Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/en-passant-du-temps-tranquillement-en-vous/
RSS

vous parviendrez à un état d’acceptation de soi et de paix que l’on ne trouve pas dans le monde extérieur.

Le Tsunami d’Amour continue de se renforcer et de s’intensifier alors que de plus en plus d’entre vous se fixent et maintiennent l’intention quotidienne d’être seulement aimant, quoi qu’il arrive. Vous vous êtes tous incarnés pour le faire, et vous le faites, et cela a un effet des plus merveilleux. Ne doutez pas de l’efficacité de vos intentions ! Sans eux, l’éveil serait beaucoup moins rapide, de sorte que vos intentions sont vraiment un aspect essentiel de l’éveil collectif de l’humanité. Lorsque vous prendrez conscience de ce que vous avez accompli, vous serez étonné et rempli d’une joie indicible. En fait, vous serez pleinement éveillé, vous serez revenu à votre état naturel et très saint, celui de savoir que vous êtes Un avec Dieu et inséparable de Dieu.

La séparation est ce que vous avez choisi de vivre lorsque vous avez inventé le jeu qui vous permet d’être apparemment séparé, seul, abandonné et complètement déconnecté de la source. Tant et si bien que Vous avez ignoré qu’il y avait une Source dont vous étiez séparés, et que vous vous êtes cru petit, séparé et insignifiant dans un environnement plein d’autres, également séparé et seul comme vous. Et le fait d’être apparemment séparé, et donc mal-aimé, non désiré et non apprécié, vous a causé, et vous cause encore, une douleur et une souffrance énormes. Vous cherchez le soulagement dans les relations, mais ceux avec qui vous cherchez des relations vivent aussi la séparation et l’abandon, et ainsi ils cherchent de vous ce que vous recherchez d’eux. Ce que vous cherchez, c’est l’Amour, et l’Amour est ce que vous êtes, mais vous en avez totalement perdu conscience, oublié que c’est ce que vous êtes – même si c’est en vous – et que vous et l’Amour ne pouvez jamais être séparés.

Ne le sachant pas, incapable de s’en souvenir ou d’en être conscient, vous cherchez ce qui est éternellement en vous ailleurs, là où il ne peut jamais être trouvé. C’est comme l’histoire de quelqu’un qui cherche quelque chose la nuit sur le sol à proximité d’un réverbère. Un passant demande au chercheur s’il a perdu ce qu’il cherchait près de l’endroit où il le cherchait. Ce à quoi le chercheur répond “Non”. Le passant lui demande alors pourquoi il cherche là, ce à quoi le chercheur répond “parce que la lumière est meilleure ici”. Et, dans le monde du rêve ou de l’illusion, où vous vivez la vie en tant qu’être humain, la lumière semble être beaucoup plus brillante et il semble y avoir beaucoup de sages ou de personnes utiles qui peuvent vous aider dans votre recherche. Alors que, lorsque vous allez à l’intérieur, à cause du voile ou du manteau de séparation que vous avez dessiné entre vous et vous-même, cela semble être un endroit très sombre et vide dans lequel la plupart de ce que vous vivez sont des cauchemars de culpabilité, de honte et de dévalorisation, car votre ego juge le vide en ces termes car il n’existe aucune “distraction délicieuse” – les autres gens – disant combien il est beau. Celles-ci peuvent seulement être trouvées en dehors de vous-même où, si vous avez atteint ou obtenu quelque reconnaissance mondaine, vous trouverez l’appréciation et l’acceptation … temporairement.

Les louanges et l’acceptation de l’extérieur sont toujours temporaires, parce que, au fil du temps, les autres oublient ou en veulent à vos réalisations, et retirent leur acceptation et leur appréciation, et vous devez alors recommencer votre recherche.

Cependant, si vous allez à l’intérieur de vous et que vous vous asseyez patiemment, dans un état dans lequel vous avez apaisé votre esprit, permettant aux “distractions extérieures séduisantes et presque irrésistibles” du monde extérieur de tomber, vous vous trouverez de plus en plus en paix et dans un état d’acceptation de vous-même. Réaliser ou prendre conscience que vous êtes qui vous êtes, que vous ne pouvez pas, et en fait ne voulez pas changer cela, vous voulez juste soulager ou dissiper ces cauchemars d’inacceptabilité personnelle, que vous voyez aussi se refléter à vous parfois en retour des autres. En passant du temps tranquillement en vous, vous parviendrez à un état d’acceptation de soi et de paix que l’on ne trouve pas dans le monde extérieur, où vous éprouvez presque continuellement le jugement et le blâme avec et de ceux qui fuient aussi leur sentiment de honte, d’indignité, ou d’inacceptabilité. Et ces sens sont, bien sûr, invalides parce que vous avez été créés immuablement parfaits par Dieu, et donc le demeurez.

En tant qu’êtres humains non réveillés, vivant dans le rêve/le cauchemar de la vie dans la forme et en faisant l’expérience, cela ne semble pas être le cas. Dans cet état, votre ego semble régner en maître, et plus il semble être fort, plus il semble réussir matériellement dans le monde. Et pourtant, vous êtes tous conscients de beaucoup de ceux qui sont tombés en disgrâce, et qui ne sont plus célébrés ou appréciés, mais qui sont méprisés. Plus vous chercherez à l’extérieur de vous-mêmes ce qui n’est qu’à l’intérieur de vous, plus votre déception éventuelle sera extrême.

Vivre dans le monde de la forme, c’est être constamment confronté à sa réalité apparente et à tous les problèmes de cet état. La vie semble être une lutte constante et continue pour la survie et l’approbation, mais même ceux qui ont atteint la gloire et la fortune cherchent encore plus d’approbation, parce que les ego ont des appétits insatiables qui ne peuvent être satisfaits.

Et bien sûr, vous devez continuer à vous rappeler que vous n’êtes pas votre ego. Vous êtes des êtres divins, créés parfaits comme Dieu et immuables à jamais.

Votre ego est comme un moi à part de vous-même, la partie qui éprouve de la peur et de l’anxiété, et il essaie toujours de l’atténuer. Lorsque l’ego éprouve de la peur ou de l’anxiété, il juge constamment, lui-même ou les autres, pour évaluer si certains mots ou certaines actions doivent être utilisés pour exprimer aux autres son éclat ou pour le protéger des attaques, et dans cet état il s’attend toujours à être attaqué. Il est donc très sur le qui-vive, attentif aux menaces qui pèsent sur sa sécurité, et c’est un mode de vie très stressant et épuisant en énergie.

Cependant, lorsque vous êtes totalement concentré sur une activité, un loisir ou un passe-temps (qui pourrait n’être qu’une pensée créative, sans action physique réelle) que vous aimez faire et dans lequel vous savez que vous êtes compétent, votre ego est détendu et sans jugement. C’est très semblable à être dans un état méditatif ou contemplatif. C’est pourquoi la méditation et la contemplation sont si bénéfiques. Dans cet état détendu d’acceptation de soi, l’ego est silencieux, vous permettant d’entendre la Voix de Dieu qui est toujours avec vous, capable et le plus disposé à vous offrir l’aide et les conseils dont vous avez besoin pour maintenir un sens d’acceptation de soi à tout moment.

L’acceptation de soi est essentielle à votre bien-être. C’est votre état naturel, dans lequel vous n’avez pas besoin de demander l’approbation de qui que ce soit, et dans lequel vous êtes capable, et avez l’intention, de n’aimer que ce qui survient. Dans cet état, vous reconnaissez que si quelqu’un vous attaque, c’est une indication très claire que cette personne souffre et s’engage avec vous par crainte ou par inadéquation. Alors, depuis votre lieu de paix, vous êtes capable d’offrir silencieusement la compassion et l’amour – l’énergie de guérison qui coulera à travers vous en abondance si vous le permettez simplement. Alors que votre ego jugera et condamnera tous ceux qui attaquent, encourageant ainsi le conflit au lieu de la paix, parce qu’il aime le drame et l’attention de toutes sortes.

Les périodes quotidiennes passées tranquillement seules, libérées des distractions avec lesquelles vos vies humaines occupées ne cessent de vous présenter, sont absolument essentielles à votre bien-être, surtout maintenant que toutes les questions qui ont été ignorées ou niées par le collectif humain surgissent dans votre conscience – menaçant apparemment votre santé et votre sécurité – et qui ont besoin d’être libérées. C’est tout ce qu’il faut – LIBÉRATION. Passer beaucoup de temps à essayer d’en découvrir la raison, leur source, est inutile et dérangeant. Reconnaissez simplement ce qui se présente, remerciez-le d’être venu dans votre conscience afin qu’il puisse être libéré, puis libérez-le avec amour, sachant que son but, qui est maintenant achevé, a fait partie de votre processus d’éveil.

Au fur et à mesure que vous libérez ces problèmes, dont certains peuvent faire surgir des souvenirs douloureux, pardonnez-les et pardonnez à ceux qui les ont apparemment causés, y compris vous-mêmes. La vie en tant qu’être humain vous apporte une série de leçons, dont certaines que vous voyez et apprenez, d’autres que vous ignorez ou refusez, tandis que d’autres encore n’entrent pas du tout dans votre conscience. Ils sont tous des pas sur votre chemin de la Maison, votre éveil à la conscience de votre unité avec Dieu, et donc avec toute vie sensible. Ils ne sont pas destinés à vous remplir de culpabilité ou de honte lorsque vous vous souvenez d’actions ou de paroles qui n’étaient pas aimantes, qui faisaient toutes partie du jeu de la séparation. Oui, ils semblaient très réels, certains le sont encore – et ils étaient souvent très douloureux. Cependant, vous n’en avez plus besoin parce que vous avez tous choisi – même si vous ne le savez pas encore – de vous réveiller du jeu, du rêve, dans la Réalité, l’Unité, l’Amour. Ici, il n’y a pas de jugement, de culpabilité, de blâme ou d’exigence de restitution, il n’y a qu’une acceptation complète et totalement inconditionnelle de chacun de vous, par tous les autres, comme vous vous reconnaissez les uns les autres comme l’enfant bien aimé de Dieu.

Juste pour vous le rappeler : Il n’y a que l’Amour. L’Amour est Réel, et il n’y a rien au-delà du champ infini de la création qu’est l’Amour, parce qu’Il inclut et embrasse tout, et bien sûr il n’y a rien au-delà. Vous êtes aimés bien au-delà de votre capacité – en tant qu’êtres humains – d’imaginer ou d’envisager. Détendez-vous donc dans la certitude de votre perfection absolue et éternelle, de votre valeur et de votre amour et sachez que vous saurez que vous ne faites qu’un avec la Source et que vous êtes éternellement inséparables d’elle, alors réjouissez-vous et célébrez.

Avec tant d’amour, Saul.

Traduit par Frédérik pour https://messagescelestes.ca


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/en-passant-du-temps-tranquillement-en-vous/
RSS