Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/la-theorie-des-six-degres-de-separation/
RSS

Savez-vous en quoi consiste la théorie des six degrés de séparation ?

Croyez-vous qu’il serait facile de rencontrer votre acteur favori ou les membres du groupe qui vous passionne depuis des années? Selon la théorie des six degrés de séparation, ce ne serait pas compliqué. Cette hypothèse établit que n’importe quel habitant de la planète est connecté à tous les autres au travers de six relations personnelles, de connaissances ou d’amis.

Par conséquent, nous pourrions arriver jusqu’à n’importe quelle personne de la Terre à travers cinq intermédiaires. Imaginez que vous souhaitez enfin connaître le célèbre acteur Will Smith. Vous avez peut-être un proche qui travaille dans une agence de publicité. Son chef a peut-être déjà travaillé aux Etats-Unis. Où connaît un représentant d’artistes qui a collaboré avec un musicien. Lequel travaille parfois avec l’acteur. Cela semble complexe, mais vous pourriez avoir des surprises.

Les débuts de la théorie des six degrés de séparation

Cette curieuse théorie a initialement été proposée par l’écrivain hongrois Frigyes Karinthy en 1930n à partir d’un conte appelé Chains. Selon cet écrivain, l’idée de la théorie des six degrés de séparation se base sur le fait que le nombre de personnes que nous connaissons grandit exponentiellement avec le nombre de relations dans la chaîne.

Ainsi, seul un petit nombre de liens serait nécessaire pour que l’ensemble des individus qu’une personne pourrait connaître équivaille à toute la population de la planète. Ce concept a été repris par le sociologue Duncan Watts dans le livre Six degrees: the science of a connected age.

six degrés de séparation

Le fonctionnement de la théorie des six degrés de séparation

Bien sûr, cette théorie doit s’appuyer sur des nombres. C’est pour cela que l’on établit une moyenne des personnes que chaque individu peut connaître. Selon la théorie des six degrés de séparation, chaque personne du monde connaît à cent autres personnes, que ce soit des amis, des membres de la famille ou des collègues de travail. Même si, au début, nous aurions du mal à énumérer cent personnes que nous connaissons, il suffirait de jeter un rapide coup d’œil à la liste d’amis de n’importe quel réseau social pour voir que c’est non seulement possible mais surtout assez habituel.

Si chacune des 100 personnes que nous connaissons est liée à 100 autres personnes, le nombre augmenterait à 10.000 au second lien de la chaîne. En principe, nous ne connaissons pas la majorité de ces 10.000 personnes. Or, en demandant à nos amis ou à notre famille de nous les présenter, ce serait relativement simple.

Evidemment, l’hypothèse considère aussi qu’aucune des 100 personnes que nous connaissons n’a de relations en communs avec les 10.000 suivantes. Même si ce n’est pas vrai dans la pratique, il faut aussi prendre en considération la possibilité que ces personnes que nous connaissons aient eu accès à plus de 100 personnes. Cela équilibrerait la situation.

En poursuivant avec les différents échelons de la chaîne, nous pourrions voir le nombre augmenter à 1.000.000 personne. Puis, à l’étape suivante, à 100.000.000. Au cinquième niveau, nous atteindrions les 10.000.000.000. Et au niveau final, le sixième, les 1.000.000.000.000 personnes. Ce nombre est supérieur à la population totale de la planète. Les relations que les membres de la chaîne ont en commun pourraient donc se compenser sans problème.

La théorie des six degrés de séparation et le networking

Cette théorie est extrêmement liée au concept de networking. Il s’agit d’une pratique professionnelle et entrepreneuriale basée sur la création d’un solide réseau de contacts utiles. Par ailleurs, étant donné que c’est une façon assez efficace de trouver un travail, le networking se développe beaucoup parmi les étudiants universitaires qui veulent s’intégrer dans le monde du travail. C’est là qu’entre en jeu la théorie des six degrés de séparation: elle aide à établir des relations professionnelles intéressantes.

six degré de séparation

Prenons un autre exemple: le concierge d’un hôtel connaît le propriétaire de ce même établissement. Celui-ci connaît le propriétaire d’un hôtel plus prestigieux qui, à son tour, connaît une personne importante du gouvernement. Et cette personne connaît le président. Ainsi, avec seulement cinq relations, nous sommes passés du concierge d’un hôtel au président. Bien sûr, les relations ne doivent pas automatiquement être des relations d’amitié solide. Dans la majorité des cas, cela ne se passera pas ainsi. Cependant, ce n’est pas nécessaire pour pouvoir établir une relation.

Pouvoir établir une relation avec n’importe quelle personne d’une façon apparemment simple est incroyablement utile pour avoir des opportunités professionnelles. Penser au nombre de relations dont nous pourrions avoir besoin pour atteindre une certaine personne est également curieux et amusant.

Source : https://nospensees.fr/la-theorie-des-six-degres-de-separation/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/la-theorie-des-six-degres-de-separation/
RSS
snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake