’air de ceux qui auront traversé en premier. Vous allez les laisser débroussailler le chemin (Adamus rit). Vous savez, le sillage, c’est comme quand vous êtes derrière un camion qui fonce sur l’autoroute et que vous vous retrouvez juste derrière, cela crée un effet qui vous aspire à lui. Et c’est bien. Ce n’est pas une course et il n’y a pas vraiment de récompense pour ceux qui arrivent en premier.

Certains d’entre vous vont en quelque sorte y aller sur la pointe des pieds, avec une certaine prudence, en mettant un pied après l’autre, un peu comme si vous vous retrouviez dans une piscine d’eau très froide, et puis tout à coup – boum! – on vous pousse à l’eau. Mais oui, vous allez tous effectuer cette traversée. Vous allez tous effectuer cette traversée.

Et il y a quelques points à retenir, pour ceux d’entre vous qui effectuent cette traversée, vous les connaissez déjà: vous n’allez pas le clamer à tout va. Vous n’allez pas mettre, ou broder sur votre chemise, un truc du genre vous savez, “Ha! Ha! J’ai effectué ma traversée le premier. ” Vous savez, c’est une chose très belle, très personnelle, très paisible. C’est tellement personnel, que vous n’allez pas le clamer sur tous les toits. VOUS N’AUREZ PAS BESOIN DE RECONNAISSANCE A CE SUJET. C’est tout. Je dois souligner cela trois fois. Gail –la personne qui transcrit les Shouds -, si vous pouviez faire ça pour moi, ou mettre la phrase en caractères gras, tout en majuscules, et en souligné.

Vous n’allez pas acquérir de reconnaissance de ma part ou de celle des autres. En d’autres termes, votre nom ne sera pas publié sur un site Web ou quelque chose comme ça, et d’ailleurs, ce n’est pas ce que vous voulez. Donc, il n’y aura pas de reconnaissance, et ça sera juste comme ça sera. Vous le saurez et c’est tout. C’est tout.

Pour ceux d’entre vous qui feront cette traversée plus tôt que les autres, et vous le savez déjà, mais il ne sera pas question d’enseigner les autres, de leur faire des prêches. Pas question de prêches disant : «Voici comment vous devez le faire.» Et vous vous en rendrez compte, mais je voulais juste le signaler. Pas question d’enseignement disant, “Voici comment vous devez le faire”.

Vous savez, par l’intermédiaire de Cauldre et de temps en temps de Linda, je consulte vos médias sociaux et j’y vois beaucoup de prêches, et beaucoup de gens qui disent: «Eh bien, c’est comme ça que je l’ai fait. Vous devez le faire de cette façon.” Il ne s’agit pas de ça. Il n’y a pas à presser quiconque ni à les flatter non plus. Vous savez, du genre “Pauvre chérie”, Vous leur permetez seulement. Ils feront leur traversée et peut-être dans votre sillage.

Et pour ceux qui sont en train de prendre leur temps, j’ai quelque chose à vous dire à ce sujet – laissez les autres faire leur traversée en prenant un peu le chemin le plus rocailleux. Mais pour ceux d’entre vous qui prenez votre temps, ne lancez pas la pierre à ceux qui, selon vous, auront réussi. Et pourquoi leur jetteriez-vous des pierres? Pour les tester. Mais vous savez, les pierres, ça fait mal, même à un Maître, parce qu’ils seront toujours dans un corps humain. Ne leur jetez pas de pierres. Ne les attaquez pas. Ne les critiquez pas. Ce que vous ferez vraiment, c’est simplement de les tester pour voir s’ils ont vraiment réussi ou s’ils font semblant. Ne faites pas cela, parce que quand vous arrivez pour la première fois dans l’Emergence, vous avez une sensibilité et une sensualité incroyables.

Alors, pour ceux d’entre vous qui se retiennent un peu et qui attendent, ne leur jetez pas de pierres. Au point même que je vous demanderai, si cela se produit sur les médias sociaux, de supprimer les messages immédiatement. Supprimer ces pierres. Je sais que parfois l’équipe du Crimson Circle essaie de rester ouverte et de ne pas censurer les messages, mais ce sujet est trop sensible. Débarrassez-vous de ça. Ça fait trop mal. Cela va trop loin, même pour un Maître humain.

 

Une question

Donc, nous y sommes. Ça y est. Je dois vous poser la question: où l’avez-vous ressenti dans votre corps la semaine dernière? Beaucoup de choses sont en train de remonter, d’apparaitre, où les avez-vous ressenties ? Linda, voulez-vous bien SVP (au micro) ? Et faites-moi des réponses simples et rapides. Je n’ai pas besoin de longues histoires, mais où dans votre corps l’avez-vous ressenti au cours de la semaine dernière? Ou dans votre mental. Je dois l’inclure aussi. Mais votre mental fait maintenant partie de votre corps, il n’en est plus séparé. Oui, très chère, où l’avez-vous ressenti?

ELIZABETH: Voulez-vous que je me lève?

ADAMUS: Bien sûr! Je vais me lever moi aussi, oui.

ELIZABETH: D’accord.

ADAMUS: Ouais.

ELIZABETH: C’est drôle que vous me demandiez ça.

ADAMUS: Heh, un peu (ils rient).

ELIZABETH: Eh bien, je dirais: ici.

ADAMUS: Où ça ici?

ELIZABETH: Ici, eh bien…, c’est pour ça que c’est drôle. Au cours de ma vie, j’ai toujours ressenti quelque chose de merveilleux dans mon cœur, comme… comment dire, un orgasme du cœur. Je veux dire, un afflux de… – j’ai ressenti ça, alors j’ai eu l’intuition qu’il y avait quelque chose de plus. Maintenant, voici pourquoi ce n’est pas drôle. La semaine dernière (elle rit), je ne sais pas si c’était à cause de la fumée ou juste de mon anxiété, ma poitrine m’a fait mal. Enfant, j’ai eu des soucis de ce côté-là. Et donc, beaucoup de choses sont remontées récemment dont je pensais qu’elles avaient été dépassées. Tant de souvenirs, juste des pensées, au point que je me suis dit, “J’en ai fini avec ça. Qu’est-ce que ça fait là? ”

ADAMUS: Qu’est-ce que ça fait là?

ELIZABETH: Eh bien, j’ai ensuite écouté votre magnifique canalisation des Anges et je me suis dit: “Aha!”

ADAMUS: Aha.

ELIZABETH: Aha! Ça… Je veux dire, merci. C’était tellement beau et – je vais pleurer – parce que ça a éclairé tellement de choses en moi (sa voix tremble).

ADAMUS: Ouais.

ELIZABETH: Et j’ai compris. Cela a fait sens, parce que quand vous effectuez une traversée vers une autre conscience d’être (un autre état de conscience), il y a forcément des pierres qui se mettent sur votre route et, grâce à Dieu, j’ai le souvenir d’avoir eu ces effluves d’amour dans mon cœur. Donc, pour moi tout est là, juste en différentes nuances.

ADAMUS: Alors, dans le coeur. Le cœur.

ELIZABETH: Oui, monsieur.

ADAMUS: Ouais. Et c’est, comme nous en avons parlé en détail dans le webcast des Anges, c’est votre grande finale.

ELIZABETH: Ouais.

ADAMUS: Mais au lieu d’être trop connectée au processus ou trop émotionnellement impliquée, asseyez-vous et regardez-le comme si vous regardiez un film. C’est très intéressant. C’est votre grande finale, et c’est aussi que tout remonte à présent pour aller vers la sagesse. C’est pourquoi nous avons parlé dans notre dernier Shoud de la culpabilité et de la honte. Tout est en train de remonter. Et cela pourrait presque aller à l’encontre de ce que vous pensiez que ça serait. Vous pensiez que, oh, maintenant tout allait devenir lumineux et léger.

ELIZABETH: Exact.

ADAMUS: Non, mais c’est de tous ces trucs que sont faits les vrais anges.

ELIZABETH: D’accord.

ADAMUS: C’est ce dont les Maîtres Ascensionnés sont faits – de poussière, de crasse, de saleté, de tout ce qui est en train de remonter pour être nettoyé, transformé.

ELIZABETH: Bien. Formidable.

ADAMUS: Ouais. C’est un processus phénoménal et cela va à l’encontre de très nombreux enseignements – les enseignements religieux et spirituels – mais c’est vrai. C’est vrai, et vous êtes en train de le traverser (de le vivre) et nous sommes en train de l’enregistrer, vous êtes en train de l’ enregistrer, ils sont en train de l’enregistrer là – bas. C’est la Réalisation de la vraie vie. Bien.

ELIZABETH: Oui.

ADAMUS: Merci.

ELIZABETH: Merci.

ADAMUS: Et pouvez-vous imaginer quelle aide cela sera dans quelques années pour les personnes qui liront votre livre ou qui liront…, qui regarderont les vidéos de La Vie de Maître, qui regarderont les Shouds, ou quoi que ce soit d’autres et qui ressentiront ces énormes “aha”. Et (nos matériaux) ce n’est pas juste de la rhétorique ou de la philosophie, mais cela vient de vraies personnes qui sont vraiment devenues des Maîtres realisés. Ce que vous êtes en train de faire est plus grand, merveilleux que ce que tous les channelers du monde et tous les gourous spirituels du monde réunis ont jamais fait. Les vraies histoires de maîtrise sont bien plus dynamiques et significatives. Bien. Où d’autre l’avez-vous ressenti ? Oui.

JORGE: Hé, mon frère.

ADAMUS: Hey.

JORGE: Comment ça va?

ADAMUS: Bien. Saint Frère. Saint Frère.

JORGE: Vous ou moi?

ADAMUS: Non, moi (ils rient). Non, c’est mon nom.

JORGE: Saint Frère.

ADAMUS: Ouais, oui. Saint-Germain veut dire Saint Frère.

JORGE: Oh!

ADAMUS: Alors, quand vous m’appelez frère, je me sens plus: “Ouais!”

JORGE: Saint Frère.

ADAMUS: C’est moi, Saint Frère.

JORGE: Wow. Salut, Saint Frère!

ADAMUS: Vous pouvez laisser tomber le mot “saint”, mais c’est bien aussi (Jorge rit). Ouais. Non, j’ai choisi ce nom exprès. Saint Frère. Ouais.

JORGE: Bien.

ADAMUS: Bien. Quel est votre nom?

JORGE: Jorge.

ADAMUS: Jorge.

JORGE: Jorge.

ADAMUS: Bien. Qu’est-ce que ça veut dire?

JORGE: Euh … (il fait une pause, puis rit) Je n’ai pas encore réalisé le vrai sens de ce nom.

ADAMUS: Ahh! C’est … (Jorge continue de rire) Cela signifie homme sage. Ouais. Non, en réalité, c’est le cas.

JORGE: Je vous écoute (ils rient).

ADAMUS: Non, et vraiment, cherchez-en la signification. Cela signifie homme sage ou … pas intelligent, mais oui, homme sage. Frère Sage, c’est comme ça que je vais vous appeler.

JORGE: Eh bien, comme je vous l’ai dit …

ADAMUS: Saint-Jorge.

JORGE: Jorge.

ADAMUS: Ouais.

JORGE: Eh bien, laissez-moi vous raconter une petite histoire. J’ai fait des régressions dans mes vies passées …

ADAMUS: Quoi?!

JORGE: … peut-être sur votre conseil (ils rient). Et c’est comme ça que je vous ai découvert et que j’en ai découvert beaucoup d’autres …

ADAMUS: Attendez. Je dois vous poser une question. Donc, quelqu’un vous a aidé à faire une régression dans vos vies passées?

JORGE: Non, je le fais moi-même.

ADAMUS: Vous le faites… – c’est la réponse que j’attendais …

JORGE: Oui, nous l’avons fait.

ADAMUS: … de toi Frère Sage.

JORGE: Avec le processus d’éveil et comment j’y suis entré.

ADAMUS: Ouais, oui.

JORGE: Je n’étais pas spirituel ni religieux ni rien de tout ça. Je dirais que j’ai suivi quelque chose d’intelligent.

ADAMUS: Ouais, oui. Frère Sage.

JORGE: Et d’une certain façon, j’y suis entré – il y a toute une histoire à ce sujet, mais j’ai fait de la régression dans mes vies antérieures et j’ai eu beaucoup de gens du monde entier …

ADAMUS: Vous m’avez connu ? Dans les Écoles de mystères ?

JORGE: Oui, à une autre époque.

ADAMUS: Ouais, oui.

JORGE: Et je suis sûr que vous vous êtes manifesté dans une de ces séances.

ADAMUS: Probablement. Ouais.

JORGE: Plusieurs fois.

ADAMUS: Ouais.

JORGE: Et quelqu’un m’a dit: “Eh bien, il y a une raison pour laquelle vous vous appelez Jorge.” Rappelez-vous juste l’histoire de Saint George et vous aurez la réponse.

ADAMUS: Scwiffftt! (Adamus fait un geste comme s’il sortait une épée) Oui. Oui.

JORGE: Et – swich-ch! – aussi … n’est-ce pas.

ADAMUS: Bien. Alors, où ça vous fait mal, Saint Frère?

JORGE: Si ça me fait mal? A moi?

ADAMUS: Oui, votre corps. Qu’avez-vous ressenti la semaine dernière? Où avez-vous ressenti quelque chose de remarquable, dans votre corps ou votre mental?

JORGE: Je ne fais pas trop attention à ce qui se passe …

ADAMUS: Avez-vous eu des flatulences ou quelque chose du genre la semaine dernière? (quelques rires)

JORGE: Non.

ADAMUS: Non, non.

JORGE: Non, parfois j’ai eu quelques …

ADAMUS: Je ne sais pas si nous voulons l’entendre … oh, allez-y (plus de rires).

JORGE: Brûlures au coeur.

ADAMUS: Des brûlures au coeur.

JORGE: Oui.

ADAMUS:Ssurprenant. Surprenant. Vraiment?

JORGE: De ce côté.

ADAMUS: Oui, c’est en général là que se trouve votre cœur, même si je connais quelqu’un qui l’a de l’autre côté.

JORGE: Oui, surtout …

ADAMUS: Il marche à reculons aussi.

JORGE: … aujourd’hui et ici j’ai ressenti des douleurs à la tête.

ADAMUS: Ouais, oui.

JORGE: Comme des maux de tête.

ADAMUS: C’était moi (ils rient). Bien. Alors, votre coeur.

JORGE: Mon coeur.

ADAMUS: Votre coeur.

JORGE: Et ma tête.

ADAMUS: D’accord. Bien.

JORGE: C’est à peu près tout. Oui.

ADAMUS: Merci. J’apprécie ça. Et Jorge, vous êtes sage. Sage.

JORGE: Oh. Je vous remercie.

ADAMUS: Bien. Quelques-uns de plus. Où l’avez-vous ressenti dernièrement?

ALI: J’ai ressenti beaucoup d’énergies vraiment étranges que je ne me souviens pas avoir ressenties auparavant et un réel manque d’énergie.

ADAMUS: Oh, vraiment?

ALI: En ayant envie de rien faire, en ne m’intéressant à rien.

ADAMUS: Ouais. Genre ce que j’ai dit avant.

ALI: Ouais.

ADAMUS: L’humain qui: “Je ne veux rien faire et je …” (dit d’une voix pleurnicharde)

ALI: Ouais. Je m’y suis plongée vraiment profondément et j’ai écouté en direct l’émission des Anges et ça m’a aussi vraiment …

ADAMUS: Tout cela est une très bonne promotion pour le Programme des Anges(quelques rires).

ALI: C’est le cas.

ADAMUS: (riant) Oui.

ALI: Et j’en ai parlé à pas mal d’autres Anges ce jour-là et nous nous sommes tous dit la même chose. C’est venu à un moment parfait.

ADAMUS: Ouais.

ALI: Cependant, ma seule crainte, c’est à propos de la discussion qu’on a eue au sujet des trois à cinq ans. J’ai pensé: “Oh, mon dieu, si je dois ressentir cela pendant encore trois ans, ce ressenti que j’ai eu aujourd’hui…”

ADAMUS: Pourquoi trois à cinq ans? D’où vous vient cette idée?

ALI: Je ne…- eh bien, juste que ça pourrait durer trois à cinq ans.

ADAMUS: Non, non, non.

ALI: Plutôt trois.

ADAMUS: Laissez-moi clarifier cela. Ce que nous sommes en train de faire ici tous ensemble… Durant les trois à cinq prochaines années, nous n’allons pas attirer ici beaucoup de gens de l’extérieur. Nous sommes, dans le monde entier, un groupe très cohésif, très resserré. Pas un grand groupe – et je vous ai donné les chiffres, je crois que c’était dans le Message du 14 Février il y a quelques années – et ce groupe va rester à peu près de la même taille. Quelques personnes arriveront, quelques-autres s’en iront, mais je vous ai aussi dit: «Je ne parle pas de ‘nouveaux étudiants’. Juste de ceux avec qui j’ai travaillé dans les Ecoles de Mystères, plus quelques exceptions près, mais guère plus. ” Les trois à cinq prochaines années, nous allons les passer à la perfection. Je veux dire, ça ne sera pas aussi cahotique que par le passé.

ALI: Oh, bien.

ADAMUS: Cela va être une intégration complète.

ALI: Super.

ADAMUS: Et nos discussions vont se centrer sur: “Alors, quelles sont les difficultés que rencontre un Maître humain?” Et nous sommes… – hé, je ne veux pas rentrer dans le sujet maintenant – mais nous allons vraiment installer le décor pour ceux qui viendront après vous.

Que va-t-il se passer durant les trois à cinq prochaines années – et je commence à en avoir la sensation, à mesurer les choses, et cela va se produire un peu avant – ça va être un succès. La parole va se propager, et ce n’est pas parce que nous allons essayer de la faire se propager. Mais la parole va se propager, “Il y a quelque chose qui est en train de se passer ici-bas”, et les Shaumbra vont faire l’objet d’une nouvelle attention, vont être un nouveau centre d’attention. Et ça va venir rapidement, ça va venir brutalement, et ce sera difficile à un moment donné, parce que vous, le personnel du Crimson Circle, Cauldre et Linda vous allez vouloir rester dans cette belle bulle confortable où nous sommes actuellement tous ensemble. Et soudain, tout le monde va frapper à votre porte à la recherche de l’élixir magique.

