Découvrez ici les meilleures citations de Carl Jung, l’un des penseurs et psychiatres les plus remarquables de l’histoire.

Les citations de Carl Jung constituent un précieux cadeau pour naviguer non seulement dans notre propre intérieur mais également dans toute l’humanité entière. Ses citations invitent aux réflexions les plus improbables. Ce sont des pilules de sagesse sur la mythologie, l’humanisme, la psychologie et la spiritualité qui ne laissent personne indifférent.

Carl Gustav Jung est l’un des psychiatres et penseurs les plus remarquables de l’histoire. Un chercheur infatigable soucieux de comprendre la nature de l’être humain et qui, pour cela, considérait la psychologie comme un outil basique.

Carl Jung fonda la psychologie analytique, une perspective pour approfondir nos connaissances sur l’univers de l’inconscient et ainsi rendre conscient tout ce qui se cache en notre intérieur. D’ailleurs, pour la communauté académique de l’époque, il était davantage considéré comme un mystique que comme un scientifique, tel que l’explique Gary Lachman.

Il a écrit de nombreux ouvrages tels que L’homme et ses symbolesDes archétypes de l’inconscient collectif ou encore Psychologie de l’inconscientNéanmoins, il y en a un qui se démarque du lot : Le Livre rouge (ou Liber Novus), un ouvrage qu’il a écrit entre 1914 et 1930 et qui a été publié après sa mort. Il s’agit d’un manuscrit inachevé qui mêle psychologie, mysticisme et prophétie.

Sans l’ombre d’un doute, Carl Jung a laissé derrière lui un grand héritage. Nous nous intéressons ici à ses meilleures citations.

La magie de la connexion selon Carl Jung

« La rencontre entre deux personnalités est comme le contact de deux substances chimiques ; s’il se produit une réaction, les deux en sont transformées. »

Le partage des idées, l’échange des visions ou l’expression des sentiments ne sont seulement que quelques-unes des pièces d’un puzzle (la relation) qui, au fil du temps, peuvent s’emboîter ou non et qui, inévitablement, provoqueront un changement.

Chaque expérience que nous vivons et chaque personne que nous rencontrons ont une influence sur nous et, d’une certaine façon, configurent une partie de notre histoire.

Ainsi, lorsque deux personnes se rencontrent et établissent un lien, elles se transforment inévitablement. L’écrivain Jorge Luis Borges partageait d’ailleurs son point de vue : « Chaque personne qui passe dans notre vie est unique.

Elle laisse toujours un peu d’elle-même et emmène avec elle un peu de nous. Certaines personnes prendront beaucoup, mais personne ne peut partir sans laisser une trace. C’est la preuve évidente que deux âmes ne se rencontrent pas par hasard. »

Des mains entrelacées

L’importance de l’amour

« Là où l’amour règne, il n’y a pas de volonté de puissance et là où domine la puissance, manque l’amour. L’un est l’ombre de l’autre. »

L’amour ne comprend pas le pouvoir, cela veut dire qu’il n’y a pas de place pour la domination dans l’amour et, par conséquent, l’amour ne cohabite pas avec les jeux de supériorité ou d’infériorité, ni même avec l’appartenance.

Aimer, c’est donner. C’est une excellente manière de profiter de tout ce que nous sommes capables de donner.

La valeur de l’humanité selon Carl Jung

« Apprenez vos théories aussi bien que vous le pouvez, puis mettez-les de côté quand vous entrez en contact avec le vivant miracle de l’âme humaine. »

Cette citation de Carl Jung est celle que nous devrions avoir le plus à l’esprit dans notre vie quotidienne, notamment dans le milieu professionnel. Carl Jung nous explique là que, malgré toutes les connaissances, compétences et expériences acquises, nous ne devons pas oublier notre humanité à l’heure d’entretenir des relations, à savoir cette chaleur, cette affection qui facilite la connexion avec les autres.

Un traitement distant et froid crée un abîme, un éloignement qui, dans certains cas, rend impossible l’authenticité et, dans d’autres cas, peut générer un sentiment de peur. C’est pourquoi il est si important d’observer comment nous entretenons nos relations avec les autres.

« Le psychothérapeute doit considérer chaque patient et chaque cas comme inédit, comme unique, merveilleux et exceptionnel. Seulement de cette manière il sera plus proche de la vérité. »

Tout comme il est fondamental de ne pas oublier notre humanité, il est fondamental de garder à l’esprit que chaque être humain est unique, même dans le cadre d’une thérapie. Se limiter à des critères diagnostiques et aux définitions des manuels nous empêche de voir la personne dans sa globalité.

Cela ne veut pas dire que ces définitions et ces critères diagnostiques ne sont pas importants ; cela veut simplement dire qu’il existe d’autres détails tout aussi importants à prendre en considération.

Ainsi, une technique ou une théorie n’est pas applicable dans tous les cas. D’une certaine façon, il faut les adapter à chaque individu en prenant en compte aussi bien sa personnalité que ses circonstances. Il n’existe pas de recette magique. C’est pourquoi il est fondamental d’apprendre à connaître l’autre et de l’accepter si nous souhaitons réellement l’aider.

Le contact avec soi-même

« Tu n’y verras clair qu’en regardant en toi. Qui regarde l’extérieur rêve. Qui regarde en lui-même s’éveille. »

Nous avons une fâcheuse tendance à penser que le bonheur se trouve à l’extérieur, dans les objets que nous désirons, chez les personnes qui comptent pour nous ou dans le travail que nous espérons tant. D’une façon ou d’une autre, la société nous invite constamment à regarder à l’extérieur et nous promet même que nous serons heureux en faisant cela. Elle se trompe.

Pour Carl Gustav Jung, c’était une évidence : le contact avec soi-même est la pierre angulaire pour s’autoréaliser, pour atteindre cette équilibre si nécessaire et pour trouver le bien-être. Si nous ne regardons pas à l’intérieur, nous continuerons de vivre sur la pointe des pieds, comme si nous étions dans un rêve.

Une femme pensant aux citations de Carl Jung

La relation entre opposés

« Le mot bonheur perdrait son sens s’il n’était pas équilibré par la tristesse. »

Sans l’ombre d’un doute, cette citation fait partie des citations de Carl Jung qu’il convient de ne pas oublier. La vie est un équilibre entre opposés, une danse de la polarité au cours de laquelle il convient de trouver son équilibre. Reconnaître l’existence des différentes nuances est fondamental pour connaître chacune d’entre elles dans leur individualité.

Carl Gustav Jung considérait qu’en toute chose il y a deux pôles, deux aspects opposés, deux extrêmes identiques par nature mais différents dans leur degré d’expression. C’est ce qu’il a appelé le principe de polarité. Le bien et le mal, la lumière et l’obscurité, le bonheur et la tristesse sont quelques exemples.

Le pouvoir de la résilience

« Les conflits les plus intenses, s’ils sont surmontés, laissent un sentiment de sécurité et de calme qui n’est pas facilement perturbé. Ce sont justement ces conflits intenses et leur conflagration qui sont nécessaires pour produire des résultats précieux et durables. »

Sortir renforcé d’une mauvaise expérience, d’un conflit interne ou d’un profond mal-être est seulement possible à partir de l’acceptation et d’une attitude tournée vers l’apprentissage et le changement. Lorsqu’on y parvient, lorsque les blessures ont été pansées, les résultats récoltés ont une valeur énorme : une sensation de calme et de sécurité.

Prendre en compte les leçons tirées de nos erreurs nous apprend, d’une certaine façon, à être prudents et à savourer le bien-être. C’est seulement lorsque nous pansons nos blessures que nous sommes capables de renforcer notre assurance.

La peur de soi-même selon Carl Jung

« La chose la plus terrifiante, c’est de s’accepter soi-même. »

Encore une autre phrase à garder à l’esprit à l’heure d’apprendre à se connaître soi-même… Affronter ses propres monstres n’est pas chose facile. Cela suppose de s’affronter à de nombreux aspects de soi-même qui nous dérangent, voire même qui nous dégoûtent. Qui a envie d’un tête-à-tête avec soi pour découvrir sa partie sombre ?

Nous avons peur de nous connaître, de plonger dans nos vides et dans nos peurs, d’entrer en contact avec ces aspects si sombres de nous-mêmes. En somme, nous avons peur de la souffrance. Pourtant, si nous n’affrontons pas tout cela, nous ne pourrons pas nous accepter, et sans acceptation de soi, il est difficile de construire des relations heureuses et de se sentir réalisé.

« Connaître la face obscure de sa propre âme est la meilleure préparation qui soit pour savoir comment se comporter face aux parties obscures des autres âmes. »

Apprendre à connaître ses monstres permet de comprendre plus facilement les peurs et les blessures des autres. D’une certaine façon, identifier sa partie sombre, à savoir tous ces aspects négatifs de soi-même, aide à voir les autres d’une autre manière, car nous prendrons en considération leur histoire.

Comme vous l’aurez constaté, les citations de Carl Jung constituent un précieux héritage. Ce sont des phrases inspirantes… Des mots auxquels avoir recours sur notre chemin de développement personnel, notamment si l’on souhaite se remettre en question, apprendre à se connaître soi-même et apprendre à connaître les autres.

[Source:]https://nospensees.fr/


Votre contribution volontaire aide à maintenir ce site ouvert.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Allez visiter nos commanditaires avec coeur.

quintes-essences coeurensoi gisele_petit equilibrecoeur
danielleclermont enseignementatlante pub