Comme annoncé par les russes, un second trou coronal s’apprête à se positionner face à la terre. Cette seconde vague de vent nous atteindra les 24 et 25 octobre, il s’agit d’un courant de particules puissant, soufflant à environ 700 km / s.

Des tempêtes géomagnétiques de classe G1 sont attendues

Le vent solaire est un vent évolutionnaire

par Véronique Rauzy

Quand l’information solaire arrive sur Terre, c’est pour favoriser le Vivant, et pas pour le tuer – malgré la propagande nous enjoignant de nous méfier du Soleil. Les rayons du Soleil sont notre première source d’énergie et de vitalité. S’exposer raisonnablement au Soleil est l’assurance d’une meilleure santé physique et psychique.

Les vents solaires ont ceci de particulier que, comme tous les vents, ils bousculent et balayent, mais en plus ils réinforment ce que nous sommes, à notre insu. Nous n’avons pas de prise sur eux, nous ne pouvons pas les éviter, nous en protéger ou nous soustraire à leur influence. L’information qu’ils contiennent traverse les couches atmosphériques et la matière. Ils viennent s’adresser avant tout au Soleil central de la Terre.

En tant qu’organismes vivants de surface, nous sommes en “première ligne” de réception de ces vents et des informations qu’ils nous apportent. Mais ces infos ne s’adressent pas à notre corps émotionnel ni à notre corps mental comme les médias auxquels nous sommes habitués dans notre société humaine. Elles s’adressent à notre Être profond, solaire, par le biais de nos gènes, et cela crée des perturbations car nous sommes bouleversés à notre insu.

Nous ne sommes pas suffisamment conscients de l’existence de ces vents inéluctables et de leur puissance prioritaire quant à notre structure fondamentale et en corollaire quant à nos fonctionnements.

L’afflux d’informations qui descendent des hauts champs vibratoires pour chercher à atteindre les profondeurs de la Terre, donc en fractal les profondeurs de notre matière, notre ADN, génère une friction intérieure, une tension intense inconsciente.

À l’extérieur, en surface, cette intensité de friction intérieure produit principalement des bugs, de la confusion, de l’incohérence, des difficultés à rester présent au cœur de l’instabilité. Il est fondamental de prendre conscience de ce phénomène afin d’adapter nos compréhensions et nos comportements. Il s’agit d’intégrer qu’au moment de l’afflux de vents solaires, nous sommes des récepteurs de la vague électrique et que nous devons accepter la part instable qui en découle.

Les êtres conscients et responsables ont souvent à cœur de comprendre et de donner du sens à ce qui leur arrive dans le présent. Ils cherchent des causes aux effets, et se plaçant au centre de leur expérience, ils analysent les circonstances extérieures comme des conséquences de leur état vibratoire intérieur. Cela est vrai, bien sûr, en grande partie, dans un certain champ du réel. Mais cela n’est pas opératif quand il s’agit des vents solaires. Les vents solaires balayent tout et tous, ils constituent une reprogrammation globale, et face à cela les individus n’ont pas de prise ni de pouvoir.

Extrait de « L’accueil du vent solaire » – https://archere-stellaire.wixsite.com/

Source :https://pressegalactique.com/2019/10/21/impact-de-vents-solaires-attendu-le-24-25-octobre-2019/


Votre contribution volontaire aide à maintenir ce site ouvert.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !