Dieu a dit:

A quoi ressemblerait votre Vie, si vous acceptiez la Réalité telle qu’elle est – la façon dont Je vous la décris est ce que Je veux dire. Pensez-vous vraiment que Je suis là pour vous vendre des sornettes

Et si vous illuminiez le monde comme Je dis ? Et si vous pouviez contenir ce soi-disant Rêve à l’intérieur de vous ? Et si ce que Je dis était la Vérité et que vous puissiez l’accepter sans discuter ? Qu’est-ce qui vous en empêche, très chers, qu’est-ce qui vous fait vous battre ?

En l’état actuel des choses, vous êtes circonspects dans la Vie. L’incrédule Thomas n’avait rien à vous envier. Et si tous ceux qui doutent pouvaient douter un peu moins ? Et si vous pouviez vivre dans la Foi et être incertain au sujet des doutes ?

Et si vous n’aviez pas à être convaincus ? Et si vous n’étiez pas un détective de Vérité, mais plutôt votre propre Source de Vérité. Et si à l’intérieur de vous se trouvait la preuve qui vous a manquée ?

Et si vous ne vous disiez pas que douter est intelligent, car la Vérité est plus intelligente, et vous êtes plus intelligents que vous ne le dites. Le doute vous est bien inculqué. On vous l’a bien appris. Vous avez, plus ou moins, accepté le doute comme votre moulin à vent.

Vous errez dans votre désert et vous sentant comme le garçon qui a cueilli une prune et était fier de lui. Le doute n’est pas une prune. C’est au mieux un pruneau. Le doute n’engendre pas la confiance. Le doute est un rabat-joie. Oui, le doute est un pillard. Il réprimande la Vérité. Qu’est-ce que vous recherchez, et pourquoi croyez-vous ne pas l’avoir, comme si c’était exclusivement Mon Choix et pas du tout le vôtre?

Il y a de nombreuses façons dont vous pouvez regarder la Vie et votre Vie.

Et si le désespoir n’avait pas à être sonné ? Et si vous pouviez même choisir l’innocence ? Et si vous pouviez laisser aller le vieux doute en héritage avec un D majuscule ? Oh, Bien-Aimés, il est si facile de croire au doute. Oui, on vous l’a bien appris, et vous vous l’apprenez aussi bien à vous-mêmes, comme si le doute était votre Véritable Don alors que le doute est en réalité un appel à se prendre des coups.

Vous n’avez pas à vous battre. Vous n’avez pas à frapper.

Vous pouvez venir d’un lieu où vous dites :

« Ok, Vérité, viens me trouver ! » Ou bien, vous dites : « Dieu, viens me trouver. Je suis à Toi. »

Vous pourriez même lever les mains et dire : « Arrête-moi. Dieu, enferme-moi avec la Vérité. Menotte-moi à la Vérité. Retourne ma tête. »

Vous pourriez même dire :

« Dieu, aide moi à tout recommencer. La façon dont j’ai avancé dans la Vie, je suis coincé dans un cul de sac de… de… et bien, comme m’accrocher à ce dans quoi je m’enfonce alors que je pourrais avoir des aperçus de la Vérité. Douter est ma ruine. Ca n’est certainement pas une bénédiction de Toi envers moi. »

Très Chers, vous aimeriez sincèrement savoir d’où la croyance en vous-même viendra. Ca ne viendra pas en vous excluant du Royaume du Ciel. Quel est votre désir ? Peut-être est-ce votre propre désir que vous avez vraiment besoin de vous montrer à vous-mêmes. Est-ce possible que vous doutiez de votre désir ? Pensez-vous que vous ayez besoin d’une Carte Premium d’abord, un genre de garantie écrite peut-être ? Je vous ai promis la Vérité.

Ayez une inclinaison envers la Vérité. C’est la Confiance. Nous pouvons Nous serrer les mains là-dessus. L’Unité existe, et elle est vôtre, et elle est Mienne. Ayez confiance en vous-mêmes. Ayez confiance en vous.

Il n’y a rien que vous ayez à prouver. Vous avez simplement à vous ouvrir vous-mêmes, à faire plus de place dans votre Cœur, votre beau Cœur. Faites attention à votre Cœur. Le doute ne vient pas du Cœur, Bien-Aimés. Le doute vient de l’Intellect. L’Intellect vous emmène sur des routes tortueuses. C’est l’Intellect qui demande des preuves et des explications. C’est l’Intellect qui remet en question ce qui est déjà à vous.

Le doute va se réécrire. Le doute est un renégat. Le doute ne vous sert pas ni ne sert le monde. Vous n’avez sûrement pas à accepter le doute, lui qui parle vite. Et si vous pouviez laisser le doute derrière et juste dire :

« Dieu, me voilà. »

Traduit par Anaïs Cabanes
Page originelle:http://www.heavenletters.org/what-if-you-are-your-own-source-of-truth.html


ATTENTION: Votre discernement est requis par rapport à ces textes.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

- POSER UN GESTE D'AMOUR -
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre