Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/le-pacte-pour-la-transition/
RSS

La science le dit clairement : nous sommes entrés dans une ère de bouleversements climatiques et il y a urgence. Le Secrétaire général des Nations Unies a déclaré: «Nous avons deux ans pour agir sous peine de conséquences désastreuses». Il en appelle à la société civile de tous les pays. Nous répondons présents.

L’urgence de la situation exige une mobilisation sans précédent et de vigoureuses actions collectives pour protéger le monde dans lequel nous vivons, l’eau, l’air, les sols qui nous nourrissent, nous et nos enfants.

La science nous dit aussi qu’il est technologiquement, humainement et économiquement possible de limiter le réchauffement de la planète. La solution passe par la volonté politique.

Nous voulons passer de la parole aux actes!

Ensemble, citoyens et citoyennes de partout au Québec, des villes et des régions, du monde des affaires au communautaire, par-delà nos divergences politiques et en concorde avec les peuples autochtones, nous manifestons notre ferme volonté de poser les gestes qui s’imposent pour protéger le monde dans lequel nous vivons et nous diriger vers un avenir sobre en carbone!

Le Québec de demain passe par une transition écologique de notre économie, notamment par une transition énergétique juste qui fera un meilleur usage de notre savoir-faire, de nos ressources communes et de nos énergies renouvelables.

Des changements profonds, sages et intelligents, de nos façons de vivre permettront de soutenir une meilleure qualité de vie ET de maintenir la création d’emplois. Avec les ressources physiques et humaines dont il dispose, avec son sens inné de la coopération et son génie d’innovation, de la permaculture à l’écoconstruction et jusqu’à l’intelligence artificielle, le Québec peut et doit devenir un leader et une inspiration pour le monde entier.

Nous avons une responsabilité envers la terre et les peuples plus vulnérables aux effets des changements climatiques. Nous avons le devoir de lutter pour en alléger les impacts sur les populations, les animaux et les écosystèmes.

Pour toutes ces raisons, nous proposons le pacte suivant ─ un pacte qui n’est pas un engagement à être parfait mais un engagement solennel à réduire notre empreinte écologique. Avec la force du nombre, nous sommes persuadés qu’ensemble nous pouvons renverser la vapeur, pour la suite du monde.​​

LE PACTE POUR LA TRANSITION

Je m’engage, immédiatement et pour les deux prochaines années, à la mesure de ma réalité et de mes capacités, à réduire mes émissions de gaz à effet de serre en posant concrètement les gestes suivants:
Pétrole 

Réduire ma consommation de pétrole partout où c’est possible, en diminuant l’utilisation de ma voiture, en priorisant le transport collectif, le transport actif (vélo, marche), le covoiturage, l’autopartage, le transport électrique, le télétravail; en choisissant un véhicule écoénergétique si je dois en posséder un;

Réduire l’utilisation de l’avion et compenser les émissions des vols que j’effectue;

Améliorer la performance écoénergétique de mon habitation et avoir recours à des énergies renouvelables pour mon système de chauffage;

Amorcer une démarche sérieuse visant à désinvestir mes épargnes du secteur des énergies fossiles;

Consommation

Réduire ma consommation, ma production de déchets (réutiliser, recycler, composter) et le gaspillage sous toutes ses formes, notamment énergétique;

Réduire ma consommation de plastique, en choisissant entre autres les produits les moins emballés;

 Alimentation

Réduire ma consommation de viande d’élevage, choisir des aliments produits localement et biologiques tout en comprenant les réalités régionales et la perte de sécurité alimentaire des communautés autochtones liée à la perte de biodiversité;

Empreinte écologique

Pour mesurer les effets de mon engagement, je vais évaluer mon empreinte écologique (via un calculateur carbone disponible en ligne), et développer ma propre stratégie pour réduire mes émissions de façon permanente;

Poser des gestes pour compenser mes émissions (plantations d’arbres, préservation des forêts et des aires protégées, etc.);

Engagement citoyen 

Partager mes solutions avec mes proches, à la maison et au travail, pour les inciter à s’engager dans ce pacte;

Utiliser mon pouvoir citoyen (pétitions, lettres, implication communautaire, groupes de transition, manifestation, etc.) pour faire accélérer la transition écologique dans ma collectivité et au sein des entreprises.

EN CONTREPARTIE DE MES EFFORTS INDIVIDUELS, SACHANT PERTINEMMENT QUE LA SOMME DES GESTES INDIVIDUELS NE FERA PAS LE POIDS FACE À L’AMPLEUR DES CIBLES À ATTEINDRE ET QUE L’ACTION POLITIQUE EST INCONTOURNABLE FACE À L’URGENCE,

​JE DEMANDE AUX GOUVERNEMENTS DE S’ENGAGER À:

  • Adopter les lois et les actions forçant le respect de nos engagements climatiques; que toutes les décisions prises au fédéral, au provincial et au municipal passent le crible de leurs impacts climatiques
  • Adopter un plan d’ici 2020 permettant de s’assurer que l’on atteigne et dépasse nos cibles de réductions des émissions de gaz à effet de serre et que l’on respecte l’Accord de Paris sur le climat
  • Déclencher un grand chantier d’efficacité énergétique et d’électrification du Québec, dans les transports et la mobilité durable, les bâtiments et l’industrie
  • Engager l’appareil gouvernemental à donner l’exemple en réduisant ses propres émissions de 50 % d’ici 2030
  • ​Présenter un calendrier à court terme pour cesser toute exploration et exploitation des énergies fossiles au Québec et abolir toutes formes de subventions aux hydrocarbures
  • Déployer dès 2019 une campagne d’éducation nationale sur les changements climatiques et les mesures rassembleuses à mettre en oeuvre
  • Adopter rapidement une Politique nationale sur la Protection de la biodiversité et une Politique de l’architecture et de l’aménagement 
  • Tenir un Sommet de l’aménagement du territoire et adopter rapidement une Politique nationale de l’architecture et de l’aménagement
  • Assurer une relation harmonieuse avec la nature dans l’aménagement du territoire, respecter nos cibles de protection de la biodiversité (17 % d’aires protégées d’ici 2020), la protection du Saint-Laurent, de nos terres agricoles, de nos eaux souterraines et de surface, ainsi que nos forêts
  • Adopter une stratégie pour que la transition énergétique soit porteuse de justice sociale pour les travailleurs et les travailleuses, ainsi que leur communauté qui auront à subir les impacts économiques

NOUS NOUS ENGAGEONS À FAIRE NOTRE JUSTE PART, AU COURS DES DEUX PROCHAINES ANNÉES. NOUS NOUS DONNONS RENDEZ-VOUS, COLLECTIVEMENT, EN 2020, LORS DU SOMMET MONDIAL SUR LE CLIMAT, POUR MESURER L’IMPACT DE NOS ENGAGEMENTS ENVERS NOUS-MÊMES ET LES NATIONS.

JE M’ENGAGE ENFIN À DIFFUSER CE CONTRAT ET À LE FAIRE SIGNER PAR LE PLUS GRAND NOMBRE DE PERSONNES.

 

SIGNEZ ICI


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre

---------------------------
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence au site Source

Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !


Facebook
Twitter
Me suivre par courriel
Google+
https://arcturius.org/le-pacte-pour-la-transition/
RSS