Nous vous invitons à permettre à toutes les pensées d’effort de s’élever dans la conscience. Quand vous pensez que vous essayez, vous essayez aussi de contrôler. Vous essayez de contrôler les résultats par l’action physique. Si vous croyez fermement que la lutte produira des résultats, c’est exactement ce qui semble se produire. Vous avez l’habitude de penser que la quantité d’effort est liée au type de résultat que vous obtenez. Nous vous invitons à permettre à cette croyance de se dissoudre dans la lumière.

Remarquez comment les pensées d’effort sont liées aux pensées et croyances d’indignité. Pourquoi auriez-vous besoin de vous battre ? Vous n’avez besoin de lutter que si tout n’est pas prévu pour vous. Il semble dans ce monde que tout ne vous est pas fourni, mais la seule raison qui est vécue est que c’est ce que l’on croit.

Notez les jugements sur les efforts des autres, qu’ils fassent ou non assez d’efforts. Pourquoi vous attendriez-vous à ce qu’ils fassent tout pour vous ? Lorsque vous vous attendez à ce que les autres fassent des efforts en votre nom, remarquez le sentiment profond de manque qui s’y trouve. L’idée est que vous avez besoin que les autres luttent pour ne pas faire l’expérience du manque de vous-même. Remarquez comment tout cela est tissé dans une structure que vous partagez. Vous êtes tous d’accord sur le fait que vous apprécierez tous la lutte. Quand vous vous libérez de cet accord, vous partagez quelque chose de très beau avec tous ces esprits.

Au-delà de l’idée de survie, pourquoi quelqu’un aurait-il besoin d’essayer ? Pensez à l’action d’essayer de plaire à quelqu’un d’autre. Vous essayez en fait de plaire à une structure faite de pensée égoïste, d’une figuration. Pourquoi feriez-vous ça ? Seulement parce que vous voulez une réponse particulière de l’autre. Ou vous croyez que vous voulez éviter une réponse particulière. Quand vous essayez de plaire à quelqu’un, vous n’essayez pas vraiment de plaire à son Soi réel. Leur Soi réel n’a pas besoin d’être agréable. Le vôtre non plus, puisqu’ils ne font qu’un. Votre Soi actuel et celui de tous les autres demeurent toujours dans la joie, donc vous ne faites pas de faveurs à qui que ce soit quand vous essayez de leur plaire.

Bien que nous ne vous suggérions pas d’essayer de supprimer la mise en pratique physique de l’essai, nous vous encourageons à autoriser toutes les pensées et croyances sur l’essai dans la lumière. Demandez si elles sont vraies. Demandez que ces pensées et croyances soient remplacées par des pensées et croyances aimantes. Trouvez votre volonté d’abandonner la microgestion des résultats. Trouvez votre volonté d’abandonner le jugement sur les résultats. Trouvez votre volonté de laisser s’effondrer toute la structure qui soutient l’effort et le contrôle des résultats. En dessous, vous trouverez confiance et inspiration. Vous découvrirez tous que toute la phénoménalité est organisée pour vous aider sur votre chemin.

Au fur et à mesure que la confiance en soi se développe, les pensées d’effort s’effacent. Au fur et à mesure que la confiance en soi se développe, votre besoin de plaire ou de gérer les résultats liés à ceux que vous voyez à mesure que les autres disparaissent. La confiance en soi est très simple. Il n’est pas nécessaire d’avoir une pensée complexe pour la maintenir. La confiance dans la phénoménalité, dans le physique, exige une pensée complexe sous forme de raison pour la maintenir. Tombez dans n’importe quelle confiance facile – l’amour – et sachez que vous êtes toujours soutenu.

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Source : https://lovesbeginning.com


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !