Une récente étude menée en Italie suggère que Néandertal, il y a environ 50 000 ans, utilisait de la “colle” pour fabriquer des outils en pierre. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue PLOS ONE.

Plus les années passent, et plus l’on se rend compte que Néandertal et Homo Sapiens se ressemblaient plus que supposé. Nous avons par exemple récemment appris que tout comme nous, les Hommes de Néandertal soignaient leurs blessés et prenaient soin des femmes enceintes. Qu’ils n’étaient pas plus violents que nos ancêtres également, ou qu’ils pouvaient être de vrais artistes. Cette nouvelle étude vient aujourd’hui confirmer ce “rapprochement” entre nos deux espèces. Tous comme Homo Sapiens, Néandertal utilisait en effet de la colle pour fabriquer des outils.

«Nous continuons à trouver des preuves que les Néandertaliens n’étaient pas des primitifs inférieurs, mais qu’ils étaient tout à fait capables de faire des choses qui étaient traditionnellement attribuées à l’Homme moderne», explique Paula Villa, de l’Université du Colorado à Boulder, aux États-Unis.

De la résine de pin

Cette étude s’appuie sur la découverte, dans deux grottes italiennes (la Grotta del Fossellone et la Grotta di Sant’Agostino, sur la côte ouest), de plus de 1 000 nouveaux outils en pierre. Tous datés entre 44 000 et 55 000 ans. Homo Sapiens ne s’étant pas encore installé dans la région à cette époque, ces outils appartenaient donc à des groupes de Néandertaliens. Après un rapide coup d’œil, les chercheurs ont alors remarqué un étrange résidu sur certains outils. De la matière organique, probablement.

Des analyses chimiques ont ensuite confirmé les doutes. Il s’agissait en réalité de restes de résine de pin. Dans un cas, cette résine avait également été mélangée à de la cire d’abeille. Pour les chercheurs, il ne fait aucun doute que ces anciens cousins utilisaient cette mixture pour faire de la “colle”, permettant – entre autres – de maintenir des poignées en bois (ou en os) avec des pierres taillées. Preuve, une fois de plus, que Néandertal était plus intelligent qu’on ne le pense.

Neandertal

Des silex portant des traces de résine de pin. La lettre “R” indique la présence de résine visible. Les flèches, elles, indiquent les endroits où les chercheurs ont prélevé des échantillons pour analyses. Crédits : Degano et al. 2019, PLOS ONE

Maîtrise du feu

Cette nouvelle découverte suggère également une autre prouesse. Comme le soulignent en effet les chercheurs, nos cousins devaient normalement chauffer cette résine de pin pour maximiser ses propriétés d’adhérence. Autrement dit, Néandertal devait être capable de faire du feu, et de le maîtriser, pour confectionner ses outils.

Pour les allumer, la technique devait être la même que celle utilisée par nos ancêtres. Une étude publiée l’année dernière dans Scientific Reports avait en effet révélé la découverte de silex appartenant à Néandertal, vieux de 50 000 ans, taillés spécifiquement pour créer des étincelles.

Source: https://phys.org/

Source : https://sciencepost.fr/


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !