Message de l’Ami reçu par Agnès Bos-Masseron

L’humanité pourrait le comprendre, nous offrons bien plus qu’un ressenti joyeux ou détendu. Nous offrons la splendeur d’être cosmique. Nous offrons la simple beauté d’être humain, ce regard de la conscience qui se reconnaît dans son essence d’amour, de lumière, de splendeur, de pure beauté.

Alors pourquoi s’accrocherait-on à être tels des guerriers qui voudraient écarter mille épouvantails pour se frayer un chemin au milieu peut-être de visions dures ou crispées, ou d’histoires passées. Le passé n’est pas. Les délires mentaux ressassent. Les histoires essaient de les ramener, de les plaquer dans la splendeur de maintenant. Maintenant s’écoute avec innocence, dévotion et détermination.

Pourriez-vous vous voir marcher, simplement, magnifiquement présents au souffle qui maintenant traverse le corps. L’attention nourrit le corps et l’aura vient rencontrer celle des arbres, de l’air et le cœur de la terre même. Tout est simple et bon.

Mais si, au lieu de cette simple attention déterminée, offerte, innocente, l’attention se porte sur quelques pensées, avez-vous remarqué comment l’aura se projette dans quelques nébuleuses et comment alors vous coupez le corps de l’énergie vitale pour le relier aux nébuleuses astrales ?

Voyez, la simultanéité vous permet de comprendre la beauté de l’attention. L’attention crée l’apparence de réalité. Comprenez-le, les sphères des pensées, des émotions, de l’ego, ne sont que reliances aux nébuleuses astrales. Les nébuleuses astrales sont une fréquence, une intensité de lourdeur.

Vous ramenez l’attention sur la simple présence au souffle et naturellement changez de fréquence. Et là, l’intensité de l’attention à la fréquence juste exclut la possibilité des nébuleuses astrales. Voyez comment l’attention crée la réalité…

… Comprenez, tout est là maintenant. Certains rêvent à des lieux paradisiaques, des cités lumineuses. Il est vrai, une intensité de fréquence peut précipiter la forme de l’intensité lumineuse. Garder l’attention sur maintenant, l’au-delà du temps et de l’espace, et l’attention juste vous relie au plan juste.

Voyez, c’est cela la vie ascensionnée, l’attention juste relie au plan juste. Cette fraternité – ceux que vous nommez maîtres et qui aiment tant que vous les nommiez frères et sœurs, vous rappelant ainsi que vous êtes membres de la fraternité et que vous avez le choix d’actualiser l’appartenance à cette fraternité par votre attention, tel l’orfèvre qui ciselle son œuvre – cette fraternité unie dans cette attention et dans cette intention, unie, tout offerte à ses suprêmes enseignants. Ils sont frères et sœurs et restent enseignants. Ils restent êtres de rayonnement, infiniment présents avec infiniment de tendresse, pour ramener l’art de l’incarnation. Dans cet art, chaque être est l’orfèvre…

… Eternellement maintenant, nous ramenons les dons, la tendresse du rayonnement. Eternellement, nous vous honorons. Il n’est que la perfection de l’Être.

[Source]  http://anandamath.org


ATTENTION: Votre discernement est requis par rapport à ces textes.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

- POSER UN GESTE D'AMOUR -
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre