La roue du Samsara est un processus de parcours cyclique qui se situe en dehors du temps qui va se perpétuer indéfiniment, mais qui peut s’arrêter à n’importe quel moment, car si une étape manquait, les suivantes n’auraient pas lieu.

Ce chemin représente les 12 étapes psycho physiques et constitue l’expérience de l’existence. C’est la structure corps-esprit qui fait l’expérience d’Être.

L’éveil de l’esprit peut se réaliser en faisant sauter au moins une étape.

– 1 L’ignorance

C’est le temps zéro. C’est une étape aveugle, un trou noir avant que quelque chose apparaisse, lorsque l’autre a disparu, ce qui précède le maintenant.
Elle est représentée par un aveugle avec un bâton. C’est une ébauche de la représentation, son début. L’esprit n’est pas immobile, il a déjà la pulsion qui va l’amener à l’étape suivante.

– 2 Le Karma

C’est la réapparition des tendances que l’esprit se rappelle des expériences précédentes.

Le karma modèle le potentiel d’expérience.

La naissance est le résultat karmique déterminé lors des expériences précédentes. C’est l’expérience du conditionnement de l’esprit.

Cette étape est représentée par un potier. Le pot ne dépend pas de la terre glaise, mais de la façon dont elle est modelée : le potier est le réseau karmique, il façonne.

– 3 La conscience de renaissance

C’est l’inscription de ce karma qui va envoyer l’ébauche de ces expériences, une émotion, une pensée.

Cette étape est représentée par un singe: très susceptible, très agité, très instable, curieux.

– 4 Nom et forme

L’esprit commence à s’identifier à l’individu. C’est l’étape psychophysique.

Chaque expérience est identifiée comme ceci ou comme cela (le commentaire – le nom – l’image commentée est la forme). Le nom est une ébauche du langage.

Cette étape est représentée par deux personnes dans un bateau : on est coincé entre l’identité psychique et physique, cohabitation esprit – corps.

C’est l’étape de la pensée discursive.

– 5 Les six domaines

Six possibilités sensorielles et mentales. L’esprit est dans une identité psychophysique, donc va faire des expériences. L’inscription sensorielle implique un fonctionnement sensoriel.
(Agréable, désagréable, indifférent dans le domaine psychique et physique : six domaines)

Ici, on voit les fenêtres d’une maison : on a l’impression que l’on peut faire plusieurs expériences en même temps.

C’est faux. L’esprit peut passer rapidement d’un domaine à l’autre, d’où impression de voir, d’entendre et de penser en même temps.

Le singe passe d’une fenêtre à l’autre, la conscience passe d’un objet à l’autre.

L’esprit à la même nature que l’expérience qu’il fait et vis versa.

L’esprit se limite, mais fait l’expérience de ses limites.

– 6 et 7 Contact/perception

Ces consciences sensorielles vont amener le contact : on voit, la vue est appelée contact.

La fonction sensorielle est une perception où les contacts sont très forts.

Cette étape est représentée par un être qui reçoit une flèche dans l’œil et par un couple qui s’accouple (quelquefois inversé avec la réception) : la rencontre est « frappante », le degré d’union ou d’investissement est très fort.

C’est le domaine de la sensation.

– 8 Soif

C’est le besoin de répéter cette même expérience, ou refuser l’expérience ou de rester indifférent.

Il y a tendance à fixer l’expérience, la figer, la copier, la posséder, la saisir. Il y a envie de satisfaire les pulsions. L’esprit à tendance à se bloquer sur ce qui s’est passé : raison – attraction – répulsion.

Ici, on voit quelqu’un qui boit.

Il s’agit d’un ressenti au niveau physique ou psychique. La soif est le besoin du passage à l’acte pour décharger la tension.

– 9 Saisie

C’est le besoin de posséder, de saisir l’expérience. L’esprit a tendance à se bloquer pour des raisons de répulsion ou de saisie. C’est une formalisation, un passage à l’acte.

On voit ici un homme qui saisit un fruit sur un arbre : cela correspond au besoin et au fait de s’accrocher à l’expérience.

Notion d’ego (« propriétaire qui tient, qui s’approprie »). Ce qui se passe en moi, c’est « mon truc », mon expérience.

L’ego est un sujet propriétaire ou victime de l’expérience. Ce n’est pas une identité d’ego, mais plutôt une fonction.

L’ego naît lorsque l’esprit se fixe sur une expérience pour l’accepter ou la refuser.

– 10 Devenir action

C’est l’action vers une naissance de quelque chose de vécu.

Cette étape est représentée par une femme enceinte.

– 11 Naissance

La naissance est l’étape de l’apparition complète de la conscience. Elle engendre le sujet, l’expérience du sujet. Elle représente la fécondation.

Cette étape est représentée par une femme qui accouche.

– 12 Vieillesse – Mort

Les éléments de la perception vont se désagréger : la conscience s’arrête.

Là, on voit un cadavre qui est emmené au charnier.

Le cadavre, c’est ce qui reste de l’agrégat. Il ne sert plus à rien pour la conscience.

Le bouddhiste pense que l’esprit confus peut rester attaché à ce qui reste du corps; Il a donc du respect pour le cadavre, mais ne voit aucune utilité au culte des morts (le cadavre était considéré comme sans valeur; il fallait donc s’en débarrasser.)

* Les étapes 1 à 2 représentent le passé, parce que c’est ce qui précède le «maintenant» = Bardo de la vacuité

* Les étapes de 3 à 10 représentent le présent : on peut reconnaître les faits du passé.= Bardo du devenir

* Les étapes 11 à 12 représentent le futur, parce que lorsque le devenir est lancé, la naissance du prochain état de conscience est prévue, naissance elle-même transitoire.= Bardo de la vieillesse et de la mort

Le présent : chacun de nous est le résultat de son passé en termes d’ignorance et de karma.

Le futur sera la conséquence du présent et va déterminer la prochaine naissance, prochaine pensée, prochaine journée.

Ce qui explique assez bien le but de la vie : passer de l’ignorance à la mort pour une prochaine naissance

(La renaissance bouddhique est un processus de répétition.

Ce n’est pas la même personne qui renaît, mais ce n’est pas une autre. Le vécu personnel est le même, avec une autre personnalité, une autre caractéristique.
dans une demi-heure, chacun sera une autre personne, la conséquence des autres personnes précédentes, tout en étant la même. : C’est une renaissance.)

Passer de l’état d’aveugle à l’état de cadavre, après apparition complète de la conscience, conscience qui n’a plus besoin de corps.


ATTENTION: Votre discernement est requis par rapport à ces textes.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

- POSER UN GESTE D'AMOUR -
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre