Bulletin mensuel du 13 octobre 2019.

À l’intérieur et à l’extérieur de votre planète, l’intensité des divers rayons d’énergie augmente de manière exponentielle, révélant les divers aspects de l’Amour, gage de Vérité, la seule énergie qui puisse favoriser l’Éveil et ramener dans l’Unité. Il faut rappeler que, de plus en plus, les énergies vous parviennent directement du Grand Soleil central de votre galaxie et de la ceinture de photons, que vous traversez, ce qui vous élève dans un état dans lequel l’espace et le temps semblent s’abolir.

Toutefois, pareille intensité énergétique peut, par moments, représenter tout un défi, quand il importe autant de vous élever au-dessus de la mêlée et de vous maintenir dans l’harmonie et l’équilibre, en évitant de sombrer de nouveau dans la dualité. Sans compter que, dans la présente phase, beaucoup de sollicitations d’implications se présentent à vous, ce qui pourrait facilement représenter un risque de surcharge et d’épuisement, si vous n’y prenez garde, surtout vous, les hyperactifs.

À prime abord, le mois de septembre a pu vous paraître plutôt calme, ce qui, au-delà des apparences, n’était pas du tout le cas. Beaucoup de choses bougeaient autant dans la vie personnelle que dans la vie collective. L’expérience ressemblait un peu à une randonnée dans un sentier familier où, soudain, tout pouvait se transformer en une réalité complètement différente de celle à laquelle vous vous attendiez. Dans certaines portions du sentier, au moment où vous vous y attendiez le moins, vous pouviez rencontrer des obstacles apparemment infranchissables que vous ne parveniez pas moins à franchir, sans trop comprendre comment.

En ce moment, vous continuez de découvrir des déclencheurs puissants qui vous fournissent des indices sur un autre plan de la Grande Réalité. Par la surprise, ces aperçus peuvent aussi bien vous couper le souffle que vous remplir de crainte. Vous ne pouvez que reconnaître leur réalité et comprendre que le principal défi actuel réside dans la nécessité d’élever votre conscience contribuant, du coup, à l’élévation de la conscience du plus grand nombre des vôtres sur un plan de la Vérité qui n’a jamais été exploré jusqu’à présent.

Le plus grand et le plus bouleversant des événements de septembre s’est produit juste après le 20 septembre, au moment des démonstrations considérables, à travers le monde, pour amener les décideurs à s’occuper des causes des changements climatiques. N’avez-vous pas trouvé touchant ce fait que des millions de personnes défilent dans les rues pour changer l’avenir de votre planète? Mais voilà que, soudain, alors que vous en étiez encore à vous réjouir de la réussite de cet événement mondial, tout a basculé. En un rien de temps, des sources malveillantes ont présenté la chef de file des militants de la lutte contre le réchauffement climatique, la jeune suédoise Greta Thunberg, comme un pion de forces secrètes malicieuses.

Il ne nous appartient pas de trancher le débat qui fait rage, par rapport à son intégrité et à son indépendance d’esprit, mais nous avons pu constater, comme vous, qu’il s’en est suivi une rapide et énorme division entre des gens qui, jusque-là, partageaient des croyances similaires. Trop prévisible, dans le contexte actuel des polarisations extrêmes, la grande fracture n’a pu que devenir de plus en plus complexe. Nous entendons par là que cette grande division ne se réduit plus à deux factions opposées, mais qu’elle s’exprime par des divisions à l’intérieur des divisions et par d’autres divisions à l’intérieur des premières divisions qui se divisent encore et encore. Certaines divisions restent voilées tandis que d’autres gagnent en évidence.

Les divisions les plus perceptibles ressortent des organisations politiques : d’une part, il y a les membres qui ont cédé aux intérêts des grandes entreprises et, d’autre part, ces autres qui souhaitent toujours rester au service de leur population particulière. Elles s’ajoutent à ce partage inéquitable des richesses du monde entre le un pourcent de la population mondiale et tous les membres de l’humanité. Tout démontre la scission colossale entre ceux qui veulent exploiter la planète, jusqu’à la détruire le plus rapidement possible, sans tenir compte des conséquences, et ceux qui tentent de la préserver.

