Dans cet article je vais tenter d’être aussi exhaustif que possible sur la vérité et la réalité des mécanismes et des faits.

Le chagrin

Il est normal d’avoir du chagrin, de la tristesse, de la souffrance lors de la perte d’un être cher, qu’il soit humain ou animal ou même végétal. Nous pleurons pour nous même souvent, pour notre propre sort, parce que nous nous retrouvons seul dans cette dimension ou toute vibration est matière…

Nous sommes tristes pour nous. Car l’être cher lui est libéré de cette dimension et peut ainsi s’élever vers des vibrations plus grandes.

La période dans le plan physique et les passages.

En général, mais ce n’est qu’une généralité, l’âme des défunts et leur corps astral, restent dans notre dimension pendant une semaine, ils assistent souvent à leur enterrement, par toujours conscients d’ailleurs qu’il s’agit d’eux. Ils essaient de comprendre, sont perdus, essaient d’agir sur la matière, etc….. chacun agit d’une autre manière. Ils conservent leur ego, leurs sentiments humains et leur libre arbitre.

Puis il passe dans un plan nommée intermédiaire, c’est un plan dans lequel ils vont se libérer de toutes les vibrations basses qui les empêchent d’accéder au plan supérieur, c’est le passage dans la lumière qui les fait entrer dans le plan intermédiaire.

Dans ce plan ils vont juger leurs actes et leurs paroles et prendre conscience de ce qu’ils auraient pu faire mieux ou éviter, en présence ou non de leur ange gardien…

Une fois libérés des basses vibrations des sentiments humains, des egos, etc….une fois compris leurs erreurs, ils montent dans le plan supérieur, appelé communément l’au-delà.

Les âmes bloquées

Les âmes peuvent rester bloquées pour diverses raisons, elles peuvent l’être dans notre plan physique, mais aussi dans le plan intermédiaire.

Les personnes qui meurent de mort violente, les personnes qui se suicident, les personnes qui partent avec beaucoup de souffrances physique ou morale, les alcooliques, les drogués, les personnes qui ne croient pas en l’au-delà, en la vie après la mort, les personnes qui des vibrations très basses en général restent bloquées.

Mais les vivants aussi peuvent bloquer les âmes défuntes, chez eux, dans les plans intermédiaires, les empêchant ainsi d’évoluer et de se réincarner quelque fois.

Le chagrin, les attentes trop fortes, la dépendance affective liée à l’être cher, le refus de le laisser partir, etc….tout ceci peut bloquer l’âme.

Si votre besoin de recevoir des signes, de communiquer est trop grande, demandez vous si ce n’est pas vote culpabilité et vos regrets qui les alimentent, si ce n’est pas parce que vous vous rendez compte maintenant que vous ne leur avez pas donné assez de leur vivant, en trouvant de plates excuses……. Il est trop tard malheureusement, soyons honnêtes, ce qui n’a pas été fait durant le temps terrestre ne pourra plus être fait.

Il existe des prières de passage, de libération, des médiums aussi qui peuvent faire passer les âmes dans la lumière.

C’est pour cela aussi que l’accompagnement en fin de vie, la libération de l’âme dans l’amour sont importants et je les encouragent vivement.

Les signes et manifestations

En général, les âmes défuntes se manifestent beaucoup les premiers jours après leur décès, lorsqu’elles souhaitent le faire, bien entendu, ce n’est pas toujours le cas. Souvent on me contacte pour me dire «je n’ai pas de signes, je n’ai pas de messages ». Plus votre esprit est envahi de choses, plus vous avez d’attentes, plus votre douleur est grande et plus vous êtes sourd et aveugle en ce domaine, ne dit on pas d’ailleurs « aveuglé par la douleur » ?

En matière de signes et de manifestations, il faut être patient, très patient quelquefois, le temps là haut ne fonctionne pas comme ici bas. Ne vous attendez pas à des choses quotidiennes à dialoguez comme avant, les choses sont devenues différentes, car nous ne sommes plus dans les mêmes vibrations, les mêmes plans, même lorsque l’âme est sur notre plan, nous nous sommes dans notre corps physique….

Les médiums sont sur sollicités, pour transmettre, recevoir des messages, mais tout le monde est capable de cela, déjà ils vous entendent, vous non, parce que vous êtes pollués par votre mental, vos sentiments, vos egos, etc……. vous pouvez donc leur parler ils entendent tout.

Quant à recevoir des messages, ce n’est pas les vivants qui devraient solliciter les médiums, mais les défunts.

Car tous les vivants, oui tous ont cette capacité en eux, mais dans une société ou tout est facile d’accès on a plus la patience de développer des capacités pour quelques signes par an….

Les médiums devraient être sollicités pour des capacités plus innées par pour servir de boite postale de l’au-delà.

* Franck *

Source Image Morguefile.com

Source : http://jamescolpin.canalblog.com

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Laisser partir ceux qui nous ont quitté

Beaucoup d’entre nous sont passés par le deuil d’un être cher qui nous a quittés, de façon abrupte ou de façon attendue. Ce n’est pas toujours facile de laisser partir la personne décédée et pourtant c’est tellement important, autant pour elle que pour nous.

 

S’ACCROCHER À LA PERSONNE DÉCÉDÉE

C’est l’empêcher de continuer son voyage 

L’âme du proche qui a trépassé n’est plus incorporée dans ce corps qui l’a accueilli pour vivre l’expérience de cette vie terrestre. Il y a une évolution vers autre chose. Ce n’est pas à nous de bloquer son passage, de le tenir prisonnier sur cette terre.

Nous enchaîne dans des regrets

Quelqu’un qui a beaucoup compté pour nous, qui nous a donné de l’amour, de la tendresse quitte ce monde. Nous sommes désemparés, car nous sommes convaincus que nous ne pouvons pas (bien) vivre sans cet amour, ce soutient. Peut-être trouvons nous cette mort injuste. Nous nous accrochons au souvenir de la personne décédée, nous vivons dans le passée et les regrets et nous fermons ainsi les portes à toutes les occasions que la vie nous offre pour avancer dans notre propre vie.

 

DIRE ADIEU

Est une immense preuve d’amour

Dire adieu se décompose en “à dieu”. C’est remettre la personne aimée dans les mains de dieu. Ce n’est qu’un au revoir. L’âme qui quitte la terre va retrouver celles qui l’ ont quittée auparavant. Imaginons ses retrouvailles avec tous ses proches, ce feu de joie. Ne la privons pas de cela en la retenant sur terre, près de nous.

Permet à l’âme de l’être cher d’être proche de nous

En lui offrant cette liberté de partir, l’âme va elle aussi pouvoir évoluer et continuer d’apprendre. Elle ne sera pas une lumière qui s’éteint pour devenir rapidement un poids mort que nous trainons derrière nous. Si elle peut continuer son voyage, elle pourra venir à nos côtés et nous guider de façon juste pour nous.

 

COMMENT FAIRE SES ADIEUX

En faisant confiance à ses propres ressources

Remercions l’âme qui nous quitte pour toute la joie et l’amour qu’elle a partagé avec nous et qui nous ont fait grandir. C’est sur ce terreau de belles choses qu’elle nous a données que nous sommes aujourd’hui capable d’éclore sans elle, en reconnaissance pour ce qu’elle a fait pour nous, sans regret.

En faisant un rituel personnel en hommage à la personne décédée

Nous pouvons allumer une bougie type chauffe-plat, et la laisser se consumer jusqu’au bout, devant une photo, un objet, une musique ou un mets, symbolisant la personne pour nous, en lui souhaitant bon voyage. Nous pouvons visualiser la personne qui marche sur un chemin doré vers une cité de cristal emplie de lumière où elle est accueillie par ses proches et ses amis en joie. En arrivant à la cité de cristal, elle se retourne, nous sourit et nous fait un signe d’adieu de la main, puis elle disparait dans la lumière.

 

Laisser partir l’être aimé est une immense preuve d’amour qui le libère et qui nous grandit. C’est donner sans rien demander en retour, c’est découvrir que nous avons nos propres ressources.


Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !