Bien-aimés, maintenant nous allons parler d’amour, de la valeur de l’amour.

Pourquoi chercher l’amour ? Parce que vraiment, à partir du moment où vous prenez forme, vous cherchez l’amour. Vous voulez savoir, “Où puis-je le trouver ? Comment puis-je le conserver ? Je veux être aimé, et je veux donner de l’amour.”

Vous connaissez le sentiment qui se produit quand vous êtes amoureux, quand vous êtes dans l’espace de l’amour avec un projet sur lequel vous travaillez, avec un poème, avec une autre personne, avec un animal bien-aimé. Vous laissez les limites de ce que vous avez dit vous même être détendu un moment ou deux ou même plus longtemps, et vous vous permettez d’étendre dans la vibration qui est votre vraie nature divine, la nature de l’amour.

Maintenant, repensez à l’époque où vous êtes tombé amoureux de quelqu’un, où il n’y avait rien d’autre au monde que cette seule personne et où vous sentiez que vous étiez dans le flot avec cette personne, qu’elle soit humaine ou à quatre pattes. Vous êtes amoureux de celui-là, et le cœur s’ouvre. Vous vous sentez plus que le personnage d’un seul individu. Vous vous sentez expansif et vous vous sentez dans le lieu qui ne connaît pas de frontières, du moins pour un moment ou deux et peut-être plus longtemps, parce que ce sentiment est ce que vous recherchez.

Vous connaissez le sentiment de la Source. Vous connaissez le sentiment d’où vous venez, soi-disant. Maintenant, vous n’avez jamais quitté la Source. C’est vous, le divin Vous, et vous y êtes tout le temps, mais il y a des moments où votre attention est portée sur quelque chose qui semble être en dehors de vous.

Quand vous sentez que vous êtes tombé amoureux de quelqu’un, ce que vous avez fait, c’est de supprimer la limite de ce que vous avez dit, “Eh bien, c’est moi, et c’est vous, et je suis amoureux de vous”. En même temps, toujours et pour toujours, vous ne faites qu’Un avec celui-là – toujours et pour toujours. Dans la vérité, maintenant écoutez bien, vous faites ce que vous voyez que l’autre est en train d’être.

Donc si vous voulez connaître l’amour dans votre vie, vivez dans l’amour. Dites : “Tout ce que mes yeux voient, tout ce à quoi mon cœur s’ouvre, je suis amoureux de cela”, parce que vous l’êtes. C’est là que vous vivez. C’est là que vous existez, c’est l’amour. Tout le reste n’est que superflu. L’amour est votre vraie nature. Même quand vous voyez ce qu’on appelle un étranger, ce n’est pas un étranger pour vous. Ce sont des êtres que vous connaissez très bien ; autrement, ils ne seraient pas dans votre réalité Vous les connaissez d’avant que le temps ne commence, car le temps est une construction.

Flash info : Il y a des réalités qui ne connaissent pas le temps. Ils ne sont pas sous la pression de “devoir”-doivent être à un certain endroit à un certain moment et, “Mon Dieu, je ferais mieux de me dépêcher d’y aller.” Il y a des réalités qui sont juste – pas de mesure du temps, pas de jugement du temps, juste l’existence (espérons-le) dans l’amour. C’est ce que vous vous faites pour vous-même. A-t-elle de la valeur ? Oh, oui, oui. Et plus vous vous y connectez, plus vous ressentez de valeur, plus vous êtes amoureux.

Vous êtes en train de réaliser maintenant que tout ce qui vous entoure est céleste, est du royaume angélique. Les anges, c’est vous. Ils viennent, ils travaillent avec vous, et plus vous les invitez à être dans votre esprit, dans votre conscience, plus vous les sentirez. Il ne peut en être autrement. Ils voyagent toujours avec vous partout où vous allez. Toujours, l’amour voyage avec vous et veut être éveillé à tout moment. Tout ce que vous avez à faire, c’est de dire : “Je suis amoureux.”

Rien ne peut vraiment pénétrer l’amour dont vous vous entourez. Maintenant, oui, il y a des moments où vous sortez de cet amour pour un moment ou deux. Mais l’indice pour savoir l’amour que vous êtes est le sourire. Chaque fois que vous souriez, vous ouvrez la porte à la reconnaissance de l’amour, de l’amour que vous êtes et que les autres sont.

Beaucoup de frères et sœurs recherchent l’amour. Beaucoup de frères et sœurs pensent que s’ils peuvent trouver quelqu’un qui les aimera, cela les rendra complets. Ils sont déjà complets, mais quand vous leur souriez, quand vous êtes heureux d’être avec eux… maintenant, je sais qu’il y en a qui rendent les choses un peu plus difficiles à cause de leur attitude, mais comme vous allez continuer à vous aimer, c’est contagieux.

La réponse à tous ceux qui cherchent l’amour est de commencer à le donner. C’est le secret. Vous voudrez probablement leur dire que c’est la Vérité à un moment donné s’ils le demandent, et ils le demandent toujours. Il y en a qui veulent trouver l’amour. Suggérez-leur d’aimer celui qui se tient devant eux, même ceux qui leur font passer des “moments difficiles”. Aimez celui-là, parce que si vous pouvez aimer celui qui semble donner du fil à retordre, vous pouvez aimer n’importe qui. Du moins, c’est ainsi que les humains le comprennent.

S’il y a quelqu’un qui semble vraiment vous frotter dans le mauvais sens, essayez de lui sourire. Soyez dans la bonne humeur lorsque vous parlez avec eux. Vraiment, s’il le faut, cherchez leurs bons points, mais vous n’avez même pas besoin de faire grand-chose. Il suffit d’appuyer sur le bouton intérieur qui dit : “L’amour qui sort, attention.” Vous avez ce bouton sur vous tout le temps, et à tout moment.

Soyez heureux. Vous connaissez ce slogan, et c’est le secret. Cela ne coûte rien si ce n’est la décision de s’entraîner à le faire. Je sais qu’au début, on dirait : “Je ne fais que jouer la comédie.” Allez-y, allez-y. Jouez la comédie. Voyez si ça fait du bien.

L’esprit humain a appris à analyser, à tout démonter et à se demander ce qui se passe. “Comment puis-je l’améliorer ?” L’esprit humain est un piège. Le cœur humain – maintenant, je ne parle pas du physique, mais je parle du cœur d’amour qui réside en vous. Tout ce que vous avez à faire, c’est de l’allumer. Laissez-le s’exprimer, et vous verrez des miracles.

Vous le voyez déjà, parce que quand quelqu’un s’approche de vous et qu’il est si contrarié par quelque chose, vous êtes très gentil avec lui. Vous souriez autant que vous le pouvez et vous vous occupez de ce qu’ils pensent être le problème, et vous les reconnaissez. C’est vraiment ce qu’ils recherchent. Ils veulent qu’on les reconnaisse, mais ils pensent qu’il doit y avoir une raison pour laquelle ils doivent s’adresser à vous et vous ferez ce qu’il faut pour eux.

Tout ce que vous avez à faire avec les autres, c’est de leur sourire et de les aimer, car c’est ce qu’ils recherchent. C’est ce qu’ils estiment manquer.

Quelle est la valeur de l’amour ? C’est sans prix. C’est une valeur en soi. Est-ce que ça guérit ? Oui, c’est la guérison. C’est la guérison de la situation. C’est une guérison pour le corps. Il y en a qui… Vous avez un exemple, une histoire, une histoire très vraie de quelqu’un qui est bien connu et qui souffrait de ce qu’on appelle une maladie incurable. Il est allé à l’hôtel, y est resté et a regardé des films drôles toute la journée ; il s’est trouvé en train de rire, de se sentir heureux, de ne pas s’inquiéter de sa “condition”. Que s’est-il passé ? Il s’est rétabli. Il a quitté l’hôtel. Il est sorti et a vécu une longue vie après cela, une vie heureuse, parce qu’il a vécu dans l’amour. Il vivait dans un endroit où il connaissait sa valeur, et la valeur était l’amour.

Maintenant, vous venez au monde avec certaines idées préconçues. Vous apportez avec vous un certain souvenir de la vibration, même en tant que petit, et vous le voyez si vous êtes un parent de plusieurs petits dans la famille. Il y en aura un qui viendra à l’expression humaine et pleurera et ne s’arrêtera tout simplement pas pendant six mois. Un autre membre de la même famille entre et se tait, regarde autour de lui, “Où est cet endroit ? Qu’y a-t-il de nouveau ici ? et sourit, parce qu’il y a tant de choses à découvrir. La même famille, les mêmes gènes biologiques, et pourtant une façon différente de voir cette nouvelle vie à explorer et à comprendre.

Ceux d’entre vous qui sont de familles nombreuses, ceux d’entre vous qui en ont eu beaucoup dans la famille, vous en avez vu une grande variété. Et à mesure qu’ils grandissent, ils développent leurs propres caractéristiques, ce qui m’amène à un très bon point. Il se peut que le petit qui ressent dès le début que tout ne va pas bien, que son corps souffre et qu’il ressent : “J’ai faim, je veux ça, ça ne me plaît pas”. Ils ne le disent pas avec des mots, mais ils vous le font savoir. Ils sont contrariés à propos de tout. Ils vont probablement conserver ce modèle pendant un certain temps, jusqu’à ce qu’ils en aient assez.

Certains auront besoin de plus de persuasion que d’autres. Mais alors que vous êtes amoureux, que vous les aimez quoi qu’ils fassent, peu importe comment ils apparaissent, il y a une vibration. Maintenant, vous avez entendu dire, et c’est très vrai, que tout est énergie dans ce royaume humain, dans cette démonstration de vie. C’est de l’énergie. Ainsi, alors que vous vous tenez à la place de l’énergie d’amour, elle peut être ressentie ; elle peut être mesurée. Vous pouvez certainement le sentir ; vous vous sentez, “Je suis plus expansif. Je me sens vraiment bien aujourd’hui. Je t’aime.”

Si vous connaissiez l’amour dans votre vie, que ce soit. Oui, donnez-le-moi. C’est contagieux. Vous avez trouvé cela vrai. J’en ai observé d’autres qui vivaient la vie la tête baissée. “Personne ne m’aime. Personne ne m’aimait depuis le début. Je ne sais pas pourquoi je suis là.”

Eh bien, vous êtes ici pour donner de l’amour. Vous êtes ici pour donner de l’humour, pour alléger, pour être pour les autres la Lumière qu’ils ne voient pas tout à fait par eux-mêmes. Vous êtes ici pour faire des blagues, pour prendre la vie à la légère, et vous n’avez même pas besoin d’être le comédien. Vous n’avez qu’à profiter de la vie et profiter de qui est en elle avec vous.

Alors, quelle est la valeur de l’amour ? En vérité, vous ne pouvez pas mettre un prix dessus. La valeur de l’amour comporte de nombreux dons – le don de la guérison du corps, des émotions, même de l’âme, l’âme qui a été troublée. Il a le don de rentrer à la maison, de ne pas avoir à lutter et à s’efforcer, de lire tous les bons livres et d’aller à toutes les bonnes classes ; le don d’être arrivé, le don de trouver la perle qui est sans prix, et pourtant c’est tout ce que vous avez cherché.

Qu’il en soit ainsi.

– Jeshua ben Joseph (Jésus)
en s’exprimant à travers Judith coates

Traduit par Marie-Louise pour https://messagescelestes.ca


ATTENTION: Votre discernement est requis par rapport à ces textes.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

- POSER UN GESTE D'AMOUR -
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre