Nous respirons depuis notre naissance. L’acte de respirer est un acte de vie en soi. Cependant, la plupart du temps, nous le faisons en pilote automatique, sans utiliser l’un des outils les plus précieux dont nous disposons pour améliorer notre bien-être physique et émotionnel.

Respirer est synonyme de vie. L’acte de respirer fait partie de notre existence depuis le premier souffle à la naissance jusqu’au dernier qui prend la vie. Nous respirons automatiquement, mais c’est aussi l’un des processus physiologiques de base sur lesquels nous avons, en plus, un certain contrôle. Mais combien de fois par jour avez-vous conscience de votre respiration ?

Prendre conscience de la respiration est la première étape pour apprendre à y prêter attention. Ainsi, nous parvenons à fixer l’esprit et à arrêter immédiatement toutes les pensées que nous traitons en même temps, ainsi que le dialogue interne négatif. Mais ce n’est pas tout. En prenant conscience de votre respiration, vous pouvez à votre tour la gérer et la diriger.

Une respiration incorrecte peut provoquer fatigue, dépression ou anxiété. La respiration consciente peut résoudre ces problèmes et les ramener à un état physique et mental plus sain. Il existe de nombreuses techniques de respiration consciente qui nous donnent un nouveau contrôle sur notre esprit et sur la modification des pensées et des états émotionnels. Ces techniques sont souvent utilisées en thérapie.

Prendre conscience de votre respiration grâce à certaines techniques

Prendre conscience de votre respiration : quelques conseils

Notre respiration varie en fonction de l’activité que nous faisons ou de l’état émotionnel que nous avons. Lorsque nous respirons consciemment, le premier effet est qu’il y a un contrôle sur les pensées qui à leur tour influencent les émotions. Lorsqu’il s’agit de prendre conscience de sa respiration et de pratiquer l’une des techniques, il est préférable de ne pas dépasser 30 minutes de pratique quotidienne.

La respiration consciente se fait toujours par le nez, à la fois en inspirant et en expirant. Lorsque la technique nécessite des respirations lentes, ce n’est pas négociable. On croit qu’un niveau élevé d’oxygène dans le sang est sain. Or, ce n’est pas le cas. L’objectif est de maintenir une oxygénation cellulaire correcte. D’autre part, le niveau de CO2 dans le sang doit correspondre aux fonctions vasodilatatrices normales.

C’est ce qui est réalisé avec la respiration consciente lorsqu’elle est effectuée lentement. Sinon, nous hyperventilons, le CO2 dans le sang diminue et les vaisseaux sanguins se contractent, ce qui est le cas avec la respiration holotropique. Il est important de toujours pratiquer cette technique de respiration sous la surveillance d’un professionnel.

Respiration abdominale lente

Si nous observons notre respiration, nous nous rendrons compte que dans de nombreux cas, l’air que nous inspirons ne dilate que la partie supérieure des poumons. Si nous regardons un bébé, nous verrons que l’air qu’il inhale gonfle son ventre. Au fil du temps, nous avons tendance à perdre ce genre de respiration calme et profonde. Reprendre la respiration abdominale est le but de cette technique.

En faisant gonfler l’abdomen, ce que nous faisons vraiment, c’est utiliser toute la capacité pulmonaire. Nous amenons de l’air dans la partie la plus basse des poumons.

Il est très important de le faire lentement. Compter jusqu’à 5 en inspirant et encore cinq en expirant est un rythme adéquat. C’est la technique la plus simple pour commencer à vous faire prendre conscience de votre respiration. Elle permet également de réduire l’anxiété.

Prendre conscience de votre respiration : techniques de rétention

Dans cette pratique, vous devez prendre une profonde inspiration, retenir l’air dans les poumons pendant le temps qui s’écoule pendant que nous comptons jusqu’à dix, puis libérer l’air très lentement. On utilise largement cette technique pour décharger la tension.

La respiration par rétention inverse consiste à faire 10 exercices de respiration lente, expulsant à la onzième expiration tout l’air dont nous sommes capables. Les poumons sont ensuite maintenus vides aussi longtemps que possible, pour inhaler à nouveau normalement. Cet exercice est effectué 10 à 15 fois. Il est indiqué pour traiter les problèmes d’insomnie.

Pour prendre conscience de votre respiration, prenez le temps de la sentir

Technique d’augmentation de la fréquence respiratoire

Cette technique présente des variantes, mais elle consiste essentiellement à réaliser un cycle respiratoire de 2 secondes, 1 pour inspirer et 1 pour expirer. On y a recours dans les cas où on se sent à court d’énergie. Et où une augmentation de la vitalité est nécessaire. C’est le substitut respiratoire de l’effet stimulant du café, par exemple.

La variante consiste à réaliser ce type de respiration tout en visualisant mentalement que la paresse et l’apathie s’évacuent à chaque expiration. Cette technique doit être évitée par les personnes ayant une tendance à l’anxiété ou à des problèmes d’hypertension car elle augmente la fréquence cardiaque. Il est également recommandé de le faire dans un premier temps sous surveillance.

Source: https://nospensees.fr/avez-vous-conscience-de-votre-respiration/


Avec une contribution volontaire
vous aidez véritablement à maintenir ce site ouvert
et devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Allez visiter nos commanditaires avec coeur.

quintes-essences coeurensoi gisele_petit equilibrecoeur
danielleclermont pub