Cela constituera l’étape délicate. Soudain, la parole va se propager relatant comme quoi non pas un ou deux, mais des milliers et des milliers et des milliers d’humains laissent à présent l’énergie les servir. Ils n’en parlent pas; mais ça se produit. Et, oh, vous allez voir arriver tout un cortège de choses, depuis des propositions de films hollywoodiens, vraiment – non, littéralement – à … ouais, pouvez-vous imaginer ça? (quelques rires) Des propositions de films hollywoodiens, et vous allez avoir des gens qui…- et cela se produit déjà – vous allez avoir des gens qui vont venir prendre vos matériaux – ces Shouds, nos ateliers et nos rassemblements , nos cours – et ils vont les corrompre. Ils vont les commercialiser. Ils vont – je vais dire le mot; Cauldre ne veut pas que je le dise – mais ils vont les voler, et quand on les utilisera, ça n’aura plus la même essence que ce que nous faisons ici ensemble.

Tout cela a été minutieusement conçu par nous tous dans les autres dimensions, au Crimson Circle, par vous, pour être totalement adapté et toujours, toujours, toujours vous servir. Sans jamais prendre, sans jamais essayer de gouroutiser cela, sans jamais essayer de se focaliser sur autre chose que vous, ceux qui êtes en train de traverser cela. Et ça va être un défi. Ce sera un défi légitime. Ce sera un défi pour le cœur quand les gens prendront cela et le transformeront en ce que vous et moi savons qui n’est pas bien. Ils le font déjà dans une certaine mesure maintenant, mais de façon infime par rapport à ce qui va se produire ensuite.

Donc, nous allons rester cohésifs, serrés, concentrés sur ce groupe, avec vous tous durant ces quelques prochaines années, et ensuite – boum! – tout va se dévoiler, se découvrir. Et c’est voué à être découvert. Ce n’est pas par erreur, c’est voué à être découvert. Mais cela vous amènera de nombreuses épreuves, si tout à coup on jette un grand coup de projecteur sur vous alors que vous voulez simplement vivre votre vie dans la joie. Vous voulez vivre votre vie en étant à présent un créateur conscient, et soudain, on frappe à votre porte, au sens propre, parce qu’on veut savoir ce que c’est, ce que vous détenez. On veut que vous soyez un gourou. Et bien qu’il y ait une petite tentation en cela, en fin de compte, vous réaliserez que ce n’est pas ce que vous voulez, pas ce pour quoi vous êtes là. Donc, c’est ce que je veux dire par “trois à cinq ans”.

Ce que vous avez traversé et toutes les merdes qu’il y avait en cela- pfft! – envolées, nous en avons fini avec ça. Oui. Bien. Mais ça m’a donné l’occasion de vous faire un petit cours. Un de plus, où le ressentez-vous?

LINDA: Ok, maître de l’évidence.

ADAMUS: Et j’ai fait un commentaire précédemment. Je ne sais pas si vous … (l’assistance dit “Oh” en se référant au bras cassé de Mary Sue) J’ai fait un commentaire; Je ne sais pas s’il est arrivé jusqu’à vous. Je viens de dire que le corps et le mental sont la même chose à présent. Ils ne sont plus séparés. Vous pensez toujours au mental comme étant quelque chose ailleurs. Le mental est en train de prendre sa place légitime en tant que partie du corps physique. Je veux dire, il est attaché au physique, il a besoin de vos épaules, de vos bras et de vos jambes, mais il est à présent simplement en train de devenir un truc physique. Pas un centre de pouvoir ou d’intellect ou quoi que ce soit d’autre. Il est en train de se fondre dans le corps, de fusionner avec le corps. Donc oui.

MARY SUE: Une de plus …

ADAMUS: Voulez-vous nous expliquer?

MARY SUE: Une série de plus dans …

ADAMUS: Voulez-vous nous expliquer le …

MARY SUE: C’est un accident.

ADAMUS: Un accident. Était-ce un accident? Que vous est-il arrivé?

MARY SUE: Je suis tombée de mon vélo.

ADAMUS: Bien.

MARY SUE: Et j’ai eu une commotion cérébrale et je me suis cassé le bras gauche (Adamus applaudit un instant, le public rit).

ADAMUS: Je suis tellement gêné! (Adamus rit)

MARY SUE: Vous étiez le seul à applaudir! (elle rit)

ADAMUS: Quand est-ce arrivé, ma chère?

MARY SUE: Mardi.

ADAMUS: Mardi. Et n’étais-je pas justement en train de vous parler d’événements étranges qui se sont produits cette semaine?

MARY SUE: Oui.

ADAMUS: Ouais, oui. Que vous est-il arrivé? Vraiment, vraiment, que c’est-il passé?

MARY SUE: Un épisode “Bump and fill” j’espère (littéralement “Bosses et remplissage” ou “Choc et Infusion de l’esprit”).

ADAMUS: Exactement! Exactement (elle rit). Exactement. Vous savez, vous êtes intelligents parfois.

MARY SUE: Oui. Et donc, mon cerveau en a pris un coup.

ADAMUS: Oui, votre cerveau en a pris un coup, mais vous souriez.

MARY SUE: D’accord.

ADAMUS: Alors, non, vraiment. Pas un de vous n’a besoin de le faire de cette manière, mais non, c’était vraiment génial, en un sens. Vous saviez ce qui allait arriver ici aujourd’hui et ce que nous allions faire. Et vous êtes du genre, “Oh, bon sang! Mais parfois, je suis tellement coincée, et mon humain qui rationalise / intellectualise tout cela.

MARY SUE: Oui.

ADAMUS: Et donc: “Je sais ce que je vais faire. Je vais faire comme les gamins. Je vais tomber de vélo. Je vais … ” Vous êtes-vous cassé le bras ou juste …

MARY SUE: Non, je l’ai cassé.

ADAMUS: Ouais, elle s’est cassé le bras.

MARY SUE: Mais je ne l’ai pas déboité.

ADAMUS: D’accord. Et vous avez eu une commotion cérébrale. Quoi d’autre?

MARY SUE: J’ai des bleus incroyables …

ADAMUS: Oh!

MARY SUE: … partout sur le corps (elle rit).

ADAMUS: Oui, je ne vous demanderai pas de leur montrer (elle rit), mais peut-être que plus tard certaines personnes pourraient être intéressées. Ouais, et c’était – je ne vous recommande pas le “bump and fill”, mais parfois vous avez juste besoin d’une bonne claque dans le dos.

LINDA: Voulez-vous définir le “bump and fill”? Il y a des gens qui ne comprennent pas ce que cela signifie.

ADAMUS: Oh, “bump and fill”. (Tobias en a parlé dans La Beauté de la Vie.)

KERRI: Montrez-nous! (rire)

ADAMUS: Venez ici! Notre chère Kerri me dit: “Ouais, montrez-nous” et c’est du genre, ok, vous savez. Alors, c’est quand vous trébuchez et que vous tombez (il fait semblant).

KERRI: Ce n’est pas assez bien (quelques rires). Je veux dire, vous avez les compétences. Voyons voir …

ADAMUS: Et si, si Cauldre subissait une commotion cérébrale et qu’il ne pouvait pas finir de canaliser?

KERRI: Ce serait un “Bump and fill”!

ADAMUS: Oui, un “Bump and fill” (Mary Sue rie). Je vous remercie. Vous êtes tellement compatissante. Non, “Bump and fill” c’est quand, soudain vous avez un accident – vous tombez dans les escaliers, vous tombez de votre vélo, vous êtes parti faire un tour des vins avec un tas d’autres Shaumbra et vous avez un accident et tout le monde va … Vous savez, c’est un événement soudain qui cause un choc.

Maintenant, ça arrive généralement à tous les enfants, parce que votre divinité n’arrive pas en intégralité, votre esprit n’arrive pas en vous immédiatement. Souvent, il ne commence même pas à entrer en vous avant l’âge de deux ans. Donc, vous êtes en quelque sorte une coquille. Vous avez un peu de personnalité et vous avez un nom, mais c’est à peu près tout. Et puis, lentement, il commence à entrer en vous (à s’incorporer) et cela prend environ 18 à 21 ans pour qu’il le fasse intégralement.

Mais, en particulier quand vous êtes enfant, vous aurez tendance à tomber d’un arbre. Vous vous prendrez un mur sans raison apparente. Vous ferez une chute. Quelqu’un vous frappera vraiment fort, dans une cour d’école, sur la tête. Ce genre d’événements sont des “Bump and fill”, et c’est lors de ces moments-là que vous serez soudain – (snap!) – sortis de votre corps, sortis de votre logique et – whoosh! – Vous prendrez une grande infusion de votre esprit ou de votre divinité, peu importe comment vous l’appelez. Vous aurez beaucoup de choses qui s’incorporeront dans votre forme humaine.

Actuellement, vous êtes sur votre vélo – c’est presque comme si vous retourniez à l’état d’enfant – vous savez, vous tombez de vélo. Qu’est-ce qui vous a fait tomber?

MARY SUE: Il y avait un trou sur le trottoir de plusieurs cm de large et quand j’ai essayé de manoeuvrer pour l’éviter, j’ai perdu l’équilibre.

ADAMUS: Ah oui.

MARY SUE: Une chute dans le fossé.

ADAMUS: Ouais.

MARY SUE: Avec des rocailles.

ADAMUS: Et vous portiez un casque, bien sûr.

MARY SUE: Je portais un casque évidemment.

ADAMUS: Bien. Bien. Donc, vous allez bien dans l’ensemble. Vous guérirez.

MARY SUE: Dans l’ensemble, oui.

ADAMUS: Dans l’ensemble.

MARY SUE: Je veux dire, nous avons… – au lieu du “happy hour” ce soir-là, nous avons eu une heure de gratitude.

ADAMUS: C’est vrai! (Adamus rit)

MARY SUE: Ça aurait pu être bien pire! (elle rit)

ADAMUS: Ça aurait pu être bien pire, mais en fait ça n’aurait pas pu être le cas. Vous avez fait un “bump and fill” juste à la bonne dose. Vous êtes sortie de votre cerveau. Vous avez eu une énorme infusion qui est arrivée et vous allez bien. Vous êtes là debout, en train de me parler en souriant, et vous avez tout mon soutien.

MARY SUE: Merci (elle rigole).

ADAMUS: Non, il vous fallait sortir de cette ornière mentale. Vous avez passé trop, beaucoup trop d’années, durant vos vies passées, dans vos études spirituelles, et bien que ce soit fascinant, pour transformer cela en expérience vous avez dû cesser de l’étudier et sortir pour le faire. Et c’est ce que vous avez fait.

Donc, je vous le dis, dans l’ensemble, vous allez bien; votre cerveau est en quelque sorte bousillé.

MARY SUE: D’accord.

ADAMUS: Non, et c’est bien, car il avait besoin d’être réaligné. Vous conserverez toujours votre niveau d’intelligence humaine, mais votre mental va maintenant reculer, cesser d’être le centre de votre conscience. Il ne l’est plus. Le centre de la conscience, eh bien, c’est Vous, le Je Suis. Ce n’est plus le mental, et c’était un grand pas pour vous.

MARY SUE: D’accord.

ADAMUS: Bien. Je vous remercie.

MARY SUE: Merci.

ADAMUS: Donc, tout le monde a ressenti quelque chose de différent la semaine dernière ou au cours des deux dernières semaines. Certains d’entre vous ont eu des épisodes “bump and fill”, certains autres ont simplement subi une dépression massive. Certains se sont sentis totalement vides. D’autres, très anxieux – et je sais que je couvre toute la gamme, à peu de choses près, tout – mais vous avez eu des ressentis différents. La chose la plus importante que j’ai remarquée au cours de la dernière semaine, c’est que s’il y avait une réaction physique, et ça n’a pas été le cas pour tout le monde, mais j’ai remarqué que pour beaucoup, c’était le cœur, et ça a été dit tout de suite par Elizabeth. Le cœur – peut-être une pression, peut-être des sentiments de mélancolie, peut-être le cœur qui a des râtés dans ses battements ou quelque chose dans le genre – et tout ça est absolument adapté, au point où nous en sommes actuellement.

Le cœur, que vous pouvez considérer comme étant le centre énergétique du corps physique et le centre d’amour et tout le reste, mais le cœur est en train de ressentir vers quoi vous êtes en train d’aller, et il existe un désir, un désir à la fois d’avancer dans votre création, et de revenir en arrière sur tous les souvenirs liés au fait d’être humain. Et donc, tout est en quelque sorte en train de converger juste dans la région du cœur. Pour certains d’entre vous, c’est dans l’estomac. Vous remarquez davantage votre estomac, il submerge votre cœur en quelque sorte, mais je dirais que le cœur était la chose la plus importante.

Vous savez, et ça devient presque une sorte d’appréciation mélancolique de tout ce que vous avez vécu. Un peu comme: “Oh, wow. A présent, nous partons. Nous quittons tout ça. Nous allons quelque part, dans un endroit nouveau” et vous ressentez une sorte de tiraillement dans le coeur. Mais en même temps, il y a ce désir de revenir, eh bien, à votre soi naturel, à qui vous êtes vraiment. C’est ce que nous sommes en train de faire dans l’Emergence.

Donc, des réactions physiques, des “bump and fill”. Il y a eu pas mal d’épisodes “bump and fill” cette semaine et si vous êtes en train d’écouter cela, si vous avez fait cette expérience, si vous en publiez des posts sur vos – hum – médias sociaux afin que les autres puissent les voir. (sachez que) Vous n’êtes pas seuls! Nous traversons cela ensemble.

 

Logo et introduction à l’Emergence

Donc, sans plus tarder, je veux m’atteler à l’une des deux raisons pour lesquelles nous sommes venus ici aujourd’hui.

Comme nous entrons à présent dans l’Emergence, je vais aborder une ou deux choses au préalable. Voudriez-vous bien montrer cette icône à l’écran, celle pour l’Emergence? Si vous saviez toute l’histoire qu’il y a derrière, ce que l’équipe du CC a traversé… Mais en gros, elle a produit de nombreux visuels différents pour représenter cela, et celui-ci était mon préféré, de tous. J’adore celui-ci en particulier, et je parle en tant qu’Adamus, mais je crois que Linda et Cauldre ont préféré celui-là aussi. J’adore celui-là, parce que l’Emergence… Qu’est-ce qu’émerger ? Qu’est-ce qui est en train d’émerger ici?Ce que nous avons ici, ce sont vraiment les trois secteurs, les trois facettes – l’humain, le Maître, le divin. Et si vous remarquez ceci, c’est – comment appelez-vous cela Linda?

LINDA: L’infini.

ADAMUS: L’infini quoi?

LINDA: Trinité.

ADAMUS: L’infinie trinité ou l’infinie divinité. Elles ne sont plus séparées. Ces parts (un côté du triangle) étaient en quelque sorte cachées de cette part (une autre face) dans le passé. Maintenant, c’est presque comme si vous pouviez voir l’infinité et c’est à l’intérieur. Ce n’est pas projeté à l’extérieur. Nous parlons de l’Emergence et les visuels traversent tous quelque chose. Oui, dans un sens, mais la chose la plus importante, c’est que ce que nous sommes en train de faire, c’est une fusion.

Cette fusion est inscrite dans le mot même (en anglais le mot fusion, “merging”, est inscrit dans le mot “Emergence”). L’Émergence, le fait de fusionner ensemble, de réunir ensemble la conscience de l’humain, du Maître, du Je Suis et les rayons du Je Suis, l’expérience du Je Suis. Chacun de ces rayons représente des niveaux d’expérience. Les rayons vont ensuite vers le Maître. Jusqu’à présent, vous faisiez juste votre expérience, vous l’analysiez et la jugiez telle qu’elle était. Elle était soit heureuse, soit triste. A présent, cette expérience va au Maître et il la distille en sagesse. Et il y a de nombreuses strates et niveaux de sagesse différents. La sagesse n’est pas singulière. Il y a énormément de magnifiques parts de sagesse. Nous en parlerons longuement à Keahak et dans les Shouds. Il y a de nombreux degrés. Il y a un spectre de sagesse. Ce n’est pas une chose unique et c’est ça qui est beau. Au fur et à mesure que vous apprendrez à aller vers votre sagesse, vous apprendrez qu’il existe une sagesse très sensuelle et une sagesse très simple. Il existe une sagesse qui chante. Nous y reviendrons plus tard.

Mais donc, ici, le Maître prend tout de l’humain et le porte à la sagesse, et c’est un cadeau fait au Je suis. Non pas que le Je Suis ait besoin de cadeaux, mais le Je Suis adore juste ses expériences et sa sagesse, et donc ce flux revient au Je Suis.

Vous pouvez imaginer le “Je Suis, j’Existe” juste dans la joie d’être. Il n’a besoin de rien, mais il a cet orgasme permanent de Soi, à se remplir à satiété (à ras bord) et à simplement relâcher et ensuite à amener cette expérience à nouveau, juste dans l’intérêt de créer, juste au bénéfice de son existence. La joie uniquement. Aucun regret, aucune tristesse. Que de la joie. Donc, cela remplit constamment la coupe du Je Suis, et ensuite le Je Suis rayonne à nouveau en direction de l’humain, en lui disant: « Va en expérience une nouvelle fois. Va en expérience. Ne te préoccupe pas du passé. Il a été porté à la sagesse. Fais l’expérience de ta vie. ”

J’ai récemment posé la question à Keahak: “De quoi souhaitez-vous faire l’expérience ?” Parce que vous allez pouvoir choisir. Plus rien ne va plus simplement vous arriver. Il n’y aura plus de simple destinée, avec des choses qui vous arrivent et vous ne savez pas pourquoi. Vous allez commencer à choisir consciemment votre expérience. Et j’ai insisté très fortement auprès des Keahakers et je leur ai répété ad nauseum, “De quoi voulez-vous faire l’expérience?” Parce que les choses typiques que l’on dit généralement, c’est : “De l’argent” et “Que mes enfants soient gentils avec moi” et “J’ai besoin de dormir plus” Aghh! (quelques rires)

De quoi voulez-vous faire l’expérience? Parce que quand vous pouvez amener votre conscience à ce niveau – que voulez-vous expérimenter? – je veux dire, à le distiller et pas pour satisfaire les besoins humains. Quelle serait la passion dont vous souhaiteriez faire l’expérience, et quelle joie? Quand vous arrivez à ce point, quand vous pouvez le définir, quand vous pouvez l’amener à la clarté, vous n’avez plus à vous soucier de toutes les choses communément humaines. Elles sont prises en charge, parce que…  Pourquoi? Parce que l’énergie vous sert plutôt qu’elle ne vous attaque.

Quand vous pouvez définir : “Hé, voici ce dont je veux faire l’expérience dans ma vie” et non : “Je veux voyager dans trois pays différents” ou, quand j’ai posé la question, vous savez, si vous aviez trois souhaits, que feriez-vous ?- “Faire de la plongée sous-marine” – parce que ça c’est du genre oh, d’accord, mais je pense que vous pourriez avoir une vocation un peu plus élevée. Ces choses (du genre plongée sous-marine) arrivent juste. Tous les besoins humains sont pris en compte, mais de quoi voulez-vous faire l’expérience? Voulez-vous faire l’expérience de la sensualité? Voulez-vous faire l’expérience du sens profond d’être tout simplement? Ce genre de choses. Une fois que vous arrivez à ce point où nous sommes, tout le reste est pris en charge de lui-même. Vos factures, votre voiture, votre désir de voyager ou quoi que ce soit d’autre – ça se met juste en place, ça s’ordonne.

Quoi qu’il en soit, l’important dans tout cela c’est que j’adore cette représentation particulière de l’Emergence, parce que tout est à l’intérieur de tout. Tout est lié. Tout rayonne l’un sur l’autre. Donc – et il y a eu quelques demandes à ce propos précédemment, et je les partage aussi – rejouons la vidéo d’introduction à cette Série. Et laissez-moi vous signaler quelques petites choses avant que nous ne le fassions.

Si vous ressentez vraiment à l’intérieur de cette brève, très brève intro, il y a là la consolidation de…, l’essence de tout ce que nous avons fait ensemble au cours de ces dernières années. Visuellement – je veux dire, pas visuellement, mais énergétiquement. Je veux dire, elle est agréable à regarder, mais le personnel a vraiment eu du mal avec ça. Je ne pourrais vous dire comme ils ont lutté pour y arriver, mais ils ont lutté pour la faire. Ils ont essayé de bien faire les choses d’un point de vue créatif. Ce qu’ils n’avaient pas réalisé, c’est qu’ils ont aussi essayé de bien faire les choses d’un point de vue énergétique : «Comment pouvons-nous l’exprimer, l’extérioriser?» Par le contraste, et vous le verrez dans le choix des mots utilisés, par le contraste entre la façon dont les choses se passaient par le passé et la façon dont elles se passent maintenant. L’énergie qui est transmise dorénavant. Et – lançons la vidéo. Je ferai un commentaire après. Baissez les lumières, s’il vous plaît.

[L’intro vidéo de la série Emergence est lancée]

Hmm (quelques applaudissements). Cela fait 19 ans. Dix-neuf ans que nous sommes ensemble, et ça me fait rire. Le personnel a eu tellement de mal – en peaufinant chaque détail. Il y a un passé un bon moment. Je ne sais pas combien de maquettes ils ont testées. Jean le sait peut-être.

JEAN: Presque 20.

ADAMUS: Presque 20 maquettes, n’est-ce pas, à se demander ce qui n’allait pas. Eh bien, il suffisait d’essayer de tout distiller énergétiquement en cela, pour que l’énergie y soit.

 

L’Excellence

Je veux aussi insister sur une chose très importante et j’ai été inflexible avec le Crimson Circle, avec l’équipe, à ce sujet : il s’agit de l’excellence. A partir de maintenant, dans l’Emergence, si vous faites quelque chose, faites-le bien. Ne le faites pas comme l’ancien humain l’aurait fait – à mi-chemin, à moitié. Si vous vivez, vivez bien. Vous pouvez l’entendre comme de la qualité ou du style ou de l’élégance etc. Mais si vous restez ici dans ce corps physique, faites-le bien. Si vous faites une vidéo, faites-la bien.

Le faire bien ne signifie pas suranalyser ou trop y réfléchir. Cela signifie mettre votre conscience dedans, y mettre votre Soi. C’est la voie du créateur. L’humain parfois ne faisaient que jeter des choses ensemble ou, dans le pire des cas, utiliser (la conscience) pour manipuler. Mais si vous faites quelque chose, si vous construisez une maison, faites-le bien. L’ancien humain aurait pu dire: “Eh bien, je n’ai pas l’argent.” Le Maître, lui, dit: “Ça va marcher”. Faites-les choses bien. Si vous voyagez, faites-le bien. Si vous faites une fête chez vous, faites-le bien. Cela ne signifie pas que cela vous demandera plus de temps ou d’efforts. En fait, ça en demandera moins. Mais amenez votre conscience dans tout ce que vous allez faire.

Disons que vous avez prévu d’inviter des gens à dîner. Autrefois, l’humain aurait passé en revue tous les détails, ce que vous deviez préparer et installer, prévoir, le nettoyage et tout le reste. Le faire bien signifie “Je Suis là. Je Suis là à cette soirée-dîner que je vais préparer. ” Amenez-y votre conscience. Tout le reste s’aligne. Tout le reste arrive pour vous servir. L’énergie arrivera toujours par derrière, pour vous soutenir. Elle ne viendra jamais à vous de front, pour vous attaquer. Elle vous soutiendra toujours. Faites les choses bien. Et encore une fois, vous n’avez pas à faire d’effort. Vous n’avez pas à trop y réfléchir. Amenez votre “Je Suis Là” dans tout ce que vous faites.

Si vous créez une entreprise, faites-le bien. “Je Suis Là.”Et une élégance naturelle va en émerger, une expression naturelle. Ensuite, vous serez très fiers quand une vidéo sera diffusée, ou quand la maison sera terminée, ou quand votre entreprise prendra son essor. Vous regarderez cela et direz: «Je l’ai fait comme un Maître. Pas comme un humain. Je n’ai pas coupé les cheveux en quatre. Je n’ai pas retenu mon énergie. Je l’ai fait comme un Maître. ”

Vous allez regarder vos créations comme des œuvres d’art, plutôt que de simplement faire le job. Je vais vraiment mettre ça en avant maintenant, à partir de maintenant. Faites les choses bien. Je vous demanderai: “Est-ce que vous les avez bien faites? Est-ce que vous les avez faites comme un Maître? ” Et je m’assurerai que c’est bien la direction que nous prendrons. Ce sera l’une de ces petites choses qui, comme je vous le disais à propos des choses qui ne se produiront pas avant trois ou cinq ans, ça va être l’une de ces choses que les gens vont remarquer, à propos de ce groupe constitué par vous et vous individuellement. “Comment se fait-il qu’ils font tout si bien et que cela leur semble si facile?”

Alors, prenons une profonde respiration. Nous allons prendre quelques minutes là. Nous avons beaucoup à couvrir encore. Nous allons prendre quelques minutes là. Faites les choses bien, d’accord? (quelqu’un dit “OK”) D’accord. Bien. Bien. Faites-les là où vous sentez votre propre créativité, peu importe ce que c’est, même si cela implique d’autres personnes. Mettez votre Maître au travail (Adamus rit). Alors ok.

 

Merabh pour tout distiller

Voici ce que nous allons faire maintenant. Nous allons jouer une petite musique. Nous pouvons commencer à lancer la musique. Nous allons faire un merabh. Nous allons prendre tout ce que nous avons fait dans les 19 dernières Séries et le réunir – ouais, ouais. Pourquoi pas?

(la musique commence)

Vous avez vu que la vidéo était une représentation, alors maintenant, pendant que la musique joue et que nous nous mettons en mode merabh, prenons tout ce que nous avons fait. Même si vous n’avez pas été là durant l’intégralité de ces19 ans, vous l’avez été quand même. Je sais que vous le saviez déjà, mais disons que vous êtes venu au Crimson Circle il y a un an, eh bien, vous étiez là quand même. Prenons tous ces beaux enseignements de Tobias, nos enseignements de base, vos enseignements de base, en fait; prenons une profonde respiration et distillons tout cela.

(pause)

Tobias vous a parlé de vos origines, d’où vous veniez, vos familles angéliques.

Oui, c’est lui qui vous a dit que vous étiez le représentant de vos familles angéliques. Vous avez probablement oublié cela en cours de route, mais non, c’est bien le cas. Vous êtes venus à cette chose appelée l’Ordre de l’Arc, le premier rassemblement de toutes les familles angéliques. C’était en fait un rassemblement extraordinaire.

Dans l’Ordre de l’Arc, il a été décidé que le moyen de comprendre l’énergie serait de créer cet endroit qu’est la Terre. Pour comprendre ce que la conscience est vraiment, et de quoi il s’agit, il fallait cet endroit qu’est la Terre. Et Tobias raconte l’histoire d’une énorme bataille, d’un conflit, une sorte de guerre des étoiles qui s’est déroulée, pour arriver à la résolution. Mais j’ai choisi de vous dire que ce n’était pas à cause des batailles, mais à cause d’une curiosité intense.

Donc, cet endroit qu’est la Terre, ainsi que les dimensions physiques, ont été créés et vous êtes venus là. Tout d’abord, juste en tant qu’êtres spirituels et plus tard en tant qu’êtres biologiques incarnés. Prenons tout cela et rassemblons-le.

Toutes les vies en Lémurie et en Atlantide. Oh, l’Atlantide, ce fut une telle période d’amour, mais aussi une période de destruction et d’effondrement.

Prenons tout cela …

Toutes les vies entourant cette vie de Yeshua … l’époque des Ecoles de Mystères, et rassemblons tout cela… Ensuite, notre réunion à nouveau dans cette vie, avec un engagement si fort pour votre Réalisation, en dehors des chemins religieux ou spirituels ordinaires.

Tous les Shouds, toutes les larmes, tous les magnifiques rassemblements de Shaumbra à travers le monde.

Rassemblons tout cela maintenant.

Les jours passés à être humains.

Ah! Toutes ces choses humaines. Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer à ce stade. Toutes les choses reliées au fait d’être humain – les limitations, émotions, le fait de ressentir ce que c’est qu’être esclave, au sens propre et figuré. Que d’autres, eh bien, vous enlèvent votre pouvoir.

Toutes ces expériences, wow! Avoir des familles, des amours. Regarder les gens que vous aimez mourir, trépasser.

Tous les questionnements et l’errance liés au fait d’être humain, à se demander, sur votre chemin spirituel, “Qu’est-ce qui va se passer ensuite?”

Prenons tout cela et soyons des Maîtres à présent, et distillons cela, portons-le à la sagesse, y compris toute culpabilité ou honte résiduelles.

Pensez un instant à cette icône, cette illustration créée pour notre nouvelle série. L’infinie divinité. L’humain avec son expérience, et à présent le Maître portant simplement cela à la sagesse, et le Je Suis simplement en train de rayonner sa conscience, sa lumière sur ses créations.

Prenons une profonde respiration avec ça.

(pause)

Alors à présent le temps arrive.

Le temps de l’Emergence. Le temps de la Réalisation.

Ça y est, boum.

Prenons une bonne et profonde respiration avec cela et maintenant permettez. Je veux dire, permettez. En d’autres termes, un Permettre Quantique  …

(pause)

… au moment où l’humain dégage du chemin en quelque sorte. Arrêtez de vous inquiéter et arrêtez de faire des efforts. Dégagez juste du chemin et permettez. C’est tout. Vous n’avez pas à travailler sur le Permettre. Vous permettez juste.

(pause)

Adamus, Adamus (prononcé “Ah-da-mus”), ce n’est pas qu’un petit village en Roumanie. C’est une création de Saint Germain, de ma part. C’est une façon d’aller aux Shaumbra. C’est notre création, cet Adamus.

Vous avez probablement remarqué qu’Adamus était un peu différent de St. Germain. Il a tendance à jurer et à dire des grossièretés. Il a tendance à provoquer, à vous titiller, à vous faire bouger de votre chaise, à vous reprendre / réveiller sur votre makyo. C’est en fait mon truc préféré – à moi, Adamus – de vous réveiller sur votre makyo. De vous faire rire. Vous faire pleurer. Mais c’est une absolument magnifique composition (création) de nous tous.

Mais de temps en temps, St. Germain doit venir, vous savez, moi, sans le cirque d’Adamus. De temps en temps, un message a juste besoin d’être transmis. Et, de façon amusante, parce que c’était ce St Germain qui était avec vous dans les écoles de mystères, il existe une énergie très intense en cela. St. Germain n’est pas, je ne suis pas – c’est tellement déroutant, qui suis-je? (Adamus rit) Saint-Germain ne plaisante pas autant, il veut être habillé tout le temps, il est plus respectueux.

Mais de temps en temps, il est important de m’avoir en tant que Saint Germain, ce que je suis vraiment, je viens vous rendre visite. Donc, pour éviter une déformation massive de la réalité ou une mauvaise interprétation de la part de Cauldre, due à cette bipolarité, j’ai enregistré ce message il y a quelques jours en tant que St. Germain.

Alors, prenez une bonne et profonde respiration, asseyez-vous et écoutez-vous dans ce message.

 

Les Réalisations fondamentales de l’Emergence

ST. GERMAIN: Je suis ce que je suis, le bien-aimé Saint-Germain.

A présent, le temps de l’Emergence arrive, et je viens à vous en tant que St. Germain. J’adore l’acte de conscience realisé quand je viens à vous en tant qu’Adamus. Adamus est Shaumbra dans la Nouvelle Energie, Shaumbra, chacun et chacune d’entre vous. Mais je choisis cette occasion, alors que nous entrons dans l’Emergence, pour venir à vous en tant que St. Germain.

Je viens à vous en tant que St Germain, parce que c’est une énergie qui vous est familière, qui remonte aux écoles de mystères. C’est une énergie que chacun et chacune d’entre vous peut ressentir, et qui remonte directement à notre époque de mysticisme et d’études, de plaisir et de joie dans les écoles de mystères, parce que nous sommes maintenant prêts pour la prochaine grande étape. Nous sommes prêts pour l’Emergence – nous y voilà maintenant – et en même temps que nous y entrons, alors que nous y sommes à ce moment même, je vous demande de prendre une profonde inspiration de cet air mystique.

Prenez une profonde inspiration de cet air mystique, tout autour de vous. Le mysticisme des écoles de mystères. Le mysticisme de votre cheminement. Le mysticisme de la prochaine étape, de l’Emergence.

Respirez profondément cet air mystique.

Et prenez une profonde inspiration dans la sagesse. La sagesse, ce qu’on appelle aussi le Maître, la sagesse arrive à présent. La sagesse qui équilibre toutes les expériences de l’humain. La sagesse qui tempère, qui adoucit les angles, qui apporte du sens à l’expérience.

Respirez profondément cet air mystique et cette sagesse.

Alors que nous entrons dans l’Emergence, il vous faut être au fait de quelques réalisations fondamentales et brillantes, des choses dont vous devez être très conscients à mesure que nous allons franchir les prochaines étapes. Ces réalisations ont été des marchepieds. Elles sont aussi des fondations de base pour la suite.

Ressentez-les. Permettez-leur de faire partie de vos réalisations. Permettez-vous de les embrasser et de les comprendre. C’est une sagesse de base, alors que nous entrons dans l’Emergence.

 

~ Le Permettre

Vous avez déjà entendu parler de nombre d’entre elles, il n’y a là rien de nouveau, mais l’une de ces premières réalisations et peut-être l’une des plus importantes, c’est permettre. Permettez votre Soi.

Rien de cela (tout ce processus d’Emergence) ne vient à présent par l’effort ou le travail acharné. Rien de cela ne vient par la force et il n’y a aucun pouvoir en cela. Cela passe par le fait de permettre.

Permettre, en soi, n’est pas un effort. C’est une ouverture. Permettre la sagesse, permettre la conscience, leur permettre d’entrer dans votre corps, dans votre être, dans chaque expérience que vous faites.

Permettre est une chose très personnelle. Elle ne concerne pas le reste du monde. Elle ne concerne aucune autre personne, aucun autre être. Il s’agit de vous. Vous permettre afin d’être tout ce que vous êtes.

C’est si simple. C’est si simple. Permettre, ouvrir votre cœur, ouvrir votre mental, permettre le rêve atlante, permettre à vous tous d’être ici en ce moment.

Permettre. Prenez une profonde inspiration dans le Permettre.

Et comme nous en avons très souvent parlé, il s’agit d’une évolution naturelle. C’est naturel. Vous n’avez pas à y travailler. Vous n’avez pas à le forcer. C’est naturel. C’est quelque chose qui arrive à chaque âme qui vient de laTerre.

Vous traversez vos incarnations terrestres et toutes les expériences que vous vivez, puis vous arrivez à ce point où le Maître arrive, naturellement. Parfois, avec de la résistance de la part de l’humain, mais le Maître arrive. Il n’a pas besoin d’être embobiné pour le faire, d’être contraint ou forcé.

La vraie Réalisation est un processus naturel. Et ensuite, vous pourriez dire qu’il s’agit de permettre à l’humain de vivre ce processus naturel. Sans lutter, sans négocier, sans pression. Simplement en permettant un processus naturel.

 

~ L’Énergie

Alors c’est très important, très important pour la Réalisation que toute l’énergie vous serve.

Vous avez passé tant de vies à travailler pour l’énergie, à être esclave de l’énergie. Mais à présent, cela change et vous réalisez que toute l’énergie vous sert. Ça a toujours été le cas. Elle a toujours été à votre service, mais beaucoup n’en sont pas conscients. Ils ne sont pas conscients que l’énergie est là pour les servir.

L’énergie n’est pas un ennemi. L’énergie ne vous fera jamais reculer. L’énergie ne vous jouera jamais de tours. L’énergie ne vous trompera jamais, ne vous trahira jamais.

Prenez une profonde respiration. Pouvez-vous réaliser que l’énergie est là pour vous servir?

Elle est à vous. C’est votre droit divin, qu’elle vienne à vous sous forme d’abondance, de paix, de sagesse ou à travers le fait d’être à la bonne place au bon moment, qu’elle vienne à travers d’autres personnes. Quelle que soit la forme à travers laquelle elle vient à vous, l’énergie est là pour vous servir.

En cela, vous constaterez que certaines choses vont simplement sortir de votre vocabulaire. Elles n’auront plus aucune signification. Quand l’énergie vous sert, il n’y a plus besoin de lutter avec l’abondance. Elle est juste là. Quand vous permettez à l’énergie de vous servir, vous n’avez plus besoin de vous soigner. C’est juste là. L’équilibre revient de lui-même.

Quand vous réalisez que l’énergie est là pour vous servir, il n’y a vraiment plus aucun effort. Il n’y a plus besoin d’objectifs. Il n’y a plus besoin de but, d’objet.

Vous êtes là à présent, dans l’Emergence, pour vivre l’expérience – l’expérience de votre choix, une expérience soutenue par toutes les énergies qui sont en train de vous servir, une expérience qui sera toujours équilibrée et tempérée, et portée à sa magnificence par la sagesse du Maitre.

Prenons une profonde respiration avec cela – toutes les énergies vous servent – et ainsi soit-il. Ainsi soit-il.

 

~ La Souveraineté

Vous n’êtes lié par personne et par rien. Vous n’êtes pas lié par vos ancêtres. Vous n’êtes pas lié par le passé, vos vies passées. Vous n’êtes pas lié par aucun humain ni aucun gouvernement. Vous êtes un être souverain, par conséquent, vous êtes aussi responsable de vos propres expériences, de vos propres joies, de vos propres créations dans la vie.

Vous n’êtes pas lié par des êtres angéliques, des familles angéliques ou des conseils angéliques. Vous constaterez que nombre de ces choses sont là pour vous servir, mais vous n’êtes plus lié à elles. Vous n’êtes lié par aucun Dieu ni aucun dieu. Vous êtes vraiment libre.

Prenez une profonde respiration avec cela, avec cette réalisation, et relâchez à présent tout ce qui vous attache, ce qui vous retient en arrière, ce qui vous gouverne, ce qui vous contrôle. Vous n’êtes plus lié par aucune de ces choses, maintenant que vous entrez en Emergence.

 

~ La Trinité

Dans l’Emergence, vous constaterez également que le mental n’est plus la voix directrice dans votre vie. Cela fait une éternité que le mental vous guide, vous parle, fait des jugements, fait ses choix. Mais vous allez à présent au-delà de là où le mental constitue la voix directrice.

Il existe une nouvelle voix. Il existe un nouveau ressenti. Il existe une nouvelle conscience et c’est la trinité, la complète trinité du Je suis, du Maître et de l’humain. Ce n’est pas le Je Suis qui donne ses directives. Ce n’est pas le Maître qui vous dit quoi faire.

C’est la trinité du Maître, du Je Suis et de l’humain travaillant main dans la main, parce qu’ils sont la même chose, et donc travaillent à l’unisson. L’humain ayant ses expériences, mais à présent il fait les expériences de son choix et qui lui procurent de la joie, le Maître amenant toujours la sagesse en toute chose. Et à présent, au lieu d’une sagesse apparaissant au décès ou des années après une expérience, la sagesse apparait simultanément à l’expérience. Par conséquent, il n’ya plus de blessures. Par conséquent, il n’y a plus de doutes. Tout est amené à la sagesse dans l’instant.

Et le Je suis, dans son rayonnement de joie permanente, dans sa connaissance intérieure constante du J’Existe, Je Suis, dans son état d’être en permanence dans sa propre création, parce que la vraie création, c’est simplement le Je Suis dans la joie, l’humain arrivant pour faire l’expérience de cette création, et le Maître la portant toujours à la sagesse et la retournant au cœur du Je Suis.

Prenons une profonde respiration avec ça.

 

~ Au-delà du passé

L’une des autres réalisations fondamentales, c’est qu’en tant qu’humain, vous réalisez que cette culpabilité et cette honte sont des interprétations (les déformations de la réalité) issues d’un humain qui s’écoute trop (se complait dans ses malheurs). Il n’y a pas de place pour cela dans l’Emergence. Il n’y a pas de place pour un maintien, un ancrage dans le passé, à transporter le fardeau de la culpabilité ou de la honte. Et pour l’humain, c’est parfois troublant, parce que l’humain ressent qu’il doit se couvrir de honte et de culpabilité pour ne pas répéter les erreurs du passé. Il a été éduqué, il a été hypnotisé par la croyance que la culpabilité maintiendrait l’humain à sa place, en l’empêchant d’abuser du pouvoir, d’abuser des autres, de détruire ses créations.

Mais à présent, vous ne pouvez plus agir ainsi. Vous avez la sagesse du Maître. Vous avez la joie. Vous avez la conscience du Je Suis. Il n’y a plus de place là où vous allez maintenant dans l’Emergence pour aucune culpabilité ou honte. Il est temps de laisser aller tout cela et d’aller de l’avant dans la joie de votre expérience dans vos créations.

 

~ Uniquement dans l’instant présent

En entrant dans l’Emergence à présent, il n’y a plus de retour en arrière possible. Il n’y a plus de retour en arrière possible. Jusqu’à présent, vous avez toujours pensé que c’était une option, une possibilité, même si, pour tout dire, cela n’a vraiment jamais été vrai. Mais vous avez toujours considéré cela comme une option, un potentiel, et que vous pourriez revenir en arrière, que vous pourriez défaire ce que vous avez fait dans cette vie. Mais vous ne pouvez tout simplement pas.

Il n’y a pas de retour en arrière possible, mais en même temps, et pour tout dire, il n’y a pas possibilité d’aller de l’avant non plus. Il n’y a rien à propos de quoi avancer, progresser. Il n’y a vraiment aucun lendemain. Il n’y a pas de prochaine leçon ou d’enseignement suivant.

Par conséquent, s’il n’y a pas de retour en arrière et qu’il n’y a pas d’avancée possible, tout est dans l’instant présent. Ici même. Il n’y a pas à remettre quoi que ce soit à demain, il n’y a pas à perdre un jour de plus avant la Réalisation. Il n’y a pas de retour en arrière et pas d’avancée possible. C’est là. C’est maintenant. C’est le “Je Suis Là”.

 

~ Ne plus se cacher

En entrant dans l’Emergence, il n’y a plus non plus possibilité de se cacher. Il n’y a plus possibilité de se cacher et c’est ce que nombre d’entre vous ont fait depuis très longtemps, se cacher à eux-mêmes, et ce faisant, vous avez caché votre vérité. Vous avez caché vos consciences. Vous vous êtes cachés même de vous.

Maintenant, il n’y a plus de cachette possible. Vous ne pouvez plus vous cacher de vous. Rien ne vous retient en arrière. Tout est révélé – tous les mystères, tout le mysticisme, tous les avantages à être qui vous êtes. Ne cachez plus cela.

Ne vous cachez plus des autres. Ne vous cachez plus des églises. Ne vous cachez plus de vos familles. Mais plus que tout, ne vous cachez plus de vous-même. Vous ne pouvez pas dans l’Emergence. Tout apparait, est mis sur le devant de la scène. Toutce que vous êtes, toute votre beauté, toute votre conscience, cela se manifeste.

Et bien qu’il n’y ait pas de moyen de vous cacher de vous-même, je dois vous dire que dans l’Emergence, vous pouvez quand même être invisible pour les autres si vous le choisissez. Quand vous choisissez d’être dans votre propre dimension, votre propre espace; quand vous choisissez simplement de ne pas interagir avec la conscience de masse ou les autres; quand vous êtes au milieu d’une foule ou d’une masse de gens et que vous voulez simplement être vous-même, vous pouvez devenir invisible, ce qui signifie que vous pouvez vous mettre dans votre propre espace sacré, de sécurité, et que les autres n’interfèrent pas avec vous.

Oui, parfois, votre lumière brillera très, très fort sur les autres et parfois vous verrez qu’ils viendront à vous, attirés par vous, désireux de savoir qu’est-ce qui se passe avec vous. Mais du fait de l’importance pour vous de maintenir votre propre espace de sécurité et d’équilibre, vous constaterez que vous pourrez leur devenir invisible. Et cela peut vous sembler étrange, vous pouvez vous dire, “Comment peut-on ne pas se cacher tout en étant invisible?” C’est parce que, mes chers amis, vous êtes mystiques, c’est parce que quand vous choisissez de ne pas être avec les autres, quand vous choisissez d’être simplement dans votre espace sacré, vous pouvez leur devenir invisible.

Prenons une profonde respiration avec ça.

 

~ L’Achèvement

Et encore une chose. Vous n’avez plus besoin de travailler sur vous. Plus besoin de travailler sur le «moi», plus besoin de travailler sur cette identité humaine. C’est fait, c’est fini. Il n’y a plus besoin de travailler sur quoi que ce soit. Pourquoi le voudriez-vous alors que vous êtes maintenant un être souverain, alors que vous êtes maintenant dans la compréhension consciente et la conscience du Je Suis, du Maître et de l’Humain tous ensemble?

Plus besoin de travailler sur le «moi», cela signifie qu’il est enfin temps de simplement faire l’expérience de la joie du Soi. Sans essayer de le rendre meilleur, juste d’expérimenter. Sans essayer de se perfectionner, juste expérimenter. Sans vous voir comme un moins que rien, mais plutôt dans votre état complet d’être divin et humain. Plus besoin de travailler sur vous, le «moi».

En entrant en émergence, vous êtes un être libre, un être souverain, ne dépendant de personne d’autre pour quoi que ce soit. Tout ce dont vous avez besoin dans la vie vient à vous. Oui, comme par magie. Sans que vous n’ayez plus à être esclave de rien ni de personne, y compris de votre propre passé.

Prenons une profonde respiration avec ça.

Ce sont des réalisations fondamentales, que vous allez faire à mesure que vous entrez en Emergence. Revenez-y, passez-les en revue de temps en temps, parce que vous avez tendance à oublier, à oublier que l’énergie vous sert, à oublier que tout ceci est un processus naturel, à oublier qu’il ne s’agit que de Permettre, à oublier qu’à présent le mental n’est plus la voix (directrice). C’est en fait la voix du Je Suis, du Maître et de l’humain tous ensemble.

Il est si facile d’oublier tant de choses, alors revenez-y, passez de temps en temps ces réalisations fondamentales en revue, durant notre série Emergence.

Je suis en contact avec vous depuis l’époque de nos écoles de mystères, depuis le temps où nous parlions d’une époque qui viendrait sur la planète, d’une époque de Réalisation, d’une époque de changement, d’une époque d’incarnation et, plus que toute autre chose, d’une époque d’expérimentation que l’humain lui-même n’aurait jamais pu imaginer auparavant. Je viens à vous avec cette connexion directe depuis les écoles de mystère.

Inspirons profondément dans cet air mystique.

Respirez profondément dans la sagesse.

Respirez profondément dans ce cheminement qui vous conduits à présent à l’Emergence.

Je suis ce que je suis, le bien-aimé Saint-Germain.

Je vous remercie.

 

DreamWalk dans l’émergence

ADAMUS: Il est maintenant temps pour un DreamWalk dans l’Emergence.

Un DreamWalk parce que c’était un rêve.

Un DreamWalk parce que toutes les énergies sont bonnes, en cet instant. Et je demanderai que ce DreamWalk se fasse en musique, et qu’il ne donne pas lieu à une extraction vidéo mise sur vos médias sociaux. C’est trop sacré, trop précieux. Nous ne souhaitons pas qu’il alimente les vampires énergétiques et tous les autres. C’est un temps sacré pour nous.

Prenons une bonne et profonde respiration, alors que la musique commence, dans ce DreamWalk, le DreamWalk des Shaumbra, vers l’Emergence.

(la musique commence)

Nous sommes dans bien plus qu’une simple Série. Nous sommes arrivés au point culminant de toutes nos vies.

En train d’émerger de l’état de simple humain vers celui, à présent, d’humain, de Maître et de Je Suis, dans la trinité.

En train d’émerger, en dépassant les limitations de notre humanité, mais en appréciant et en comprenant toujours pourquoi vous avez eu ce cheminement.

Rassemblons-nous tous ensemble, préparons-nous pour ce DreamWalk. Mais, vous savez, celui-ci est un peu différent. Vous savez, dans la plupart des DreamWalks, quand nous allons dans les autres dimensions, nous revenons en quelque sorte à nos débuts. Quand nous faisons un DreamWalk dans les dimensions de la mort, nous revenons à l’endroit où nous avons commencé.

Dans celui-ci, nous ne revenons pas en arrière. Dans celui-ci, nous entrons dans une toute nouvelle dimension et nous apportons avec nous tout ce que nous étions. Nous apportons cet humain limité, nous apportons toutes nos expériences; nous l’apportons avec nous. Nous apportons ce corps et ce mental humain; nous l’apportons avec nous.

Prenons une bonne et profonde respiration et commençons le Dreamwalk des Shaumbra dans l’Emergence.

(pause)

C’est intéressant de s’arrêter ici, parce que où allons-nous? Ou plutôt, est-ce que c’est tout le reste qui est en train de bouger?

Dans ce DreamWalk, devons-nous aller quelque part ou est-ce que c’est tout le reste qui est en train de bouger ?

Est-ce l’ancienne base de la réalité, est-ce cette chose qui est en train de bouger? C’est cette question éternelle. C’est comme si vous vous demandiez également si vous traversez le temps ou si c’est le temps qui vous traverse ?

(pause)

Est-ce que tout est en train de changer et de réagir à nous?

Je vous demande de ressentir cela.

(pause plus longue)

Est-ce que ça allait changer de toute façon et que nous sommes à présent simplement conscients de l’expérience?

Est-ce que ça allait changer de toute façon, même si nous n’avions pas fait de DreamWalk?

(pause)

Qu’est-ce qui est en train de bouger et qu’est-ce qui est en train de changer ? Est-ce nous dans ce DreamWalk, qui traversons un DreamWalk? Ou est-ce que tout était déjà en train de changer?

(pause)

Étions-nous déjà là avant et que maintenant nous ne faisons qu’en faire l’expérience de façon différente?

(pause)

Pourquoi cela nous semble-t-il si familier?

(longue pause)

Pourquoi avons-nous l’impression d’avoir fait une course pour en arriver là, et en même temps que cela a pris tant de temps?

Une course pour en arriver là et qu’en même temps, ça serait arrivé de toute façon.

Quels paradoxes.

(pause)

Vous voyez, dans ce DreamWalk de l’Emergence, eh bien, la meilleure façon de le decrire, c’est de dire que les miroirs changent. Le miroir qui vous a fait peut-être croire que nous bougions et allions quelque part, empruntant ce chemin du DreamWalk. Le miroir change.

Le miroir qui mesure et qui base tout sur les choses à l’extérieur de vous, ce miroir change.

(pause)

Le miroir qui vous dit que c’est l’humain qui a travaillé dur pour en arriver là, qui a organisé cela, qui a fait en sorte que cela se produise, ce miroir change, parce que vous réalisez que cela a toujours été là.

Les miroirs changent tous.

(pause)

C’est peut-être la plus grande chose à savoir à propos de l’Emergence.

Est-ce vous qui bougez? Etes-vous celui qui en est arrivé là? Etes-vous celui qui chemine dans ce DreamWalk? Ou est-ce tout le reste qui est simplement en train de changer en réponse / réaction à vous?

La véritable maîtrise est une maison remplie de nombreux, très nombreux miroirs, et tous sont authentiques et véritables, sincères, vrais. Toutes les manières de percevoir la réalité. Toutes sont appropriées.

L’humain s’appuyait sur un ensemble de miroirs, un ensemble spécifique de miroirs. Même si l’humain déplaçait et changeait de miroir, c’était encore un miroir très limité. Par conséquent, il gardait des manières très limitées de percevoir la réalité, l’énergie, la vérité, et plus que toute autre chose, le Soi.

Ici, dans ce DreamWalk de l’Emergence, c’est vraiment le moment de changer de miroirs.

Les miroirs qui vous permettront de percevoir la réalité de la façon même dont vous choisirez d’en faire l’expérience.

Les miroirs qui vous permettront d’être dans le passé ou dans le futur, tout en restant dans le présent.

Les miroirs qui vous permettront de contempler et de voir ce qu’est vraiment la compassion du Je Suis, qui vous êtes vraiment.

(pause)

Et puis, à certains moments, sans miroirs du tout.

Lorsque vous choisirez de devenir invisible, lorsque vous choisirez de pénétrer au plus profond de vous-même, sans miroirs du tout.

L’humain aurait pu penser que ce serait la plus solitaire de toutes les solitudes  – ne plus avoir aucun miroir, aucune réponse extérieure, sans même voir votre propre image. Mais le Maître comprend qu’il y a des moments où il n’y a pas besoin de miroir, pour être dans sa propre vacuité.

(pause)

Le Maître n’a pas besoin de miroirs, mais le Maître sait aussi qu’il peut à présent jouer avec la réalité, avec n’importe quel miroir qu’il choisit, de multiples miroirs, des miroirs de différentes couleurs, des miroirs de différentes formes, des miroirs de tailles différentes.

C’est ça la voie du Maître, la voie de l’Emergence.

Le Maître sait qu’avec un miroir, vous pouvez vous voir dans ce DreamWalk vers l’Emergence comme si c’était un long tunnel que nous traversions, à entrer dans l’Emergence. Mais avec un autre miroir, simultanément, il n’y aurait aucun tunnel. Rien ne bougerait. Vous-même ne bougeriez pas. C’est juste la réalité, la création qui vous répond (qui réagit en fonction de vous).

Vous êtes simplement “Je Suis Là”, et tout le reste se déplace et bouge.

Le Maître a de nombreux, très nombreux miroirs. Il n’a pas peur de les utiliser, parce qu’aucun ne détient de pouvoir. Ce sont simplement des moyens de percevoir la réalité et la création.

(pause)

Ces miroirs sont des facettes de vous, du Je Suis; Les nombreuses facettes précédemment connues sous le nom d’aspects, mais qui maintenant sont en train de devenir des facettes, de la même façon qu’une pierre précieuse possède de nombreuses facettes, de nombreuses parts d’elle-même. Chacune d’elles brille, chacune d’elles réfléchit la lumière.

(pause)

Les miroirs du Maître sont les facettes du Je Suis.

Prenons une bonne et profonde respiration dans l’Emergence.

Un simple Permettre à présent, c’est tout ce dont vous avez besoin. Un simple Permettre.

(pause plus longue)

Le Maître n’a pas besoin de miroirs pour se percevoir. Mais le Maître sait aussi qu’il peut choisir n’importe quel miroir, de multiples miroirs, pour percevoir la réalité de la manière dont il le souhaite.

Prenons une profonde respiration dans l’Emergence.

(la musique se termine)

Une autre profonde respiration dans cette douce Emergence.

Et alors que nous terminons cette journée, faisons juste un bref rappel: vous n’êtes pas fous. Vous n’êtes pas fous du tout.

Il serait fou de rester dans un état d’être antinaturel, fou de rester dans la non-joie, de rester dans cette cage à oiseaux ou dans ce zoo. Et, mes chers amis, comme le disait Tobias, vous n’êtes jamais seuls. Il y a de nombreuses, très nombreuses personnes qui se revendiquent Shaumbra.

Mais ce n’est pas seulement à cause de cela, vous n’êtes jamais seuls parce que maintenant il y a le Je Suis, le Maître et l’humain, et bien sûr, vous savez que tout va bien dans toute la création.

Avec ça, je suis St. Germain et Adamus, à votre service.

Je vous remercie.

Source : https://www.crimsoncircle.com


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/crimson-circle-serie-emergence-shoud-1/
RSS
snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake