Homéopathie, Fleurs de Bach, Koshas

Homéopathie remède ou arnaque ? Régulièrement attaquée par les tenants de la chimie pure et efficace, l’homéopathie montre pourtant des résultats probants pour ses défendeurs.
Pourtant cette médecine douce ne va plus être remboursée. Cela ne représente pas une catastrophe pour les patients et le fait de payer quelques euros de leur poche ne devrait pas être insurmontable. Pour ma part, je paie très cher certains médicaments et je trouve cela normal, la santé n’a pas de prix et l’on a trop tendance en France à penser que tout devrait être gratuit sans penser au gouffre financier qui se retrouve à la charge de toute la société. Heureusement les mutuelles vont réagir.
On peut débattre de tout cela, mais ce qui est injuste, c’est qu’à coté de cela, on voit de nombreux produits très chers et très toxiques, aux effet secondaires épouvantables qui eux sont pris en charge par le système pour soigner des maladies inventées par les laboratoires .

Médecines douces

Le drame de notre médecine cartésienne est d’aborder l’homme sous sa seule réalité matérielle. Les civilisations anciennes, en particulier l’inde et la chine, ont toujours admis l’existence d’une réalité plus subtile qu’ils nomment énergie.
Regardons le passé, toutes les avancées scientifiques ont fait peur et on été balayées de la main par les savants de l’époque. La liste est longue, la terre était plate, les planètes tournaient autour de la terre et même au 19ème siècle, on supposait que le train était mortel vu sa folle vitesse !
A quand une étude scientifique de ces domaines si méprisés ?

Effet placebo

Même sans aller dans le subtile, force est de constater que l’effet psychique d’un médicament même s’il n’est constitué que de sucre est tout à fait surprenant!
La croyance au médicament miraculeux semble faire générer à l’organisme les principes actifs utiles à sa guérison. Pour simplifier, notre corps sait fabriquer des médicaments puissants, mais cette piste ne semble pas intéresser grand monde, elle ne rapporte rien, pire même, elle vous guérit gratuitement ! Où va t on ?

Homéopathie

En 1796, le médecin saxon Samuel Hahnemann pose les bases de l’homéopathie dans un essai, puis c’est en 1810 qu’il parachève sa théorie avec la publication d’Organon der Heilkunst (« Organon de l’art de guérir »).

Cette approche venait de l’observation que le quinquina, utilisé à faible dose pour lutter contre les symptômes du paludisme, provoquait à forte dose des fièvres ressemblant superficiellement à cette maladie. Il lui vint alors l’idée qu’une petite dose de poison pourrait avoir un effet soignant sur une pathologie aux symptômes analogues: c’était la naissance de l’homéo-pathie, art de soigner par le « même », ou selon la citation latine d’Hahnemann, « Similia similibus curentur », « le même soigne le même ». A la même époque se développait la vaccination, qui reposait également sur l’inoculation d’un « mal » pour en guérir un autre proche, et ces deux approches ont parfois été comparées même si le mécanisme d’action, qui mobilise dans le cas de la vaccination le système immunitaire (et est donc préventif et non curatif), n’a rien à voir avec les principes proposés par Hahnemann.

Article tiré de wikipedia  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hom%C3%A9opathie

homéopathie

Fleurs de Bach

Les Fleurs de Bach sont des élixirs floraux utilisés dans la phytothérapie, capable de soulager à la fois les maux physiques et spirituels de l’être humain et sans effet secondaire. C’est ainsi que le Dr Edward Bach définissait ses Fleurs de Bach.

Il a mis au point son procédé de fabrication en observant les gouttelettes de rosée déposées sur les pétales des fleurs le matin et il alors avait pressenti que la chaleur du soleil permettait de transmettre ce qu’il a appelé « l’énergie vibratoire » des fleurs aux gouttes de rosée.

C’est ce processus de fabrication qui a été retenu. Comme il était impensable de prélever l’eau de la rosée sur les fleurs, il a décidé de cueillir les fleurs, de les déposer en plein soleil dans des bols d’eau et après 3 à 4 heures de macération ou dès que les fleurs se flétrissaient, il les retirait sans toucher au liquide avec les mains. Il ajoutait alors un volume égal d’alcool pour la conservation et il a ainsi créé 38 remèdes floraux de base qui sont ceux commercialisés aujourd’hui et toujours fabriqués selon ce même procédé.

fleurs de bach

Approche subtile du médicament: Koshas

Je viens de citer deux approches subtiles de la médecine car elles abordent les soins non pas au niveau de la matière mais au niveau de l’énergie et du message qu’elle véhicule.

En inde, on a étudié pendant des millénaires et façon très poussée toutes les réalités de notre être. Les savants ont relevé 5 enveloppes du corps qui vont du plus solide au plus subtile. Le corps d’énergie nommé Pranamaya kosha est celui qui est concerné par l’Homéopathie et les fleurs de Bach. On peut aussi parler du corps émotionnel qui est Manomaya kosha car à ce niveau, la puissance de l’effet placebo est évidente.

[Source] https://francis-sigrist.fr/


Votre contribution volontaire aide à maintenir ce site ouvert.
JE CONTRIBUE
Merci

Texte partagé par les Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre
---------------------------
Merci de visiter les sites qui nous soutiennent !