Greta Thunberg est la jeune fille qui a lancé la grève scolaire pour le climat, Fridays For Future. Aujourd’hui, elle est un symbole source d’inspiration qui défie les grands dirigeants qui ont tendance à fermer les yeux face aux changements climatiques.

Greta Thunberg ne parviendra peut-être pas à sauver le monde d’une catastrophe climatique imminente. Mais cette jeune fille de 16 ans aura certainement réussi à réveiller toute une génération en se dressant comme une figure capable de défier les « hommes riches en costume gris ». Nous n’en voyons peut-être pas encore les résultats, mais demain, ce mouvement issu des Fridays For Future pourrait bien contribuer à améliorer la santé de notre planète et de nos écosystèmes.

Parfois, notre société a besoin de figures médiatiques comme Greta Thunberg. Même si la plupart d’entre nous n’aiment pas les leaders, nous avons une attirance pour les symboles. Cette jeune militante suédoise souligne avec chacune de ses interventions un phénomène qui transcende les frontières. Elle est la  » fille verte « , la jeune fille qui veut changer le monde. Elle est celle qui donne une voix au ressenti de milliers de personnes.

De toute évidence, elle ne nous apprend rien de nouveau. En effet, la plupart d’entre nous le savent déjà : le changement climatique est réel, il est en train de se produire. Les conséquences peuvent être irréversibles. Cependant, Greta Thunberg fait passer le message d’une manière différente. Elle séduit par sa jeunesse, la force de ses discours, son attitude sérieuse et provocante. C’est aussi son engagement sans faille qui interpelle. Elle l’explique elle-même du fait de son syndrome d’Asperger.

Quoi qu’il en soit, cette jeune fille est devenue une icône, faisant du changement climatique l’une des principales préoccupations de nos élèves.

 » Je veux qu’ils paniquent. Je veux qu’ils ressentent la peur que je ressens tous les jours. Et je veux qu’ils agissent. Je veux qu’ils agissent comme s’ils étaient en crise. Je veux qu’ils réagissent comme si notre maison était en feu… parce qu’elle l’est. «

Des photos de Greta Thunberg

Qui est Greta Thunberg ?

Greta Thunberg est née en Suède le 3 janvier 2003. Sa famille est reconnue dans le monde des arts. Sa mère, Malena Ernman, est chanteuse d’opéra. Son père, Svante Thunberg est un acteur connu, tout comme son grand-père, Olof Thunberg. Tout cela nous laisserait penser que, compte tenu de l’environnement médiatique qui est le sien, Greta pourrait être le résultat orchestré d’une stratégie bien planifiée.

Cependant, comme ses parents l’ont expliqué plus d’une fois, leur fille a toujours été très soucieuse de l’environnement. De plus, il est très commun chez les personnes diagnostiquées avec le syndrome d’Asperger que leurs passe-temps, intérêts ou préoccupations deviennent une véritable obsession. Et c’est le cas de Greta Thunberg.

Par exemple, c’est elle qui a convaincu ses parents de devenir végétariens. À l’âge de 11 ans, elle était profondément déprimée par les changements climatiques. Elle a été consternée de voir les principaux pays du monde continuer à appliquer les mêmes politiques néfastes et préjudiciables à l’environnement. Quand elle était en troisième, elle a décidé de ne plus aller à l’école. Elle voulait en effet que le gouvernement suédois réduise ses émissions de carbone sur la base de l’Accord de Paris.

Greta a également présenté des épisodes de mutisme sélectif et elle souffre d’un trouble obsessionnel-compulsif. La défense de l’équilibre de notre planète est sa principale préoccupation.

La traversée de l'Atlantique de Greta Thunberg

Personne n’est trop petit pour changer le monde

En 2018, Greta a publié No One is Too Small to Make a Difference. De plus, en 2019, la jeune fille traversait l’Atlantique en voilier pour assister à la conférence sur les changements climatiques à New York, afin de sensibiliser les gens sur la nécessité de réduire nos déplacements aériens pour éviter les émissions de CO2.

Une fois de plus, elle a ainsi attiré l’attention des médias du monde entier, de la presse et des hashtags. Elle réveille les consciences lorsqu’elle nous parle de ces hommes riches et puissants qui ne se soucient pas des générations futures parce que, selon elle, ils seront morts avant que la planète ne sombre.

Il faut aussi noter que c’est elle qui écrit ses discours. C’est également elle qui est à l’origine de ses grèves d’école tous les vendredis. Seule au début, ses camarades de classe se sont joints à elle peu à peu. Avec le temps, les Vendredis Pour l’Avenir pour la défense du climat ont traversé les frontières de la Suède pour se répandre dans le monde entier.

Nouvelle époque, nouveaux dirigeants

Pour conclure, nous sommes témoins du fait que les nouveaux symboles transformateurs ne ressemblent plus à Martin Luther King ou à Gandhi. Aujourd’hui, ce sont les jeunes générations qui prennent les rênes du pouvoir, à l’image de Malala et de Greta Thunberg.

L’importance du sujet climatique a besoin de personnes comme elle, des filles et des garçons engagés dans leur discours et dans leur objectif. Espérons donc que son message sera entendu et que demain nos jeunes porteront le changement que les adultes d’aujourd’hui n’engagent pas, en préférant regarder dans une autre direction.

Source :https://nospensees.fr


Votre contribution volontaire aide à maintenir ce site ouvert.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !