Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/la-maladie-de-crohn-definition-symptomes-traitement/
RSS

La maladie de Crohn touche 4 à 5 personnes sur 100.000 en France. Comment se manifeste-t-elle ?

Qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI)* pouvant atteindre n’importe quelle partie du tube digestif, de la bouche à l’anus. Le plus souvent, elle frappe essentiellement le côlon (colite) ou l’intestin grêle (iléite), touchant indifféremment les hommes et les femmes. Elle est découverte généralement entre 20 et 30 ans mais peut survenir à tout âge. Elle évolue sous forme de poussées – on parle également de périodes d’activité de la maladie -, séparées de périodes de rémission (disparition des signes cliniques).

*Les MICI regroupent la maladie de Crohn et la recto-colite hémorragique, deux maladies caractérisées par l’inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes apparaissent lors des périodes dites d’activité. Selon sa localisation, la maladie cause des douleurs abdominales, accentuées après les repas, des diarrhées avec ou sans saignement, des fissures anales… L’état général est souvent affecté, avec une sensation de fatigue importante, un manque d’appétit, un amaigrissement et de la fièvre.
La maladie de Crohn générant des désordres vasculaires dans d’autres régions que celles du tube digestif, les poussées peuvent provoquer des manifestations articulaires, cutanées ou encore oculaires.

Quelles sont les causes ?

L’origine de la maladie de Crohn n’est pas encore totalement connue. Un gène de prédisposition a toutefois été identifié, sa mutation entraînerait un risque 40 fois plus élevé de développer la maladie. L’environnement est également suspecté puisque la maladie de Crohn se développe essentiellement dans les pays industrialisés. Enfin, le tabac a été clairement identifié comme facteur aggravant.

Quelles sont les complications ?

Lors de poussées intenses, la maladie peut provoquer le rétrécissement d’un segment intestinal découlant dans certains cas sur une occlusion. Il peut également y avoir un abcès aboutissant à une fistule, c’est-à-dire que l’intestin malade s’ouvre sur un autre organe. Enfin, la maladie de Crohn, comme toutes les MICI, multiplie par 2 à 2,5 le risque de cancer colorectal.

Quel est le traitement ?

Les causes étant inconnues, la maladie de Crohn ne se guérit pas encore. Les traitements médicamenteux visent à combattre les inflammations lors des crises mais aussi au long cours. Un traitement à base d’anti-inflammatoires, ou de corticoïdes si les premiers sont inefficaces, est prescrit pendant les poussées. En outre, des immunomodulateurs sont administrés en traitement de fond.

Teaser “explique moi les biothérapies, les malades en parlent” de WEBTV AFA sur Vimeo.

Pour contrecarrer les effets des diarrhées, une supplémentation en fer, vitamines (notamment B9), zinc, magnésium, peut se révéler utile.
Si au bout d’une dizaine d’années, les traitements ne portent pas leur fruit ou en cas de complications, une intervention chirurgicale peut être pratiquée pour retirer le segment d’intestin le plus affecté.

Des liens pour s’informer

>> L’Association François Aupetit

>> Le dossier d’information de l’Inserm

>> La Société nationale française de gastro-entérologie

De la doc’ utile

La médiathèque (brochures à télécharger, vidéos…) de l’Association François Aupetit

Source: https://www.sciencesetavenir.fr


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/la-maladie-de-crohn-definition-symptomes-traitement/
RSS