Il y a un endroit où vous pouvez vous rendre pour recevoir la prochaine ligne que vous parlez, et cet espace n’est pas la personnalité, avec toutes ses perspectives et ses opinions. Lorsque vous prenez conscience de ce lieu qui n’est pas un lieu, vous vous rencontrez vous-même. Lorsque vous prenez conscience de ce lieu qui n’est pas un lieu, vous rencontrez tous ceux que vous appelez les autres. Ce lieu qui n’est pas un lieu est ce que vous avez couvert de toutes vos pensées et opinions, et il a toujours été là pour vous. Il est toujours là pour tout le monde, et il est gentil, sans limites et magnifique.

Lorsque vous regardez ceux que vous considérez comme les autres, nous vous invitons à voir le corps, la personnalité, et toutes les opinions et le passé perçu associés à ce corps comme un autocollant desséché, qui pèle sur les bords. Soulevez l’autocollant, et tout ce que vous pouvez voir, c’est la lumière qui s’écoule. Seulement de la lumière. Lorsque vous semblez avoir attaché à un aspect d’un autocollant desséché, sans signification et sans valeur, il suffit de le décoller pour regarder ce qui a toujours été en dessous. Vous avez utilisé l’image de l’autocollant pour bloquer ce qui est réel, et vous pouvez toujours vous arrêter et vous prélasser dans ce qui est réel.

Nous aimerions ajouter que tenter de comparer un autocollant desséché à un autre autocollant desséché n’a pas de sens et n’a aucune valeur. Se considérer comme un autocollant desséché, comme un corps avec des opinions et des perspectives et un passé perçu, est également dénué de sens et de valeur. Regardez la Lumière, toujours disponible grâce à votre capacité de concentration, et la Lumière vous dira sa signification et sa valeur elle-même.

Qu’est-ce qui vous incite à vous arrêter et à regarder la Lumière au-delà de tous les autocollants desséchés ? Être conscient de vos sentiments. Lorsque vous ressentez un sentiment de malaise, vous êtes incité à regarder à l’intérieur de vous, et lorsque vous regardez « votre » intérieur, vous regardez l’intérieur de chacun. Lorsque vous êtes témoin de la pensée égoïste qui est à l’origine des sentiments de malaise, et que vous en laissez des couches et des couches se dérouler, vous rencontrerez des éruptions de rage. C’est une très bonne chose à voir. Derrière chaque pensée égoïque se trouve un volcan de rage. Si la rage n’est ni réelle ni puissante, l’esprit qui rêve de l’illusion de la rage est à la fois réel et puissant.

Nous vous conseillons de regarder cette rage avec intérêt et de la célébrer. Au fur et à mesure qu’elle se révèle, la folie de s’attacher à la pensée égoïste se révèle également. Au fur et à mesure que la rage se révèle, vous pouvez voir ce désir d’essayer de rendre réel quelque chose qui ne pourra jamais l’être. Vous pouvez sentir cette lutte contre un pouvoir qui ne peut être vaincu. L’ego lutte pour s’établir en tant que réel, mais il ne pourra jamais dépasser l’apparence de la réalité. Lorsque vous regardez cela, vous commencez à voir qu’il n’est pas nécessaire de lutter contre le Réel. Vous commencez à voir, en fait, que vous êtes le Réel. Et pas seulement cela, vous êtes en bonne compagnie. Tous ceux que vous percevez comme « autres » sont aussi le Réel, maintenu en paix pour toujours au-delà de toute lutte, rage et conflit.

À mesure que vous commencez à voir ce qui est réel, vous commencez aussi à voir le conflit entre vos mains, comme quelque chose que vous avez imaginé, comme une image et une expérience auxquelles vous vous êtes accroché. De ce point de vue, il est facile de lâcher prise. Lorsqu’il est clair pour vous qu’il n’y a aucun sens à saisir un conflit imaginaire, il devient également évident que vous voulez voir ce qui est Réel à la place.

En regardant ce conflit entre vos mains, un conflit que vous avez choisi, voici une façon utile de le voir. Vous avez créé une petite machine pour produire des pensées égoïstes, mais la machine elle-même est une illusion. Lorsque vous croyez aux pensées que la machine vous envoie, vous croyez que vous êtes séparé, dans un corps, dans un endroit séparé et distinct. Vous croyez que votre bonheur dépend de ce qui arrive à ce corps, et vous croyez que le corps va mourir, donc vous croyez que vous allez mourir. Toutes vos croyances sont faites de pensées égoïques qui font l’expérience, et tous les résultats des fausses pensées sont irréels.

Vous êtes tellement habitué à voir et à expérimenter un monde suggéré par des pensées égoïques, mais si la façon dont vous avez vu les choses est irréelle, qu’est-ce qui est réel ? Votre volonté de voir ce qui est Réel fait naître ce qui dissout les illusions, mais vous ne devez pas craindre la dissolution des illusions lorsque vous savez qu’elles ne sont pas Vous et qu’elles ne sont pas Réelles. Vous pouvez vous tenir debout, stable et ferme, toujours maintenu dans un amour et une paix parfaits, car ce qui n’a jamais eu de réalité s’éteint. Lorsque toutes les choses qui n’ont jamais eu de réalité disparaissent, vous êtes là, intacte, immaculée, innocente, toujours vivante et toujours dans la joie.

Dans ce monde que vous vivez, résultat de la croyance en la pensée égoïste, tout ce qui semble arriver ne vous arrive pas comme un missile. Il semble que les événements vous viennent de l’extérieur, mais nous vous invitons à les voir d’une autre manière. D’abord la pensée, puis l’expérience. D’abord la croyance, puis l’expérience répétée et apparemment « fiable ». Par exemple, la raison pour laquelle vous faites l’expérience de ce que vous appelez la gravité comme étant réelle est que vous y croyez.

Nous ne vous demandons pas d’arrêter de faire l’expérience de la gravité, mais nous vous invitons à reconnaître que la gravité n’est pas réelle. Nous vous donnons cette invitation afin de vous aider à faire passer votre dépendance de l’irréel au réel. Il y a quelque chose sur quoi vous appuyer, quelque chose qui vous soutient toujours, mais ce n’est pas un des concepts de ce monde. La chose sur laquelle s’appuyer est avant toute illusion. Qu’est-ce qui précède toute illusion ? Allez à l’intérieur. Appuyez-vous sur cela. Vous remarquerez bientôt que toute tentative de s’appuyer sur un aspect irréel de votre monde fait naître une sorte d’alarme de peur. Vous ressentirez une anxiété ou un malaise, subtil ou manifeste, en essayant de vous appuyer sur ce qui n’a ni stabilité ni réalité. Donc, pas de problème. Il vous suffit d’aller vers ce qui est avant toute illusion et de vous appuyer sur cela.

Lorsque vous allez vers ce qui constitue toute illusion et que vous vous appuyez sur cela, vous cessez de demander que l’illusion prenne des formes spécifiques afin de satisfaire une fausse idée de vous-même. Vous cessez d’utiliser l’illusion comme votre jouet. Vous vous rendez compte que tenter de jouer avec l’illusion apporte de la douleur, à chaque fois. Alors vous arrêtez. Et vous vous prélassez dans ce qui est réel. Et vous en arrivez à connaître votre Moi et tous les Moi comme ça.

C’est un grand plaisir pour nous de vous montrer ce qui est toujours là pour vous. C’est notre grand plaisir de vous montrer ce qui est toujours là pour vous.

Les Anges, canalisé par Julie Boerst

Traduit : https://messagescelestes.ca

POSER UN GESTE D'AMOUR
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Allez visiter nos commanditaires avec coeur.

quintes-essences coeurensoi gisele_petit pub
danielleclermont pub