Dans la présente phase de polarisation extrême, une scission en appelle une autre et encore une autre, jusqu’à un morcèlement qui rend toute entreprise salutaire improductive. Le cas des vaccinations en donne un parfait exemple. La véritable question n’est pas de savoir si les enfants doivent être vaccinés ou pas, même si on pose généralement le problème sous cet angle, parce que nul ne peut nier l’existence de virus nuisibles qui apprennent rapidement à se défendre. En réalité, les opposants aux vaccins ne s’opposent pas à la vaccination proprement dite, ils s’inquiètent plutôt des ingrédients nocifs qu’ils peuvent contenir et du calendrier excessivement contraignant que comportent les séquences de vaccination.

Cette question des vaccinations s’est scindées en sous-questions, multipliant les factions, contaminant jusqu’à la sphère des membres de la société qui se disent éveillés. Pour les forces occultes, il deviendrait trop simple d’assurer que les parents puissent déterminer par eux-mêmes s’ils souhaitent faire vacciner leurs enfants ou pas. Il leur faut trouver des prétextes de division pour éliminer toute possibilité de dialogue et de compromis, ce qui complique la situation de l’humanité et contribue à la décimer.

Par bonheur, les Vents de la Transformation soufflent constamment sur la Terre, même qu’ils se sont amplifiés en septembre et qu’ils ne cessent de se renforcer en octobre. Vous ne pourrez attendre un intermède d’accalmie qu’en novembre. Il y a déjà quelques mois, nous vous avions annoncé que la phase du nettoyage achevait, que certains ne pourraient en nier l’évidence qu’en raison des séquelles qu’ils traîneraient encore, sans raison, donc simplement par manque de détachement et d’abandon. Au cours des derniers mois de la présente année, les Vents de la Transformation forceront ce détachement et cet abandon, ce qui pourra représenter, pour certains, une phase très déchirante. Car, de gré ou de force, les aspects sombres qu’ils se sont cachés, ont oubliés, ont négligé de transmuter, vont remonter à la surface, en cette fin d’année, pour une dissolution définitive.

Pour tout dire, la majorité des gens pourront être pris dans cette vague de nettoyage parce que, à leur insu, ils conservent encore des point d’attache avec certaines aspects de leur passé. Pour l’être incarné, son mental se démontre toujours plus réfractaire et astucieux qu’il ne le croit. Il n’est jamais aussi facile qu’il le pense de le remettre à sa place, soit au service du cœur dans la neutralité. Ainsi, beaucoup d’entre vous devront veiller à clarifier certains éléments de leur vie, de leur foyer, de leur lieu de travail, de leurs relations, des phases antérieures de leur existence. Vous devrez déterminer ce que vous entendez mettre en place et ce que, en conséquence, vous pourrez conserver sans encombrer l’espace que vous serez en train de dégager.

En fait, tout se passera un peu comme lorsque vous choisissez de nettoyer une pièce ou un espace qui en a grand besoin. À ce moment, vous gagnez à y ajouter des éléments qui y changeront l’énergie. Ainsi, ceux qui pensent avoir terminé leur ménage depuis un bon moment, alors que ce n’est pas le cas, pourraient se retrouver dans des situations qui les occuperont beaucoup, comme si leur emploi du temps se doublait. Il n’en faudra pas moins pour compléter le processus à la fin d’octobre et, au plus tard, en décembre, s’ils comptent s’apporter une nouvelle énergie, se lancer dans une nouvelle création, naître à une manière supérieure de vivre.

Certes, le thème du nettoyage a ressorti de nos propos au cours de nombreuses années. Et il nous faut vous avouer qu’il pourrait encore en être ainsi un bon moment puisque l’état de la Terre change plus vite que jamais. Mais nous devons ajouter que, en octobre, l’opération de nettoyage devrait se produire dans l’harmonie, parce que les énergies du mois supportent ce processus. Ainsi, très rapidement, vous devriez parvenir à changer l’énergie ambiante par la nouvelle énergie que vous voulez induire dans votre expérience. Tout ce qui devra prendre fin devrait dégager rapidement un espace pour l’avènement d’une réalité plus intéressante, satisfaisante, heureuse, ce qui devrait vous motiver à intervenir au plus tôt. Comme la signature énergétique du mois d’octobre comporte un aspect de célérité, par rapport à ce qui se passe habituellement, les délais de remplacement devraient s’amenuiser.

Vous voilà prévenu : vous ne devrez pas vous surprendre si, au cours du présent mois, vous deviez être appelé à mettre de l’ordre dans un aspect ou un autre de votre existence pour la rendre meilleure ou plus cohérente. Ce réaménagement ou cette réorganisation devrait servir de prélude à ce qui pourrait se passer dans les prochains moins. Dès lors, tout contribuera à vous aider à passer à travers le miroir, à accéder au monde nouveau.

***

Vous vous apprêtez à faire la Grande Traversée, à passer de l’expérience du microsome à celle du macrocosme. C’est-à-dire que, pour ceux qui s’y sont dument préparés, le mois d’octobre devrait servir à produire un bond quantique libérant une grande quantité d’énergie d’une intensité prodigieuse afin d’assurer la transcendance du monde des apparences, du monde de la densité et la dualité. À votre insu, il se passe déjà tellement de choses, que nous avons-nous-même du mal à en préciser la nature et la portée. De toutes les directions, il parvient jusqu’à vous des énergies intenses sans vous permettre de vous dégager d’une infinité de détails contingents qui requièrent votre attention. Et ces énergies agissent sur plusieurs plans.

Nous évoquons un véritable paradoxe du fait que vous serez appelé à vous occuper d’aspects apparemment négligeables ou banals, pourtant liés à des transformations majeures. Vous passez d’une Ère sombre à une Ère de Lumière. Déjà, les notions de temps et d’espace ont changé. Aussi ne devez-vous pas vous surprendre d’en venir à croire qu’il vous est devenu impossible de percevoir la situation présente dans son ensemble. Pourtant, une grande partie de ce qui se trame dans le monde entier a pris une telle évidence que vous en savez plus que vous ne le pensez. Il vous suffit d’observer un peu en vous et autour de vous et de cesser de nier vos constats.

Par exemple, vous ne pouvez qu’avoir réalisé que les mauvaises herbes, fort envahissantes, d’une corruption profonde, même endémique, ont recouvert une grande partie du monde que vous connaissez, de sorte que vous ne pouvez en ignorer l’existence. Elles sont devenues une jungle dense qui recouvre tous les coins de votre planète. En campagne électorale, la plupart des hommes politiques, centrent leur campagne sur l’attaque des chefs des autres partis, à défaut de pouvoir présenter un projet inventif à leurs populations. En raison de la multiplication des crimes violents, il semble ne plus exister d’endroit intact et sécuritaire. Puis vous pouvez considérer les crises et les défis qui surgissent dans la plupart des pays et des institutions. D’une manière ou d’une autre, chacun d’entre vous se sent assiégé, submergé, menacé.

Ainsi se passent les choses au plan de la dualité. Mais il se produit aussi un mouvement considérable au-delà de la densité, régie par la dualité. Il s’agit d’un changement et d’un réaménagement sans précédent qui dépasse les notions usuelles que vous avez des mots «colossaux» ou «monumentaux». Pour ainsi dire, toutes ces transformations se passent au cœur des panneaux de contrôle internes de votre univers dimensionnel. C’est dire que ce phénomène nouveau, donc jamais expérimenté, parce qu’il ne s’était jamais produit jusqu’à présent, vous soulève vers un territoire totalement inexploré.

Comment dire? Le passage du microcosme au macrocosme exige qu’un être devienne de plus en plus petit, dans sa réalité extérieure, jusqu’à ce que son esprit ne puisse plus concevoir qu’il puisse exister une forme plus petite de lui-même. Dans la dissolution de l’ego, l’expérience peut se démontrer pénible, même souffrante, parce que le sujet en dégage l’impression qu’il perd sa liberté ou qu’il pourrait imploser à tout moment. Lorsqu’il parvient enfin à s’imaginer au-delà de sa petite taille, il atteint un point tournant, un point de renversement où tout s’effondre sur soi.

Pourtant, alors qu’il s’attend à un anéantissement de son être, il se sent devenir plus vaste, immensément vaste, plus vaste que vaste, parce qu’il n’existe pas de mot pour exprimer, en positif, cet état d’infinité, de plénitude, de totalité. Lors des premières réussites de cette inversion, la sensation devient plutôt inconfortable, puis horrifiante et affreuse, du fait que, dans la perte de tous les repères et la désorientation, elle représente un saut dans l’Inconnu. Dès lors, tout dépasse ce qu’il peut prévoir et imaginer. Le sujet se demande s’il ne pourrait pas exploser à tout moment et disparaître pour toujours. Par bonheur, peu à peu, il s’habitue à ce processus de renversement, qui commence par un rapetissement et qui se complète par une expansion qui finit, même, par lui permettre de passer du microcosme au macrocosme à une vitesse fulgurante.

Le mois d’octobre commence à induire la plupart des êtres incarnés dans une expérience similaire. Soudain, ils ont l’impression de faire l’expérience simultanée des extrêmes du microcosme et du macrocosme. Sans parvenir à l’exprimer dans ces mots, ils se ressentent à la fois sous-atomiques et infinis, ce qui peut les étourdir, les inquiéter, les épuiser; ils sont induits dans un état qui frôle l’écrasement, l’aplatissement, l’accablement, la submersion, de sorte qu’ils se retrouvent dans un état qui occulte le vague souvenir qu’il leur reste de ce qui constituait leur zone de confort. Autrement dit, ils ont l’impression que l’expérience les entraîne au-delà des limites du possible, ce qui devient trop exiger d’eux. S’ils pouvaient choisir de vivre uniquement dans le microcosme, plutôt que dans le macrocosme, ou l’inverse, elle leur paraîtrait passablement plus facile. Mais vivre dans les deux simultanément, cela semble dépasser leurs possibilités.

Ce n’est pas dire qu’il est forcément plus facile de vivre dans deux systèmes de réalité en même temps. Assez rapidement, tout le monde ambiant évoque la transformation de la chenille en papillon, sauf que nul ne peut être forcer une chenille, tant qu’elle est chenille, à se comporter comme un papillon. Nul ne peut davantage poser des ailes à une chenille dans l’espoir que celle-ci se mette à voler, il ne peut qu’attendre patiemment que la chenille se métamorphose en papillon. Il n’empêche que, dans l’immédiat, les gens ne peuvent déjà plus faire les choses de l’ancienne manière, de cette manière qu’ils ont éprouvée et à laquelle ils se sont habitués, depuis belle lurette, mais qui est devenue caduque, parce qu’improductive. Mais ils n’en continuent pas moins de ramper à défaut de pouvoir voler sans entraves.

En ce moment, il n’est pas encore question de choisir entre deux mondes, d’expérimenter dans le macrocosme plutôt que dans le microcosme, car chacun vit dans tous les dimensions simultanément. Chacun se rapproche de la conscience du Moment éternel. Lorsqu’un être vit cette expérience pour la première fois, il éprouve de la gêne, de l’inconfort, de la confusion. Dans son esprit, il est confronté à trop d’apparentes contradictions quasi irréductibles ou irréconciliables. Il ne souhaite qu’une chose : se tirer au plus vite de l’étrange et inquiétante zone de transition.

Nous le savons fort bien, plusieurs d’entre vous ne demandent pas mieux que de quitter complètement le monde de la densité, sauf qu’ils ne peuvent pas encore en nier l’existence et les impératifs. Ils restent pris dans les rets de la dualité, ce que les actualités favorisent. Ainsi, ils ne peuvent tout simplement pas échapper à ce qui, au quotidien, s’impose toujours à eux, les contingences de la survie. Mais ils doivent tout autant maintenir leur attention sur la Réalité nouvelle, qu’ils peuvent reconnaître à ses expériences exquises, sublimes, s’ils comptent finir par leur échapper.

Pour plusieurs, le mois d’octobre devrait commencer à résoudre ce dilemme : ils prendront peu à peu conscience qu’ils vident déjà dans une réalité considérablement élargie. Vous continuerez d’intervenir dans la densité, vous continuerez d’y faire ce qui s’impose, soit de répondre à vos obligations, mais vous constaterez que, en raison de votre expansion de conscience, les incidences de la dualité ont moins de prise sur vous. Sans trop s’en rendre compte, plus un être prend de l’expansion, plus il se détache de la densité. Pour le confirmer, vous verrez surgir des deux réalités, soit du microcosme et du macrocosme, des situations, des événements, des personnes ou des entités nouvelles, en plus de bonnes occasions de vous réjouir de plus en plus, de reconnaître que vous suivez la Bonne Voie. Mais grandira aussi en vous l’impression que les entités du Ciel et les peuples de la Terre attendent tous quelque chose de votre part. C’est alors que vous devrez réagir de manière appropriée, car vous devrez déterminer clairement les réalités que vous entendez alimenter, servir.

Cet ensemble du microcosme et du macrocosme ne représente pas un lieu, mais un état. Il forme un tout indissoluble. Aucun des vôtres ne peut se définir comme une chenille qui s’est collé des ailes ni comme un papillon rampant. Au-delà des conceptions mentales qui vous refrènent, vous limitent, vous emprisonnent, vous êtes les deux en même temps. Vous pouvez vous ressentir comme une chenille, mais vous êtes déjà un papillon, car, au-delà des apparences, vous êtes déjà né aux Royaumes supérieurs. Du reste, vous avez toujours participé des Royaumes supérieurs, dont vous n’étiez qu’apparemment séparé. C’est ce qui, en ce moment même, vous complique tellement l’existence, vous la rend si difficile et lourde, si déconcertante.

Il se peut que peu d’entre vous ressentent déjà ces malaises, même que certains peuvent les ressentir, sans parvenir à identifier qu’ils résultent des effets de ce déphasage. Tout cela fait partie de la Nouvelle Réalité d’An qui s’impose toujours, à tous, et de plus en plus.   C’est le réalignement des étoiles d’Orion, El (bleu), An (magenta) et Ra (rouge) qui commence à produire ses effets.

***

Les Aslans, cette fois, au nombre de quarante-quatre, rappliquent! Ces Lions majestueux aux ailes dorées vont rugir de nouveau d’ici la fin d’octobre, lançant à l’humanité leur deuxième appel à l’Éveil! Oui, les Aslans reviennent encercler la planète Terre et lui offrir la puissance de leur incommensurable Amour. Il s’agit là d’un fait capital qui ne s’était jamais produit dans le passé. Ils viennent demander aux êtres humains, en leur titre d’Êtres d’Amour et de Vérité, d’abandonner la dualité et de se joindre à eux, en s’élevant dans le Monde nouveau.

Peut-être apprécierez-vous que nous précisions que le groupe d’Aslans, qui s’apprêtent à occuper leur poste spécifique, autour de la Terre, formeront ainsi son Joyau de la Couronne, soit le noyau interne à la base de la Couronne (centre coronal), pour assurer l’activation du degré de conscience dont l’humanité a actuellement besoin, mais qu’elle n’avait encore jamais acquis. Lorsque ce phénomène se produira, il marquera le basculement final dans la Réalité nouvelle.

Bientôt, soit à un moment que nous ne pouvons préciser, parce qu’il relève de leur plan secret, ces nobles créatures subtiles rugiront, toutes en même temps, de toute leur puissance. S’agira-t-il d’un rugissement retentissant et soutenu d’une durée de plusieurs jours ou d’un rugissement concentré d’un instant, nous ne pouvons pas davantage le préciser? Mais ce que nous savons, c’est que ce rugissement simultané d’autant de ces entités, un ultra-son capable de traverser n’importe quelle substance, engendrera une onde cosmique de nature quantique qui fissurera et dissoudra nombre de couches de la densité, calcifiées au gré des âges.

Ce puissant rugissement résonnera très fortement à travers votre univers dimensionnel, et même au-delà, déchirant le tissu spatiotemporel qui ne pourra plus jamais reprendre la nature qu’il avait jusque-là. Ainsi, il remodèlera et il réinitialisera les codes d’El-An-Ra (les trois étoiles du Baudrier d’Orion) qui a longtemps maintenu votre monde dans un état de dualité. C’est à partir de ce moment que vous pourrez prendre conscience d’un changement radical qui aura élevé cette réalité dans une fréquence supérieure.

Il est probable que, pour compléter la transformation entreprise, les Aslans, au nombre de quatre-vingt-huit, reviendront en 2020. Mais vous pouvez compter que nous reviendrons à cette échéance au moment opportun.

***

Le moment est venu de franchir la trame des dimensions. En effet, en ce moment même, il se produit un phénomène d’importance sur les plans subtils. Même si les mots de vos diverses langues manquent pour le décrire, nous nous permettons de tenter d’établir le constat que nous en faisons, de notre poste d’observation. De ce qui se passe actuellement, il se dégage l’impression du remplacement de la boussole qui, jusqu’à présent, pouvait vous orienter. Parallèlement, il se produit aussi un repositionnement des horloges et des rouages cosmiques. Ainsi, des ondulations circulent, dans un va-et-vient, à travers les différentes chronologies cosmiques.

Dans les plans subtils, il en résulte l’impression que l’Unité et la dualité se tiraillent : au moment où tout semble fusionner dans l’Unité, tout bascule de nouveau dans la dualité, avant de s’effondrer. En vérité, nous décrivons là le terme de la dualité, ce qui impose un rajustement majeur. Au plan contingent, il semble que, comme reflet d’un miroir, l’effort concerté des êtres incarnés qui œuvrent pour assurer la Victoire de la Lumière fait naître un Lotus très pur. Chose certaine, pour le moment, les lignes temporelles et les mouvements cosmiques reconnaissables, qui épousent le mouvement d’un accordéon, offrent une apparence différente.

De ces divers constats, nous pouvons déduire que le mois d’octobre comportera des percées quantiques qui dépasseront les limites de votre imagination. Déjà, beaucoup d’éléments que vous attendiez se présentent et trouvent leur juste position. Ce qui se passe ne comporte aucune ressemblance avec tout ce que vous avez pu éprouver et ressentir auparavant. Actuellement, il flotte autour de vous et du monde une impression d’étrangeté du fait que, à votre insu, l’humanité s’est considérablement écartée de la carte du monde connu. Ainsi, vous constaterez de plus en plus que tout, de chaque époque, chaque monde, chaque domaine, chaque réalité, existe dans l’Immédiateté. Dans le Moment éternel, tout se retrouve et se déroule en même temps dans le moment unique du Présent.

C’est dire que, en ce moment, quelque chose est en train de changer dans le tissu de la réalité. Ceux d’entre vous qui se sont déjà ancrés dans le Monde nouveau doivent toujours, à l’occasion, intervenir au plan de la densité, régi par la dualité, mais ils découvrent qu’ils ne peuvent plus s’y prendre comme autrefois, ce qui les amène à s’en détacher. Ils ressemblent plutôt à des citoyens d’AN (la Réalité nouvelle) qui, au besoin, mènent des incursions dans la dualité sans jamais perdre leur lien avec le Monde nouveau. Ils interprètent autrement cette dualité, qu’ils acceptent mieux, parce qu’elle perd tellement de son emprise sur eux. Au contraire, pour beaucoup d’êtres humains, la dualité continue de leur sembler la réalité actuelle, ce qui n’est plus le cas du tout. Toujours plus, elle se fissure, se déchire, se perce de trous, perdant de sa vitalité. Chacun peut le reconnaître au fait qu’il éprouve un nouveau genre de fatigue qui résulte simplement du fait de vivre dans une réalité infiniment plus grande qui épuise leur véhicule physique, lent à s’adapter. Par manque d’habitude, vous pouvez encore ressentir un malaise assez constant, un relent de la peur de l’inconnu.

En octobre, certains d’entre vous connaîtrons une impressionnante métamorphose : ils développeront une envergure énergétique qui dépassera largement ce qu’ils ont cru être jusque-là. Le phénomène comportera une telle force qu’ils n’auront pas d’autre choix que de changer de système de croyance et de réorganiser entièrement tous les aspects de leur existence. Ils pourraient se retrouver dans des états des plans énergétiques ou en des endroits du plan physique qu’ils n’ont jamais connus dans le passé.

En principe, en octobre, tous les êtes incarnés pourront franchir le Voile d’Illusion et se retrouver dans les plans supérieurs. Ils pourront expérimenter des états d’être inconnus jusqu’alors ou ils pourront se rendre en des lieux qui leur restaient inconnus. Ils pourront même fusionner avec des aspects de leur Être essentiel qu’ils avaient oubliés depuis des éons de temps. Si cela vous arrive, tout à coup, vous aurez l’impression que la barrière invisible qui vous retenait dans votre ancienne position a disparu, pour s’être complètement dissoute. Vous ne rencontrerez plus la frontière artificielle qui vous empêchait de vous élever dans des plans plus élevés d’Amour et de Vérité. Vous pourriez appeler cette transposition le Retour à la Réalité véritable. Dès lors, vous ne trouverez plus d’obstacles à ce que vous êtes venu faire sur Terre, vous accéderez à des plans de conscience jusque-là apparemment inexistants et, surtout, inaccessibles.

Au cours de cette mutation, vous verrez s’effondrer les anciennes structures. Les débris qui surgiront de l’effondrement du long passé de l’histoire humaine, sur la Terre, servira de compost qui alimentera votre nouvelle vie. Comme il vous faudra renoncer à tant de notions que vous croyiez vraies, utiles ou pertinentes, vous pourriez en dégager l’impression qu’un marteau-pilon s’est abattu sur l’énorme vieux puzzle de l’histoire ancienne, celle de toutes vos réincarnations terrestres et, même, d’autres expériences dans d’autres mondes ou d’autres plans de conscience. En quelque sorte, il vous faudra donner une nouvelle configuration aux fragments de votre ancien puzzle, qui auront pris une nouvelle forme et feront surgir le nouveau et véritable paysage de votre univers. Le moment venu, il ne vous restera qu’à y entrer triomphalement monté sur un cheval blanc.

***

Il ne devrait pas tarder le moment de l’apparition de l’Étoile de l’Achèvement. Pour l’heure, sur votre planète, les bons et les méchants, les héros et les zéros, se côtoient… ou se chamaillent. Mais, chez certains d’entre eux, vous pourriez assister à des transformations bizarres : certains bons pourraient se transformer en méchants et, certains méchants, en bons. Vous pourriez même faire la connaissance de gens qui surgiront de l’ombre pour jouer un rôle charnière dans le monde et qui aideront à inverser la présente tendance négative de la trajectoire de l’humanité.

Pour le moment, la peur et la méfiance, sources d’insécurité et de repli, continuent de monter un peu partout dans le monde. Des forces sombres, celles qui, quoi qu’il arrive, s’investissent dans le maintien du règne de la dualité, en attisent la flamme. Même si elles ne détiennent pas les clés indispensables à la transformation mondiale qui s’impose, certains des vôtres se tournent vers l’une ou l’autre des religions, y cherchant le réconfort dont ils ont besoin pour traverser la présente période tumultueuse. Nous ne pouvons que vous rappeler que, dans la présente phase ascensionnelle, si cruciale, vous ne trouverez pas les clés dont vous avez besoin, dans les anciens endroits, dans les vieux cultes, dans les croyances dépassées.

À nombre d’égards, le mois d’octobre représente un précurseur de l’année 2020 qui vous fournira nombres d’indices sur la tangente de votre avenir personnel et collectif. Nous entendons par là que vous retrouvez dans la trame de l’année prochaine l’énergie qui s’insinue dans la bande de fréquence du présent mois. Ainsi, vous pouvez y trouver l’occasion de pratiquer le genre de navigation qui, l’année prochaine, vous servira si bien à voguer plus à l’aise sur les énergies fusionnées du microcosme et du macrocosme, qui s’y exprimeront avec plus de force.                        Déjà, les plus sensibles peuvent ressentir que le rythme ascensionnel s’accélère. Entre autre, il en ressort l’évidence dans le sentiment d’espoir qui renaît et grandit partout dans votre monde. Il pousse partout des graines de conscience qui éveillent de nouveaux êtres incarnés, ce qui fait grandir la joie collective. Le réveil se produit même en des endroits que vous n’auriez jamais pu prévoir.

Toutefois, nous savons que tout pourrait basculer à tout moment, c’est-à-dire que, dans le monde contingent, les événements pourraient prendre une tournure négative, plutôt que positive, mais, sur un plan plus vaste et plus vrai, nous percevons très clairement que tout se passe pour le mieux. Et le fait que beaucoup de gens choisissent de traverser le Voile d’Illusion, devenu si mince, pourrait rendre la présente situation irrévocablement constructive.

Pour vous encourager à rester constructif, dégagé de la dualité, nous vous proposons quelques observations encourageantes qui relèvent des Fréquences magiques de l’énergie des mondes supérieurs qui s’infiltrent de plus en plus dans votre réalité contingente. N’avez-vous pas remarqué que, dans votre existence, tout devient plus fluide, même que vous pouvez intuitivement en percevoir le lien spirituel? De plus en plus, votre propre expérience ressemble à l’expérience globale de votre monde parce que vous ne faites qu’Un avec lui. Ainsi, de plus en plus, vous vivez, à votre mesure, des expériences similaires à celles de la planète, ce qui commence par des sautes d’humeur à l’image des variations climatiques.

Encore, vous obtenez l’évidence que les synchronicités se multiplient dans votre expérience personnelle. Par exemple, vous pouvez entendre quelqu’un aborder un sujet dont, la veille, vous avez parlé à un membre ou l’autre de vos relations. Ou vous pensez à une personne qui communique avec vous l’instant d’après. Plus vous élevez votre pensée et mieux vous maintenez votre harmonie, plus ce phénomène grandit, jusqu’à devenir la trame de votre existence. Vous y comprenez que tout, partout, est inter-relié et l’a toujours été et que tout répond à ce sur quoi vous vous concentrez, consciemment ou inconsciemment.

Enfin, vous avez dû remarquer que vous faites de nouvelles rencontres étonnantes. Vous faites la connaissance de gens qui vous illuminent au premier contact et qui vous témoignent naturellement le plus grand respect. Vous ressentez qu’il s’agit de la reconnaissance d’un membre de votre famille spirituelle ou de l’entrée dans votre univers d’une personne que vous attendiez et qui vous sera d’un immense support. Pourquoi? Parce qu’elle partage le même idéal que vous et qu’elle vient s’offrir à vous assister dans la prochaine étape de la réalisation de la vision du monde que vous voulez apporter sur la Terre.

Ainsi, vous ne devriez pas vous surprendre que de plus en plus de vos semblables viennent vers vous, prévenus intuitivement de votre qualité d’être, pour demander conseil, obtenir du réconfort, même recevoir des câlins, trop inquiets des symptômes de l’Ascension qu’ils ne comprennent pas. Car il n’y a qu’une Entité lumineuse qui peut comprendre que, plus la situation se complique dans le monde, mieux elle annonce l’écroulement du vieus monde et l’apparition du Monde nouveau.

Mais vous découvriez bien d’autres raisons de vous émerveiller dans l’énergie explosive, remplie d’éléments de surprise, qui prévaudra jusqu’à la fin d’octobre… et au-delà, de manière à vous aider à clarifier et à libérer la trame de la prochaine phase de votre existence. Au chapitre des surprises, nous comprenons autant des réalités qui, à votre plus grand étonnement, disparaîtront pour toujours, que de nouveaux plans féconds, stimulants, salutaires qui sembleront surgir des nues. Vous devrez vous faire à un nouveau de degré de compassion, autant pour vous-même que pour les autres, qui ne niera plus jamais l’amour de vous-même ni la détermination ferme des limites de l’acceptation personnelle. Tout de même, vous devrez encourager davantage ce qui unit que ce qui divise.

Dans la présente phase chaotique, la meilleure manière de contribuer à l’avènement d’un Monde de Lumière, donc d’Amour et de Vérité, c’est de vous percevoir au Centre du Moyeu de la Roue cosmique et d’imaginer la restauration de votre planète dans son état de Nature vierge, sur laquelle toutes les créatures, à commencer par les êtres humains, perçus comme un Seul Être, œuvrent en harmonie. Vous pourrez compléter votre visualisation en répétant que, dans l’Ordre du Plan divin, tout se déroule toujours dans la Perfection. C’est ainsi que surgira la Terre restaurée, que vous réintégrerez le Paradis terrestre!

© 2019, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Originellement publié sur: www.larchedegloire.com (dans la section des «Bulletins»).


Votre contribution volontaire aide à maintenir ce site ouvert.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !