Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/laccueil-du-vent-solaire/
RSS

Le Vent solaire est là

Ce n’est pas un vent d’air, c’est le Vent de feu

Ce n’est pas un vent douillet, c’est le Vent des métamorphoses

Ce n’est pas un vent optionnel, c’est le Vent du crible

Ce n’est pas un vent facile, c’est le Vent du chaos

Dans ce Vent sois plus doux

Et plus fluide que jamais

Dans le flot, sans résister

Dans la paix, sans flancher

Le vent solaire est un afflux d’informations émises par le Soleil qui vient bouleverser les structures de la vie sur Terre. Apprenons à l’accueillir et le laisser nous offrir ses mises à jour en adoptant une attitude de cohérence intérieure.

Qu’est-ce qu’un vent solaire ?

Le vent solaire est l’environnement gazeux, le « bain interstitiel » propre au système solaire. Il est émis en permanence par le Soleil et il est l’environnement propice à l’équilibre des astres du système solaire.

Le vent solaire émane du Soleil, il est son expression gazeuse et il délimite le champ d’action du Soleil par rapport aux autres étoiles. C’est un flux de plasma composé de particules élémentaires chargées, des ions, des électrons et des protons, d’hélium principalement. Ce vent solaire « lent » ne dépend pas de l’activité solaire. Il est la toile de fond gazeuse de l’étoile Soleil. Il est constitué de particules d’hélium chargées électriquement, c’est-à-dire contenant de l’énergie et de l’information.

Les planètes qui gravitent autour du Soleil baignent dans ce champ, dont elles sont toutefois en partie isolées par leur bouclier électromagnétique et par leur atmosphère propre.

Lors des tempêtes solaires, révélatrices d’une activité intense du Soleil, et selon les phases du cycle solaire, des rafales de vent sont projetées des trous coronaux et viennent balayer les astres alentour. C’est ce qu’on appelle les éjections de masse coronale (EMC). Ces vents « rapides » interagissent avec les grilles électromagnétiques des astres sur lesquels ils arrivent.

Le champ magnétique des planètes filtre en grande partie ces vents, en tous cas repousse les particules, mais laisse passer l’information. Parfois le vent passe aussi matériellement, et déclenche orages magnétiques et aurores boréales.

Actuellement, le Soleil est percuté par la ceinture de photons galactique, ce qui l’informe et modifie sa structure fondamentale, et à son tour il expulse l’information engrangée et transformée à travers lui. Il s’agit essentiellement d’informations qui concernent les interactions entre les astres. Il reçoit l’information pour lui en tant qu’astre participant d’un ensemble d’étoiles, puis quand il est réinformé, il informe à son tour les astres qui dépendent de lui, les planètes, satellites, etc. Les EMC (éjections de masse coronale) sont ces décharges électriques d’informations.

Quand un vent vient informer la Terre, ce n’est pas du hasard : il offre l’information adéquate, celle qui est nécessaire. Cette information est prioritaire, elle vient toucher et transformer la structure informationnelle de la Terre et donc de tout le vivant matérialisé. Ce que la Terre a de particulier (par rapport aux autres planètes du système solaire notamment), c’est qu’elle est une des rares planètes d’incarnation matérielle en trois dimensions.

Et pour maintenir cette possibilité, il existe un équilibre très délicat géré par les interactions entre de puissantes forces, qui passe par les processus de Vie/Mort/Vie, de recyclage, de grilles éthériques successives aboutissant à la matière vivante, et par le biais de nombreuses consciences dont les consciences élémentaires, les règnes, les espèces.

Le vent solaire est un vent évolutionnaire

Quand l’information solaire arrive sur Terre, c’est pour favoriser le Vivant, et pas pour le tuer – malgré la propagande nous enjoignant de nous méfier du Soleil. Les rayons du Soleil sont notre première source d’énergie et de vitalité. S’exposer raisonnablement au Soleil est l’assurance d’une meilleure santé physique et psychique.

Les vents solaires ont ceci de particulier que, comme tous les vents, ils bousculent et balayent, mais en plus ils réinforment ce que nous sommes, à notre insu. Nous n’avons pas de prise sur eux, nous ne pouvons pas les éviter, nous en protéger ou nous soustraire à leur influence. L’information qu’ils contiennent traverse les couches atmosphériques et la matière. Ils viennent s’adresser avant tout au Soleil central de la Terre.

En tant qu’organismes vivants de surface, nous sommes en “première ligne” de réception de ces vents et des informations qu’ils nous apportent. Mais ces infos ne s’adressent pas à notre corps émotionnel ni à notre corps mental comme les médias auxquels nous sommes habitués dans notre société humaine. Elles s’adressent à notre Être profond, solaire, par le biais de nos gènes, et cela crée des perturbations car nous sommes bouleversés à notre insu.

Nous ne sommes pas suffisamment conscients de l’existence de ces vents inéluctables et de leur puissance prioritaire quant à notre structure fondamentale et en corollaire quant à nos fonctionnements.

L’afflux d’informations qui descendent des hauts champs vibratoires pour chercher à atteindre les profondeurs de la Terre, donc en fractal les profondeurs de notre matière, notre ADN, génère une friction intérieure, une tension intense inconsciente.

À l’extérieur, en surface, cette intensité de friction intérieure produit principalement des bugs, de la confusion, de l’incohérence, des difficultés à rester présent au cœur de l’instabilité. Il est fondamental de prendre conscience de ce phénomène afin d’adapter nos compréhensions et nos comportements. Il s’agit d’intégrer qu’au moment de l’afflux de vents solaires, nous sommes des récepteurs de la vague électrique et que nous devons accepter la part instable qui en découle.

Les êtres conscients et responsables ont souvent à cœur de comprendre et de donner du sens à ce qui leur arrive dans le présent. Ils cherchent des causes aux effets, et se plaçant au centre de leur expérience, ils analysent les circonstances extérieures comme des conséquences de leur état vibratoire intérieur. Cela est vrai, bien sûr, en grande partie, dans un certain champ du réel. Mais cela n’est pas opératif quand il s’agit des vents solaires. Les vents solaires balayent tout et tous, ils constituent une reprogrammation globale, et face à cela les individus n’ont pas de prise ni de pouvoir.

Lâcher prise et prendre la vague

Les vents solaires ne laissent pas d’autre solution que de lâcher prise et d’accepter la vague qui afflue.

Les femmes ont des facilités à comprendre ces phénomènes, d’une part car elles sont soumises aux rythmes cycliques de leurs menstruations, avec toutes les variabilités physiques, psychiques, hormonales qui sont des conséquences de ces cycles ; d’autre part quand elles vivent le processus de l’accouchement avec ses vagues irrépressibles qui montent jusqu’à l’apogée puis redescendent dans les zones plus calmes.

Il est important d’apaiser la personnalité lors des passages de vents solaires. Rien ne sert de culpabiliser de ses comportements confus ou incohérents, ni de s’en stresser ou d’en déprimer : être traversé par des champs aux conséquences chaotiques fait partie du timing universel et nous n’avons pas de prise dessus. La seule attitude adéquate est de le savoir, de le comprendre et de s’harmoniser avec cela, tant que faire se peut.

La puissance transformatrice et « éveilleuse » des informations véhiculées par les vents solaires va en s’accroissant, et donc potentiellement le chaos aussi s’accroît, car il accompagne le processus de changement d’équilibre. Cela fait partie de nos conditions d’existence, et cela n’est pas régi par l’espèce humaine.

Cela crée de la peur seulement lorsque nous sommes encore dans l’ignorance. Quand nous connaissons et acceptons la primauté informatrice du Soleil sur nos structures, quand nous nous reconnaissons comme enfants du Soleil et de la Terre, quand nous comprenons que nous en sommes partie et que c’est un Tout qui tend vers l’harmonie ; alors la Foi, la détente et la confiance peuvent s’installer, suivies de la coopération.

Nous pouvons communiquer avec le Soleil. Le Soleil est un astre conscient, avec lequel nous pouvons entrer en relation en allumant à l’intérieur de nous les canaux de communication correspondants. De Grands Êtres vivent dans et sur le Soleil, dans des dimensions vibratoires de Vie bien au-delà de la 3D. Lorsque nous montons nos vibrations et que nous nous permettons, que nous souhaitons entre en relation et en communion avec l’Astre solaire, nous nous connectons à ces Grands Êtres, qui peuvent devenir des guides, des accompagnateurs de la conscience.

En tant qu’êtres de surface, nous pouvons nous comprendre par analogie comme des “parties” de la peau de la Terre. Dans le corps physique humain, animal, végétal, la peau est le pont, tampon entre l’intérieur et l’extérieur, elle est la première ligne, l’espace “entre”. À la fois solide et fragile, émettrice et réceptrice, elle est une porte qui peut s’ouvrir et se fermer.

C’est aussi en cela, en tant que “parts conscientes” de la surface, que nous avons, en tant qu’humains, à assumer notre rôle de ponts-gardiens.

Les Élohim, Grands Êtres que je comprends un peu comme des “ingénieurs du vivant”, s’occupent notamment de la planète d’incarnation Terre, de cette expérience matérielle en 3D. Ils répercutent les infos reçues du Soleil central de la galaxie à travers leur spectre solaire.

Les Élohim du Soleil sont l’impulsion masculine en tant qu’êtres de gaz et de magma, c’est-à-dire d’air et de feu. Ils viennent féconder/informer les Élohim de la Terre, l’impulsion féminine de terre et d’eau : la matière vivante.

Les vents solaires en rafales pénètrent dans nos structures humaines par le chakra coronal (voir le lien avec les EMC, éjection de masse coronale). Ils constituent des mises à jour informationnelles, immatérielles, qui agissent sur tous nos corps.

Symptômes dus aux vents solaires

Voici les symptômes de troubles qui accompagnent parfois l’arrivée d’un vent solaire dans notre atmosphère :

Au niveau physique, on peut ressentir de la fatigue, des malaises, une accentuation des troubles préexistants. Au niveau psychique, il y a souvent des symptômes de confusion, d’incohérence, des troubles de mémoire et de concentration. Au niveau émotionnel, on remarque que les émotions « habituelles » sont outrées, avec une prévalence de dépression, excitabilité et agressivité.

C’est un moment délicat pour les personnes fragiles, quel que soit leur point faible.

Nous devons prendre soin de nous pendant les incursions de vent solaire, c’est-à-dire traiter nos structures avec douceur et respect, en adaptant notre comportement. Le vent solaire est prioritaire sur le reste de l’expérience. Nous ne pouvons pas nous y soustraire. Il déséquilibre les systèmes et les force à la recherche d’un nouvel équilibre optimal. Ce temps de déséquilibre s’assimile au chaos.

Les attitudes de coopération sont salutaires. Le refus, la résistance, la culpabilité, la peur créent des nœuds qui se mettent en tension avec l’information émanant des vents solaires, la retardant, l’entravant dans sa fonction et accentuant les troubles.

La Cohérence

Il convient d’adopter l’attitude correcte de cohérence pour recevoir les informations livrées par les vents solaires. Elle est rendue possible par la conscience du phénomène en cours, l’adaptation du comportement et le détachement quant au processus.

L’attitude cohérente lors de l’arrivée d’un vent solaire est favorisée par certains états d’être de haute fréquence, notamment la paix intérieure ; la gratitude ; le positionnement centré dans sa propre « Voie du milieu ».

Quand nous nous syntonisons sur cette attitude, l’information émise par le vent solaire peut agir de la meilleure manière sur notre structure. Le feu et l’air, représentants de la polarité masculine, vont pouvoir informer la terre et l’eau, représentantes de la polarité féminine, modifier nos matrices de formes et activer pleinement notre génome.

Le vent solaire est un mouvement de force qu’il nous appartient d’encaisser le plus gracieusement possible.

Source: https://archere-stellaire.wixsite.com/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/laccueil-du-vent-solaire/
RSS
snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake