Ne soyez pas étonnés de vous trouver dans un état morose quand quelques jours auparavant vous sembliez flotter dans une douce lumière enveloppante

par Lulumineuse

Lorsque vous vivez de fortes poussées vibratoires, votre vibration tout entière se hisse alors pour une courte période dans une fréquence plus élevée qu’à votre habitude. Par petit bout, vous engloutissez une lumière subtile qui vivifie votre esprit et la moindre de vos cellules, répondant à votre souhait d’entrer en communion avec votre phare intérieur.

Suite à ces périodes, vous pouvez ressentir une période de transition vibratoire qui se vit vraiment comme une dépression, qui peut être plus ou moins importante selon la montée vibratoire antérieure. Ne soyez donc pas étonnés de vous trouver dans un état morose quand quelques jours auparavant vous sembliez flotter dans une douce lumière enveloppante.

Et comme le règne de la nature nous enseigne les fluctuations de notre propre règne intérieur, voici ce que la dépression peut engager, que ce soit dans la météo extérieure ou intérieure :

Les dépressions sont généralement accompagnées de mauvais temps : vents forts (pensées parasites et polluantes plus nombreuses) et précipitations. Elles peuvent être associées à de simples tourbillons de poussière (être dans le brouillard intérieur), des trombes (envie de pleurer), des tornades ou des nuages d’orage (sentiment de fatigue et colère peuvent remonter à la surface).

Suite à cette période de ralentissement, vous vous stabiliserez à nouveau dans une fréquence qui vous est plus confortable, jusqu’aux prochaines fluctuations. Alors si vous vous situez dans un cyclone, gardez en mémoire que vous êtes dans une période où vous devez simplement ralentir de rythme et essayez de maintenir ce savoir au fond de vous qui vous dit que le temps va tourner de nouveau.

[Source] http://lulumineuse.com/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !