En 1960, le psychologue Walter Mischel de l’Université de Stanford a mené une expérience simple avec des enfants. En effet, il a testé leur capacité de maîtrise d’eux-mêmes en se concentrant sur le retard dans la gratification et le contrôle des impulsions.

Le test qu’il a présenté aux enfants était simple. Il a rassemblé un groupe d’enfants de 4 ans et leur dit qu’ils devaient attendre dans une pièce, devant une friandise, pendant quelques minutes jusqu’à ce que l’expérimentateur revienne. Si, à son retour, l’enfant n’avait pas mangé le bonbon, il serait récompensé par un autre bonbon.

Beaucoup d’enfants ont fait le dur travail de s’exposer à quelque chose d’aussi tentant que le marshmallow. Ils ont résisté à la manger pour en obtenir une deuxième. D’autres, par contre, ont immédiatement dévoré le bonbon. Enfin, il y avait un autre groupe d’enfants encore qui eux ont décidé d’attendre, mais qui ont fini par succomber à la possibilité de l’immédiateté.

L’expérience ne s’est pas arrêtée là. Quelques années plus tard, l’équipe de recherche dirigée par le psychologue B.J. Cassey, de l’Université Cornell, a réexaminé et évalué plusieurs enfants et adultes ayant participé à l’étude.

Les participants qui avaient réussi à résister à la tentation ont actuellement les meilleurs emplois, les meilleurs diplômes et les meilleures relations sociales. Par contre, ceux qui ont mangé le bonbon sans attendre ont abandonné leurs études assez tôt et occupent des emplois moins qualifiés.

Quelle conclusion pouvons-nous tirer de cette expérience simple ? Walter Mischel a eu l’intuition de l’importance d’éduquer dans le délai de la gratification. Un retard que nous associons aujourd’hui à la capacité de contrôle et à la gestion de soi : tâches qui en elles-mêmes sont compliquées pour les enfants car leur cortex préfrontal n’a pas encore fini de se développer.

Délai de gratification

La maîtrise de soi nous rend puissants et maîtres de nos impulsions. Lorsque nous travaillons avec un objectif clair et que nous savons que nous pouvons y parvenir, c’est alors que nous persévérons, espérons et valorisons les résultats de manière aussi positive.

Le délai de la gratification peut être formé dès l’enfance ; il est bon de l’instaurer pour savoir que tout ne peut pas être obtenu ici et maintenant, mais qu’il faut travailler et être constant, planter les graines petit à petit et les arroser chaque jour pour voir des résultats germer plus tard. On ne naît pas avec la volonté, on la développe au fil de notre vie, ce qui demande un certain travail personnel.

Pouvoir attendre et ne pas céder à l’immédiat dans de nombreux cas nous donne la possibilité d’obtenir de meilleurs résultats, d’établir un plan à notre mesure, de voir ce que nous échouons et d’acquérir des compétences et des outils nous permettant de faire face à des situations avec une multitude de ressources.

La maîtrise de soi est une compétence à forte composante génétique, ce qui ne signifie pas que nous pouvons l’améliorer à l’aide de différents outils, tels que la gestion des soins ou le contrôle de l’anxiété.

enfant pensant au délai de gratification

Comment former notre maîtrise de nous-mêmes ?

Dans l’expérience de Walter Mischel avec les plus petits, vous pouviez déjà voir quelques-unes des techniques les plus simples à mettre en place pour vaincre la tentation et retarder la récompense. D’autres, cependant, nécessitent plus de connaissances en matière de psychologie et de formation pour atteindre l’objectif:

  • Techniques de distraction : essayez de penser à autre chose et dirigez votre esprit vers d’autres choses
  • Visualisation avec la récompense à venir : visualiser une récompense future ou ce que nous obtiendrons en faisant un effort est un moyen de nous rapprocher de ce que nous voulons atteindre et de ne pas le perdre de vue
  • Objectifs à court et à long terme : diviser la route pour atteindre de grands objectifs en petites sections nous permettra d’ajouter de petits renforcements
  • Avantages obtenus du fait de la maîtrise de soi : parvenir à la maîtrise de soi va de pair avec des sensations agréables de résistance et de persévérance imposant notre volonté à l’impulsion.

Nous pouvons tous surmonter la tentation, nous pouvons tous réussir à retarder la récompense et à former notre capacité à nous contrôler nous-mêmes. Il suffit d’une bonne dose de motivation, d’une cuillerée de volonté, d’un bagage de compétences et d’outils, d’un verre plein de confiance en soi et, par-dessus tout, de désir, de vouloir réaliser ce que nous poursuivons.

[Source] https://nospensees.fr/le-delai-de-gratification/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !